[Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Forum consacré au reste de la fantasy et au fantastique, avec notamment les oeuvres écrites par les célèbres J.K. Rowling, David Gemmell, J.-P. Jaworski, Michael Moorcock, David Eddings, Greg Keyes, Pierre Grimbert, Terry Pratchett, Alain Damasio, Roger Zelazny et bien d'autres encore.
Avatar du membre
Dark horse
Lieutenant
Messages : 478
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

[Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Dark horse » 24 nov. 2017, 00:31

Image
Roshar, monde de pierres et de tempêtes. Des siècles ont passé depuis la chute des Chevaliers Radieux, mais leurs avatars, des épées et des armures mystiques qui transforment des hommes ordinaires en guerriers invincibles, sont toujours là. Pour elles, les hommes s’entre-déchirent. Dans le paysage dévasté des Plaines Brisées, Kaladin, enrôlé de force, lutte dans une guerre insensée qui dure depuis dix ans, où plusieurs armées combattent séparément un unique ennemi. Dalinar Kholin, chef de l’une de ces armées, est fasciné par un texte ancien appelé La Voie des Rois. Hanté par des visions des temps anciens, il commence à douter de sa santé mentale. De l’autre côté de l’océan, la jeune et ambivalente Shallan apprend la magie, et découvre certains secrets des Chevaliers Radieux…

Il s'agit du premier tome de la première partie de La Voie des Rois. Traduit en français par Mélanie Fazi.

Je ne vais pas m'aventurer à faire une chronique longue et fastidieuse, d'autres s'en sont chargés...
Mais ce roman m'a tellement plu qu'il faut que j'en parle absolument ! Ne serait-ce que pour la scène d'intro, déroutante, et qui se révèle cruciale dans le conflit à venir... Un assassin va tuer un roi, ok. Mais ses méthodes sont dignes d'un personnage de Jojo's Bizarre Adventure (un manga indispensable). On le suit jusqu'à la chambre royale alors qu'il élimine un par un les gardes avec une technique...bizarre...

Le monde de Roshar est vaste, rempli de cultures et d'êtres en tout genres. Même la nature se préserve de l'adversité, l'herbe se rétracte quand on lui marche dessus. Pas partout cependant...
Kaladin, ancien chef guerrier se retrouve esclave pour avoir commis une grosse bourde. Il va attérir sur le front, les plaines brisées, là où se battent les Parshendis et les Aléthies. Et pour franchir ces amonts rocheux, l'armée Aléthie a mis en place un système de pont amovible, porté par des hommes, pardon, des esclaves... Un dur et funeste labeur que Kaladin va s'efforcer à rendre plus "humain", au delà de tous les mépris.
Shallan, de son côté, cherche à suivre l'enseignement de la grande Jasnah Kholin, une érudite possédant un spiricante (objet aux multiples propriétés magiques). Apprentissage déguisé pour chiper le spiricante de Jasnah... Elle va se confronter à la personnalité intimidante de Jasnah et user de toutes ses traits d'esprit pour devenir son disciple.
Venons-en à Dalinar Kholin, Porte-Eclat légendaire, celui qui conseille le Roi qui mène l'assaut dans les plaines brisées. Le roi est son neveu, et Dalinar met un point d'orgue à protéger celui qui représente la fierté de tout un peuple. Quitte à utiliser ses pouvoirs alors que lui croit de moins en moins au pacte de vengeance ayant scellé cet affrontement. Dalinar perd de plus en plus de crédibilité auprès de l'armée, il part dans un état second au plus fort des tempêtes majeures, ces tornades monstrueuses régulières. Sinon, grâce à lui, on a le droit à de purs moments de fantasy épique. Quand il revêt sa Myth Cloth, il envoie le pâté et fait la nique à tous les merdeux tel un Ikki du Phoenix :twisted:

les passages avec Dalinar sont captivants, ses flashbacks nous promettent beaucoup sur le passé de l'avenir de la saga ( :P ), Kaladin est un personnage très très bien travaillé, à la fois altruiste et caractériel. Shallan est plus décevante dans ce premier tome, mais son histoire et sa personnalité en font un personnage potentiellement très intéressant !

On sent bien que le tout s'installe, et je dois dire de belle manière, car tout est subtile et je ne doute pas que certaines réponses seront apportées par la suite. Pas toutes évidemment, parce que l'univers est assez énorme et qu'il faudra bien quelques milliers de pages avant d'assouvir le lecteur...
Modifié en dernier par Dark horse le 25 nov. 2017, 14:51, modifié 1 fois.
"La baleine de vent a effectué son approche et s'est arrimée en enroulant ses tentacules autour d'arbres et de rochers. Sa présence dans les airs décontenançait tout le monde dans le camp. J'aime bien ce mot, « décontenancer ». C'est une façon délicate de dire qu'ils chiaient dans leur bénard."

