[Cycle] Les Sentiers des Astres / Stefan Platteau

Forum consacré au reste de la fantasy et au fantastique, avec notamment les oeuvres écrites par les célèbres J.K. Rowling, David Gemmell, J.-P. Jaworski, Michael Moorcock, David Eddings, Greg Keyes, Pierre Grimbert, Terry Pratchett, Alain Damasio, Roger Zelazny et bien d'autres encore.
Avatar du membre
Mimi
Porte Etendard
Messages : 928
Enregistré le : 10 août 2005, 22:18
Localisation : Belgium ten points

[Cycle] Les Sentiers des Astres / Stefan Platteau

Message non lu par Mimi » 08 janv. 2014, 13:06

Alors là je ne peux laisser passer l'occasion de vous conseiller de lire dès avril le premier livre du nouveau Jaworski
:D
(comme précisé dans l'article ci-après http://www.elbakin.net/fantasy/news/en- ... x-editeurs) :ymca:

Un pote est édité aux moutons électriques http://www.moutons-electriques.fr/livre-121 et le connaissant.....ça va déchirer :fouet:

Albéric
Annaliste
Messages : 1897
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Les Sentiers des Astres. t1 manesh / Steffan Platteau

Message non lu par Albéric » 25 févr. 2014, 21:06

J'ai lu l'extrait mis en ligne : pour le meilleur ou pour le pire cela m'a fait penser à Robert Holdstock.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
Mimi
Porte Etendard
Messages : 928
Enregistré le : 10 août 2005, 22:18
Localisation : Belgium ten points

Re: Les Sentiers des Astres. t1 manesh / Steffan Platteau

Message non lu par Mimi » 28 févr. 2014, 11:51

une critique sur Elbakin fait la même réflexion
http://www.elbakin.net/fantasy/roman/manesh-4315

Perso je la trouve bizarre...

Il y a une interview de l'auteur ici http://issuu.com/61577/docs/l_ind___num ... temps_2014

Albéric
Annaliste
Messages : 1897
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Les Sentiers des Astres. t1 manesh / Steffan Platteau

Message non lu par Albéric » 07 mars 2014, 16:34

Mimi a écrit :une critique sur Elbakin fait la même réflexion
http://www.elbakin.net/fantasy/roman/manesh-4315

Perso je la trouve bizarre...

Il y a une interview de l'auteur ici http://issuu.com/61577/docs/l_ind___num ... temps_2014
Oui c'est le seul nom qui me soit venu à l'esprit. Un style et un ton de qualité mais bien singuliers.
Hâte d'avoir les premiers retours construits sur ce titre. André-Français Ruaud est un connaisseur.
Quant aux critiques bizarres d'Elbakin, si seulement c'était le seul problème visible...
(on réussit à perdre du temps à cracher sur Lin Carter dans la critique d'Imaro)

bip, vous venez de récolter 1 amende d'1 crédit pour languedeputage
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
Mimi
Porte Etendard
Messages : 928
Enregistré le : 10 août 2005, 22:18
Localisation : Belgium ten points

Re: Les Sentiers des Astres. t1 manesh / Steffan Platteau

Message non lu par Mimi » 18 juin 2014, 09:44

Je vous avais parlé de ce pote qui est édité aux Moutons électriques....he bien ça cartonne, je ne compte plus les louanges dithyrambiques et les critiques super positives
genre celle-ci http://www.anacreon.ca/2014/05/manesh-s ... ques-2014/
genre ça aussi http://www.babelio.com/livres/Platteau- ... esh/559224

et puis cerise sur le gâteau il est nominé au prix Elbakin machin truc much http://www.elbakin.net/fantasy/news/216 ... innet-2014....bon là sur le site justement je trouvais leur critique franchement nulle !!!!!!!

alors à côté de cela, il y a mon humble avis :whistle: j'ai même rédigé un conseil de lecture pour le dossier des lectures de l'été de mon taf :popcorn:

et donc je vous remets ma prose...