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4276
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar/Brandon Sanderson

Message non lu par Toon » 25 nov. 2017, 09:52

très belle critique qui donne envie. :)

Depuis que j'ai lu Elantris, je suis réticent à m'engager sur les livres de Sanderson, peux tu confirmer qu'il y a peu de verbiages et que l'on s'ennui pas ?
Image
Image

Avatar du membre
Z3D
Sergent
Messages : 108
Enregistré le : 29 nov. 2011, 18:32
Lecture du moment : Wrath - Gwynne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar/Brandon Sanderson

Message non lu par Z3D » 25 nov. 2017, 12:15

Toon a écrit :très belle critique qui donne envie. :)

Depuis que j'ai lu Elantris, je suis réticent à m'engager sur les livres de Sanderson, peux tu confirmer qu'il y a peu de verbiages et que l'on s'ennui pas ?
Elantris est le premier roman publié par Sanderson. Il contient donc forcément quelques erreurs de jeunesse. Personnellement, je n'ai pas eu le même ressenti que toi. Je pense que la traduction participe un peu à cela. Le Français est un peu plus prolixe en utilisation de mots!
Je dirais qu'Elantris est très YA fantasy tout comme la trilogie Mistborn (Fils de Brume en VF il me semble) alors que les Archives de Roshar sont de la vrai fantasy épique plus mature et bien plus complexe. Sanderson avait cette histoire depuis plus de 10 ans dans la tête, il a eu du temps pour la maturer. Il souhaite en faire sa "Masterpiece" à l'instar de la Roue du temps. Il s'agira d'une Décalogie coupée en 2 pentalogies. Avec plus de 1000 pages par tome, le scope de l'histoire sera juste énorme.

Belle critique, que je souhaitais en faire une dans la semaine sur les 2 premiers tome en VO (soit les 4 premiers tomes sortis en VF). Il faut préciser que chaque tome (en VO) se concentre sur l'histoire d'un des personnages principaux. Le premier concerne Kaladin, le second Shallan (qui devient une vraie badass) et le 3eme concerne Dalinar.

J'ai commencé Sanderson avec ce livre. C'est juste ce que j'ai lu de plus dingue depuis Hypérion au niveau de la richesse et de la complexité.
________________________________________________________________________________________________
Lecture en cours:

Nouvelles tome 1: 1947-1953 - Dick
The Band tome 1: Kings of Wyld - Eames
The Legends of the First Empire tome 1: Age of Myth - Sullivan
________________________________________________________________________________________________

Avatar du membre
Dark horse
Lieutenant
Messages : 478
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar/Brandon Sanderson

Message non lu par Dark horse » 25 nov. 2017, 14:49

Z3D a écrit :je souhaitais en faire une dans la semaine sur les 2 premiers tome en VO (soit les 4 premiers tomes sortis en VF).
Tant mieux, il y a encore beaucoup de choses à dire ! Je compte sur toi pour pas trop spoiler parce que je vais enchaîner avec le 2è tome VF dans pas longtemps :wink:

@Toon : Ce qui m'a un peu dérangé, ce sont certains échanges philosophiques (avec Shallan notamment), qui n'apportent pas grand chose et que l'auteur essaie parfois de tourner en "comique". Ça n'a pas fonctionné avec moi (la traduction ?)... Mais je ne me suis pas ennuyé, même si ça n'avance pas toujours autant qu'on le voudrait. L'auteur prend le temps de poser son monde en le décrivant petit à petit et ça j'aime bien :)
"La baleine de vent a effectué son approche et s'est arrimée en enroulant ses tentacules autour d'arbres et de rochers. Sa présence dans les airs décontenançait tout le monde dans le camp. J'aime bien ce mot, « décontenancer ». C'est une façon délicate de dire qu'ils chiaient dans leur bénard."

Albéric
Annaliste
Messages : 1866
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar/Brandon Sanderson

Message non lu par Albéric » 25 nov. 2017, 21:14

Toon a écrit :très belle critique qui donne envie. :)

Depuis que j'ai lu Elantris, je suis réticent à m'engager sur les livres de Sanderson, peux tu confirmer qu'il y a peu de verbiages et que l'on s'ennui pas ?
plus abouti certes, mais encore 75% je vous tiens la jambe et 25% je balance la sauce...
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
Z3D
Sergent
Messages : 108
Enregistré le : 29 nov. 2011, 18:32
Lecture du moment : Wrath - Gwynne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Z3D » 01 déc. 2017, 15:10

Je vais à mon tour essayer de présenter le cycle The Stormlight Archive de Brandon Sanderson ou appelé en français Les Archives de Roshar. Je m’excuse de suite, je vais présenter ce cycle avec les noms en anglais n’ayant lu que cette version.

Ce cycle est et sera l’oeuvre majeur de l’auteur, sa roue du temps à lui. Il a l’idée de ce cycle depuis pas mal d’année à l’esprit et cela se ressent en comparaison avec ses autres écrits. Il s’agira d’une décalogie découpée en 2 pentalogies. Le 3eme tome est sorti en Novembre en version originale. Il s’agira d’une grosse décalogie puisque pour le moment tous les tomes excèdent les 1000 pages. Ces romans sont d’ailleurs découpés en 2 en VF dont les 4 premiers sont traduits.

Le monde et le contexte.

Nous sommes dans le monde de Roshar comme le nom l’indique. Celui-ci est découpé en plusieurs provinces comme Alekthar, Jah keved ou the Shattered Plains. Ce monde est balayé très fréquemment par de terribles « orage tempête » qui soufflent toujours d’ouest en est (il me semble, en tout cas toujours dans le même sens). Les humains ont donc adapté leurs constructions afin de s’en protéger. Quiconque pris dans dedans court vers une mort certaine. Ces highstorms sont utilisées pour infuser des pierres précieuses de stormlight (rubis, émeraudes…) ce qui les rendent luminescentes.
La faune et la flore se sont également adaptées puisque presque tous les animaux sont entourés de carapaces chitineuses et certaines plantes peuvent se rétracter dans le sol.
Ce monde est peuplé d’humains mais également de spren (j’ignore la traduction). Il y a une multitude de spren, de vent (winspren), de pourriture (rotspren), de joie, de colère et certains ont une forme humaine et interagissent avec les humains. La plupart sont visibles par tous. Autrement dit, tout le monde voit si vous êtes heureux, triste… Seul les spren doué de conscience ne sont visible que par certaines personnes.
La première scène du livre montre des guerriers se débarrassant de leur armure (Shardplate) et de leur arme (Shardblade) et partir. Il s’agit en fait du jour où les Knight Radiant (chevalier lumineux) ont déposé les armes et se sont détournés des hommes. Ils avaient jurer protéger l’espèce humaine contre les Voidbringers, démons cuirassés aux yeux rouges envoyés par Odium (le dieu maléfique) pour exterminer l’espèce humaine.
Nous nous retrouvons par la suite, plusieurs milliers d’années après, les Voidbringers ne sont plus là. Les Shardplates et Shardblades sont des reliques magiques que les nobles de se monde se disputent car elles peuvent faire gagner des guerres. Les shardblades coupent tout et les shardplates permettent une résistance surhumaine et donnent des capacités physiques hors normes. Ces objets doivent être liés à son utilisateur ce qui lui permet de les invoquer à sa guise à la manière des chevaliers du zodiaque ;).
Si vous voulez voir à quoi pourrait ressembler la faune et les armes dans roshar, allez faire un tour sur ce fan film (~2min):
https://www.youtube.com/watch?v=8Hj9-UN ... ture=share[/video]
Roshar est toujours peuplé des humains, des spren ainsi que des Parshmen et des parshendi. Les Parshmen sont des humanoides sans consciences utilisés en tant qu’esclaves par les humains. Ils ne font qu’obéir aux ordres et n’ont pas de volonté propre. Les Parshendi sont des parshmens autonomes qui habitent les Shattered Plains (les plaines ruinées ?).
La société humaine est divisé en 2, les yeux clairs, les nobles et les yeux foncés les prolos.
Nous commençons avec l’assassinat de Gavilar, le roi proclamé de Roshar après avoir unifié les provinces par la force. L’assassin, commandité par les parshendi, parvient jusqu’au roi, en éliminant tout sur son passage y compris le roi qui possède une Shardplate et une Shardblade. Cet assassin possèdent une shardeblade ainsi que d’étrange pouvoir de manipulation de la gravité. Cet assassinat conduira à un pacte entre les différents royaumes pour éradiquer les parshendis. Il s’en suit alors 5 ans de guerre dans les shattered plains contre les parshendis.
C’est là que notre histoire commence.