"Un auteur belge édité chez l'un des meilleurs éditeurs français de fantasy, avec le soutien de Jaworski et Niogret, de surcroit il s'agit d'un diplômé en histoire de notre Alma Mater !! (ouais l'article c'est pour l'Université de Liège)
Un livre bien loin des clichés auxquels on pourrait s’attendre.
Synopsis : Quelque part dans la nordique forêt du Vyanthryr, les gabarres du capitaine Rana remontent le fleuve vers les sources sacrées où réside le Roi-diseur, l’oracle dont le savoir pourrait inverser le cours de la guerre civile. À bord, une poignée de guerriers prêts à tout pour sauver leur patrie. Mais qui, parmi eux, connaît vraiment le dessein du capitaine ? Même le Barde, son homme de confiance, n’a pas exploré tous les replis de son âme. Et lorsque les bateliers recueillent un moribond qui dérive au fil de l’eau, à des milles et des milles de toute civilisation, de nouvelles questions surgissent. Qui est Le Bâtard ? Que faisait-il dans la forêt ? Est-il un danger potentiel, ou au contraire le formidable allié qui pourrait sauver l’expédition de l’anéantissement pur et simple ?

Mon avis :C’est là que commence le réel voyage…le voyage à travers les 460 pages de ce premier tome d’une trilogie prometteuse.
La lectrice que je suis a été embarquée dans l’aventure, dans ce voyage envoutant. J'ai été fascinée par le double récit qui constitue la trame de l’ouvrage: d'une part, l'épopée de Fintan Calathynn, le barde, qui narre la remontée du fleuve, mais également la fabuleuse histoire de Manesh, le Bâtard de Marmach sauvé des eaux.
La lecture en elle-même est une expérience particulière... une impression de voguer… une lecture lente, presque au fil de l’eau… enfin du récit. L’envie rageuse de connaître la suite à tout prix, n’est pas le leit motiv de la lecture, même si celle-ci peut devenir rapidement addictive. Ce que j’ai trouvé surtout, c’est la sensation de participer au voyage. Je bois les mots et les phrases, je me délecte des pages, je me balade dans la douce poésie de l’écriture et la magie du récit.
Bref, je retrouve le plaisir de prendre le temps.

Stephan PLATTEAU, Les sentiers des Astres, Tome 1 Manesh, Les moutons électriques, France, 2014

En fait ce que j'adore dans ce bouquin, c'est qu'il m'emmène..tout simplement....et puis Stephan, son auteur, a distillé dans le récit, en petites touches, tout un univers, des croyances, un historique, des mythologies.....il s'est pour ce faire inspiré du monde celtique et du monde Hindous...un beau mélange de couleurs......
et puis on a envie de savoir.....le bâtard nous emmène dans son récit...il traîne, il sinue.....on est, au même titre que Fintan, accroché à ses paroles....

Marier ainsi deux discours...un tout bel effet

enfin voilà en bref...je vous conseille ce bouquin !!!
Et puis j'aime bien pousser des cocoricos quand un belge se fait remarquer comme ça.....qui plus est, mon pote de 20 ans hahahaha :D

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 562
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Les Sentiers des Astres. t1 manesh / Steffan Platteau

Message non lu par Fabien Lyraud » 09 sept. 2014, 11:36

Steffan Plateau nous donne ici une intéressante fantasy d'inspiration indienne. Mais il rajoute ça et là des éléments celtes pour façonner une culture intéressante et dépaysante. Mais la mythologie si elle est d'inspiration indienne bascule dans le Lovecraftien avec sa gigantomachie, ses dieux maudits du Vintou et ses géants Nendou. Bref un beau mélange qui prend très bien. Le récit d'exploration et de remontée du fleuve ne peut qu'évoquer Apocalypse Now. Et le récit de batard renvoie au 1001 nuits et à un autre récit celui de Schérazade, Manesh construisant sa manière de raconter de la même manière en étant le plus lent possible pour
SpoilerAfficher
échapper à un sort funeste
. Et l'auteur nous laisse sur un cliffhanger assez insoutenable à la fin.
Tout est bien vu dans ce roman. Cette guerre civile dont les hommes ne sont que des pions entre les mains de leur suzerain et qui monte le frère contre le frère. Une guerre insoutenable qui peut être va profiter à d'autres qui agissent dans l'ombre.
Le seul défaut sans doute qu'il demeure encore quelques longueurs.
SpoilerAfficher
La poursuite du semeur de feu par Manesh aurait largement pu être dégraissée.