Je ferais une présentation des personnages dans un post suivant.
Modifié en dernier par Z3D le 04 déc. 2017, 14:35, modifié 2 fois.
________________________________________________________________________________________________
Lecture en cours:

Nouvelles tome 1: 1947-1953 - Dick
The Band tome 1: Kings of Wyld - Eames
The Legends of the First Empire tome 1: Age of Myth - Sullivan
________________________________________________________________________________________________

Avatar du membre
Dark horse
Lieutenant
Messages : 478
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Dark horse » 04 déc. 2017, 11:47

Cool le fan film^^

Tu as bien fait de parler des sprènes, ce sont des éléments très présents dans le récit et qui en font une des particularités. Les Shattered Plains sont les plaines brisées, les Stormlight sont les tempêtes majeures et elles soufflent toujours d'est en ouest :wink:
Voidbringers = Néantifères, Shardplates = Armures d'éclat et Shardblades = Lames d'éclat.
"La baleine de vent a effectué son approche et s'est arrimée en enroulant ses tentacules autour d'arbres et de rochers. Sa présence dans les airs décontenançait tout le monde dans le camp. J'aime bien ce mot, « décontenancer ». C'est une façon délicate de dire qu'ils chiaient dans leur bénard."

Avatar du membre
Z3D
Sergent
Messages : 108
Enregistré le : 29 nov. 2011, 18:32
Lecture du moment : Wrath - Gwynne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Z3D » 04 déc. 2017, 13:17

Dark horse a écrit :Cool le fan film^^

Tu as bien fait de parler des sprènes, ce sont des éléments très présents dans le récit et qui en font une des particularités. Les Shattered Plains sont les plaines brisées, les Stormlight sont les tempêtes majeures et elles soufflent toujours d'est en ouest :wink:
Voidbringers = Néantifères, Shardplates = Armures d'éclat et Shardblades = Lames d'éclat.
Tu es sûr pour le sens des Stormlight car cela contredirait ce qui se passe à la fin du tome 2 et dans le tome 3.

PS: Je viens de revoir la carte avec la boussole et visiblement tu aurais raison mais je confirme qu'il y a un probleme de sens avec le reste de l'histoire! (ou alors je ne comprends rien)
Modifié en dernier par Z3D le 04 déc. 2017, 14:23, modifié 1 fois.
________________________________________________________________________________________________
Lecture en cours:

Nouvelles tome 1: 1947-1953 - Dick
The Band tome 1: Kings of Wyld - Eames
The Legends of the First Empire tome 1: Age of Myth - Sullivan
________________________________________________________________________________________________

Avatar du membre
Z3D
Sergent
Messages : 108
Enregistré le : 29 nov. 2011, 18:32
Lecture du moment : Wrath - Gwynne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Z3D » 04 déc. 2017, 14:16

Les personnages

Kaladin
Il y a en fait un 3eme prologue qui a lieu un peu avant le début de l’histoire. Il met en scène une jeune recrue militaire qui intègre un bataillon commandé par Kaladin The Stormblessed (béni des tempêtes). On y découvre l’un des personnages principaux à travers un personnage lambda. Kaladin est un chef de bataillon. Il gère tellement bien ses hommes qu’aucune perte n’est à déclarer après la la bataille. Cela jusqu’à l’arrivée d’un Shardbearer…

Il y a ensuite une ellipse temporelle et nous retrouvons Kaladin dans une caravane d’esclave. Nous ignorons ce qu’il s’est passé entre les 2 évènements et comment Kaladin a pu régresser socialement à ce point. Il est accompagné de Sylphrenia ou Syl, un windspren conscient que seul lui peut voir. Il est moralement au bord du suicide. Il est en route pour rejoindre les Shattered Plains pour devenir Porteur de Ponts pour le comte Sadeas. Le conflit s’est enlisé depuis 5 ans. La zone est constituée de plateforme non reliée c’est pourquoi certains nobles ont créé des équipes de porteurs de ponts pour faire traverser leur troupe.
Il y a finalement peu de combat avec les parshendis. Les 2 camps font la course pour tuer les créatures des shattered Plains, les Greatshell dont le cœur est une énorme gemstone source de richesse.
Ce tome est consacré à Kaladin autrement dit, certains chapitres sont consacrés à son histoire. On y apprend qu’il est le fils d’un chirurgien mais qu’il rêve de rentrer dans l’armée car il excelle dans le maniement de la lance. Il est sans cesse tiraillé entre ôter la vie et la préserver.

Shallan
C’est une fille de bonne famille dont le père tyrannique, un seigneur de Jah Keved, vient de mourir. Il avait fait fortune avec un fabrial qui permettait de changer la nature de la matière. Son Fabrial étant cassé, la famille restante est au bord de la bankroot et aux prises avec une pseudo mafia avec laquelle le père s’était allié.
Shallan, poussée par sa famille, souhaite devenir la servante de Jashna Kholin, la fille de Gavilar.
Ce n’est qu’une excuse afin de voler le fabrial de Jashna et sauvé sa famille. Le second tome est consacré à son histoire trouble.

Dalinar
Dalinar est le frère de Gavilar. Surnommé le Blackthorn, il a grandement participé à la conquête militaire de son frère. Il se comporte un peu comme un Berseker sur le champs d’honneur. Il est vu comme un personnage violent et conquérant. A la mort de son frère, il s’est juré de défendre son neveu, Elhokar, et de protéger le royaume. Il a deux fils, Adolin et Renarin qu’il a eu avec une femme dont il ne se souvient pas. Maudit par les Nightwatchers, il ne peut se souvenir d’elle ni entendre son nom lorsqu’on le prononce.
Son autorité est de plus en plus contestée car on doute de sa santé mentale. A chaque highstorms , il est pris de visions qui lui font revivre des moments d’une époque révolue.
Le 3eme tome est consacré à son histoire et notamment à la conquête de Roshar.

En plus des 3 personnages principaux, nous avons tout un tas de personnage secondaires très importants :
Adolin, 1er fils de Dalinar, le prince « charmant » impétueux.
Renarin, 2eme fils de Dalinar, le « geek »
Elhokar, fils de Gavilar, roi de Roshar
Jashna, la fille de Gavilar, la scientifique érudit hérétique
Navani, la femme de Gavilar et mère du Roi Elhokar et de Jashna, également érudit
Szeth, l’assassin en blanc engagé par les parshendis
Eshonai, une scientifique parshendi (tome 2)
Sadeas, partenaire de Gavilar et Dalinar dans la conquête de Roshar.
Les membres du régiment 4 des porteurs de pont etc. + certains spren.

Le roman est découpé en parties où chaque partie se termine par un interlude de 3 chapitres présentant des personnages secondaires de l’intrigue ou distants des événements majeurs.

Je peux difficilement aller plus loin dans la présentation sans en révéler plus.
J’espère que cette présentation vous poussera à passer les « lourdes portes » des Archives car cela vaut vraiment le coup.
________________________________________________________________________________________________
Lecture en cours:

Nouvelles tome 1: 1947-1953 - Dick
The Band tome 1: Kings of Wyld - Eames
The Legends of the First Empire tome 1: Age of Myth - Sullivan
________________________________________________________________________________________________

Avatar du membre
Dark horse
Lieutenant
Messages : 478
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Dark horse » 04 déc. 2017, 17:45

Z3D a écrit :
Dark horse a écrit :Cool le fan film^^

Tu as bien fait de parler des sprènes, ce sont des éléments très présents dans le récit et qui en font une des particularités. Les Shattered Plains sont les plaines brisées, les Stormlight sont les tempêtes majeures et elles soufflent toujours d'est en ouest :wink:
Voidbringers = Néantifères, Shardplates = Armures d'éclat et Shardblades = Lames d'éclat.
Tu es sûr pour le sens des Stormlight car cela contredirait ce qui se passe à la fin du tome 2 et dans le tome 3.

PS: Je viens de revoir la carte avec la boussole et visiblement tu aurais raison mais je confirme qu'il y a un probleme de sens avec le reste de l'histoire! (ou alors je ne comprends rien)
Oui, je suis sûr, mais ce n'est mentionné que 2 ou 3 fois.
SpoilerAfficher
Il y a aussi un passage qui se passe à Shinovar, donc à l'extrême ouest, avec l'un des personnages secondaires de fin de partie. On y apprend que le paysage est différent car les tempêtes majeures n'arrivent pas jusque-là (l'herbe ne s'y rétracte pas).
"La baleine de vent a effectué son approche et s'est arrimée en enroulant ses tentacules autour d'arbres et de rochers. Sa présence dans les airs décontenançait tout le monde dans le camp. J'aime bien ce mot, « décontenancer ». C'est une façon délicate de dire qu'ils chiaient dans leur bénard."

Avatar du membre
Z3D
Sergent
Messages : 108
Enregistré le : 29 nov. 2011, 18:32
Lecture du moment : Wrath - Gwynne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Z3D » 04 déc. 2017, 18:15

Dark horse a écrit :
Z3D a écrit :
Dark horse a écrit :Cool le fan film^^

Tu as bien fait de parler des sprènes, ce sont des éléments très présents dans le récit et qui en font une des particularités. Les Shattered Plains sont les plaines brisées, les Stormlight sont les tempêtes majeures et elles soufflent toujours d'est en ouest :wink:
Voidbringers = Néantifères, Shardplates = Armures d'éclat et Shardblades = Lames d'éclat.
Tu es sûr pour le sens des Stormlight car cela contredirait ce qui se passe à la fin du tome 2 et dans le tome 3.

PS: Je viens de revoir la carte avec la boussole et visiblement tu aurais raison mais je confirme qu'il y a un probleme de sens avec le reste de l'histoire! (ou alors je ne comprends rien)
Oui, je suis sûr, mais ce n'est mentionné que 2 ou 3 fois.
SpoilerAfficher
Il y a aussi un passage qui se passe à Shinovar, donc à l'extrême ouest, avec l'un des personnages secondaires de fin de partie. On y apprend que le paysage est différent car les tempêtes majeures n'arrivent pas jusque-là (l'herbe ne s'y rétracte pas).
J'ai fait un tour sur le Wiki du Cosmere (l'univers de Sanderson) et il est bien spécifié que les Highstorms vont d'est en ouest et se brise sur les montagnes de Shinovar à l'ouest.
Je confirme que quelque chose cloche avec la suite. J'ai posé la question sur le forum dédié pour éclaircir mon problème. Peut être ai je oublié un détail important...

C'est bon j'ai résolu mon soucis de compréhension. Mon cerveau avait juste ajouté des données qui n'existent pas!
Donc tu as raisons les Highstorms soufflent d'est en ouest!
________________________________________________________________________________________________
Lecture en cours:

Nouvelles tome 1: 1947-1953 - Dick
The Band tome 1: Kings of Wyld - Eames
The Legends of the First Empire tome 1: Age of Myth - Sullivan
________________________________________________________________________________________________

Albéric
Annaliste
Messages : 1866
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Albéric » 07 déc. 2017, 19:20

La première scène du livre montre des guerriers se débarrassant de leur armure (Shardplate) et de leur arme (Shardblade) et partir. Il s’agit en fait du jour où les Knight Radiant (chevalier lumineux) ont déposé les armes et se sont détournés des hommes. Ils avaient jurer protéger l’espèce humaine contre les Voidbringers, démons cuirassés aux yeux rouges envoyés par Odium (le dieu maléfique) pour exterminer l’espèce humaine.
Nous nous retrouvons par la suite, plusieurs milliers d’années après, les Voidbringers ne sont plus là. Les Shardplates et Shardblades sont des reliques magiques que les nobles de se monde se disputent car elles peuvent faire gagner des guerres. Les shardblades coupent tout et les shardplates permettent une résistance surhumaine et donnent des capacités physiques hors normes. Ces objets doivent être liés à son utilisateur ce qui lui permet de les invoquer à sa guise à la manière des chevaliers du zodiaque ;).
c'est marrant, il y a quasiment la même chose dans Le Guerrier oublié de Larry Correia ^^
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
Z3D
Sergent
Messages : 108
Enregistré le : 29 nov. 2011, 18:32
Lecture du moment : Wrath - Gwynne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Z3D » 07 déc. 2017, 19:54

Albéric a écrit :
La première scène du livre montre des guerriers se débarrassant de leur armure (Shardplate) et de leur arme (Shardblade) et partir. Il s’agit en fait du jour où les Knight Radiant (chevalier lumineux) ont déposé les armes et se sont détournés des hommes. Ils avaient jurer protéger l’espèce humaine contre les Voidbringers, démons cuirassés aux yeux rouges envoyés par Odium (le dieu maléfique) pour exterminer l’espèce humaine.
Nous nous retrouvons par la suite, plusieurs milliers d’années après, les Voidbringers ne sont plus là. Les Shardplates et Shardblades sont des reliques magiques que les nobles de se monde se disputent car elles peuvent faire gagner des guerres. Les shardblades coupent tout et les shardplates permettent une résistance surhumaine et donnent des capacités physiques hors normes. Ces objets doivent être liés à son utilisateur ce qui lui permet de les invoquer à sa guise à la manière des chevaliers du zodiaque ;).
c'est marrant, il y a quasiment la même chose dans Le Guerrier oublié de Larry Correia ^^
Je l'ai dans ma PAL depuis plus d'1 an mais j'attends l'annonce du tome 2 pour m'y mettre!
________________________________________________________________________________________________
Lecture en cours:

Nouvelles tome 1: 1947-1953 - Dick
The Band tome 1: Kings of Wyld - Eames
The Legends of the First Empire tome 1: Age of Myth - Sullivan
________________________________________________________________________________________________

Avatar du membre
Dark horse
Lieutenant
Messages : 478
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Dark horse » 11 janv. 2018, 22:45

Image

Deuxième partie du premier tome original.

La première partie du roman est surtout marquée par un passage assez flippant avec Shallan. Enfin, le mystère se dévoile et c'est avec délice qu'on se rend compte que l'on a à peine fait un pas dans le délire magique très inquiétant de l'auteur. Sa relation avec Jasnah en devient plus franche et plus honnête. On va se régaler avec ces deux-là par la suite !

Kaladin poursuit son travail de formation envers ses confrères d'hommes de pont n°4. Il cherche toujours à les endurcir, afin que le maximum d'entre eux survive à chaque course au pont. Il cherche aussi à trouver une solution pour que tout le monde se fasse la malle. Là aussi le mystère se dévoile quant aux capacités innées du jeune meneur. Même si les autres le regardent d'un air méfiant, aux yeux de sa facilité à utiliser les pierres infusées pour gonfler sa jauge de mana, ils ne peuvent qu'accepter l'impressionnante humilité de Kaladin.

De l'humilité, Dalinar n'en manque pas, il en est même la personnification. Un justicier au grand coeur, un surhomme que même la trahison n'arrête pas. Toujours à chercher à unir les hommes, il croit dur comme fer en son destin. Ses visions, aussi déroutantes qu'elles soient, commencent à trouver une certaine véracité, alors qu'ils les partage de plus en plus avec son entourage proche.


Il y a un côté cliché dans les personnages qui est habilement travaillé par Brandon Sanderson. En tout cas, chacun d'eux me passionne et leur évolution est très addictive ! Bon, en tant que fan de la Compagnie Noire, ça manque un peu de "dark" dans cette fantasy, mais le côté épique je surkiffe !! Le côté aventure aussi, et au vu de l'univers que nous pond Brandon, il y a un paquet d'endroits à visiter :wub:

PS : Encore un putain de chapitre avec l'assassin qui aurait pu figurer dans Jojo ! Lui il est over the top :shock:
"La baleine de vent a effectué son approche et s'est arrimée en enroulant ses tentacules autour d'arbres et de rochers. Sa présence dans les airs décontenançait tout le monde dans le camp. J'aime bien ce mot, « décontenancer ». C'est une façon délicate de dire qu'ils chiaient dans leur bénard."

Avatar du membre
Dark horse
Lieutenant
Messages : 478
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Dark horse » 22 juin 2018, 16:28

Image

Première partie du second tome original.

Comme l'a dit Z3D, ce tome se concentre plus sur Shallan. Quoique, on voit pas mal Kaladin et ses hommes de pont également !

On attaque le récit avec Shallan, accompagnée de l'érudite Jasnah Kholin. Toutes deux sont embarquées sur un navire voguant vers les côtes proches des plaines brisées. C'est l'occasion pour Shallan d'étudier plus en détail l'étrange créature qui l'accompagne depuis les événements bouleversants de Kharbranth. Et pour le coup, des détails étranges on va en avoir ! C'est carrément un autre monde qui s'ouvre à nous alors que le curieux "Motif" se lie peu à peu avec Jasnah. Toujours plus de questions... Des réponses ? Pas vraiment à ce stade... Le récit s'étoffe donc, mais la maîtrise de Brandon Sanderson nous permet de ne pas nous perdre si on se donne la peine d'être un peu attentif.

Kaladin, de son côté, est maintenant propulsé à la protection personnelle de Dalinar et du Roi. Les siens, les hommes du pont quatre, exécutent avec toujours autant de déférence les ordres du bodyguard. Si bien que se trimbalent maintenant dans les camps de guerre des soldats sombre-iris, anciens esclaves, au milieu des différents soldats pâle-iris. Mais beaucoup ont encore en tête ce que les hommes du pont quatre ont accompli et beaucoup leur témoignent un profond respect.
Dalinar Kholin fait confiance à Kaladin, mais Adolin Kholin, le fils, est bien plus méfiant, des années de hautitude princière ne s'effacent pas comme ça... La relation entre Kaladin et Adolin est donc très tendue, même si chacun reconnaît à l'autre des qualités qu'il ne peut ignorer.

Le cimat politique entre les différents Hauts-Princes des camps de guerre Alhétis est de plus en plus brouillé, d'un côté, Dalinar et son équipe (laquelle se compose du Roi et du fils de Dalinar) et de l'autre, ben tous les autres... Entre les indécis, le cul entre deux chaises, et les opposants qui la jouent perso (Sadéas en tête), personne ne veut vraiment encourager les efforts de Dalinar pour ramener la paix dans les plaines brisées.
On a le droit à quelques chapitres intéressants avec les Parshendis, les ennemis des Aléthis, où on va enfin en apprendre un peu plus à leur sujet. Mais quoi ? Encore un autre monde qui s'ouvre à nous ?! Encore une autre magie ?!! Mais tout cela est peut être plus lié qu'il n'y paraît... Des questions...

Ajoutez à cela quelques passages plus légers, principalement avec Shallan, qui nous permettent de voyager un peu et on se promène assez tranquillement dans ce long bouquin qui passe bien vite !
"La baleine de vent a effectué son approche et s'est arrimée en enroulant ses tentacules autour d'arbres et de rochers. Sa présence dans les airs décontenançait tout le monde dans le camp. J'aime bien ce mot, « décontenancer ». C'est une façon délicate de dire qu'ils chiaient dans leur bénard."

Avatar du membre
Z3D
Sergent
Messages : 108
Enregistré le : 29 nov. 2011, 18:32
Lecture du moment : Wrath - Gwynne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Z3D » 22 juin 2018, 16:51

Bon résumé, j'ai hâte d'avoir ton ressenti sur la seconde partie qui est "ouffissisme"!
________________________________________________________________________________________________
Lecture en cours:

Nouvelles tome 1: 1947-1953 - Dick
The Band tome 1: Kings of Wyld - Eames
The Legends of the First Empire tome 1: Age of Myth - Sullivan
________________________________________________________________________________________________

Avatar du membre
Dark horse
Lieutenant
Messages : 478
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Dark horse » 23 juin 2018, 18:22

Z3D a écrit :
22 juin 2018, 16:51
Bon résumé, j'ai hâte d'avoir ton ressenti sur la seconde partie qui est "ouffissisme"!
D'accord, je te fais confiance parce que
SpoilerAfficher
j'ai bien cru que ça allait péter à la fin de ce tome !! Du coup j'ai déjà commencer la suite et le combat dans l'arène avec Adolin et Kaladin est énorme ! Pas forcément épique, mais réaliste et prenant :) Imaginer Kaladin voler c'est pas mal non plus :happy:
"La baleine de vent a effectué son approche et s'est arrimée en enroulant ses tentacules autour d'arbres et de rochers. Sa présence dans les airs décontenançait tout le monde dans le camp. J'aime bien ce mot, « décontenancer ». C'est une façon délicate de dire qu'ils chiaient dans leur bénard."

Avatar du membre
Dark horse
Lieutenant
Messages : 478
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Les Archives de Roshar / Brandon Sanderson

Message non lu par Dark horse » 14 juil. 2018, 17:28

Image

Deuxième partie du second tome original.

Encore un tome qui se lit avec beaucoup de plaisir, comme les 3 premiers. 4 gros tomes donc, à la qualité constante.
Bien qu'on attende pendant un bon moment l'affrontement final, les chapitres qui le précèdent ne sont jamais inintéressants. Les premiers chapitres sont mêmes un régal, avec un affrontement au déroulement surprenant et un Kaladin qui monte d'un cran dans l'apprentissage de ses pouvoirs. Puis ça se calme un peu, mais c'est l'occasion pour Shallan de développer également ses pouvoirs ainsi que d'affirmer sa personnalité. Je trouve d'ailleurs que l'un des points forts de cette saga, c'est le traitement des personnages. Chacun d'entre eux se transforme au fil du récit de façon complexe et parfois inattendue, le tout étant amené très naturellement. Concernant encore Shallan, la lumière sera peu à peu faite sur sa jeunesse troublée à travers de passionnants chapitres.
La fin du récit tient ses promesses, mais j'avoue que j'en attendais plus :
SpoilerAfficher
Le combat entre Kaladin et Szeth est un peu court ; on ne voit quasiment pas Eshonai et les Parshendis sont trop effacés, dommage, ils avaient bien été décrits dans la 1ère partie.
"La baleine de vent a effectué son approche et s'est arrimée en enroulant ses tentacules autour d'arbres et de rochers. Sa présence dans les airs décontenançait tout le monde dans le camp. J'aime bien ce mot, « décontenancer ». C'est une façon délicate de dire qu'ils chiaient dans leur bénard."

Répondre