Albéric
Annaliste
Messages : 1897
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Les Sentiers des Astres. t1 manesh / Steffan Platteau

Message non lu par Albéric » 10 sept. 2014, 16:37

Fabien Lyraud a écrit :Steffan Plateau nous donne ici une intéressante fantasy d'inspiration indienne. Mais il rajoute ça et là des éléments celtes pour façonner une culture intéressante et dépaysante. Mais la mythologie si elle est d'inspiration indienne bascule dans le Lovecraftien avec sa gigantomachie, ses dieux maudits du Vintou et ses géants Nendou. Bref un beau mélange qui prend très bien. Le récit d'exploration et de remontée du fleuve ne peut qu'évoquer Apocalypse Now. Et le récit de batard renvoie au 1001 nuits et à un autre récit celui de Schérazade, Manesh construisant sa manière de raconter de la même manière en étant le plus lent possible pour
SpoilerAfficher
échapper à un sort funeste
. Et l'auteur nous laisse sur un cliffhanger assez insoutenable à la fin.
Tout est bien vu dans ce roman. Cette guerre civile dont les hommes ne sont que des pions entre les mains de leur suzerain et qui monte le frère contre le frère. Une guerre insoutenable qui peut être va profiter à d'autres qui agissent dans l'ombre.
Le seul défaut sans doute qu'il demeure encore quelques longueurs.
SpoilerAfficher
La poursuite du semeur de feu par Manesh aurait largement pu être dégraissée.
Voilà, enfin une critique qui fait un peu envie. :popcorn:
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 562
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Les Sentiers des Astres. t1 manesh / Steffan Platteau

Message non lu par Fabien Lyraud » 10 sept. 2014, 17:27

On commence comme du Jaworsky et on termine comme du Howard. Les derniers chapitres ont des moments carrément pulp.

De même le basculement dans une ambiance presque lovecraftienne est très bien géré ( et certains ne les ont pas vu, mais c'est normal), avec ces ruines mystérieuses sur une île au milieu d'un lac et ces évocations de la gigantomachie et des autres éléments mythologiques.

Et quelque part le monde créé par Steffan Plateau n'est pas sans évoquer Glorantha, l'univers de Runequest.

Albéric
Annaliste
Messages : 1897
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Les Sentiers des Astres. t1 manesh / Steffan Platteau

Message non lu par Albéric » 10 sept. 2014, 20:47

Fabien Lyraud a écrit :On commence comme du Jaworsky et on termine comme du Howard. Les derniers chapitres ont des moments carrément pulp.

De même le basculement dans une ambiance presque lovecraftienne est très bien géré ( et certains ne les ont pas vu, mais c'est normal), avec ces ruines mystérieuses sur une île au milieu d'un lac et ces évocations de la gigantomachie et des autres éléments mythologiques.

Et quelque part le monde créé par Steffan Plateau n'est pas sans évoquer Glorantha, l'univers de Runequest.
Ouais, cela fait re envie tout ça. D'un autre côté, que serait du Howard like sans une touche lovecraftienne ?
Runesquest, c'était cool ! :punk:

Image
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 562
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Les Sentiers des Astres. t1 manesh / Steffan Platteau

Message non lu par Fabien Lyraud » 21 déc. 2016, 11:24

Tome 2 / Shakti

SpoilerAfficher
La petite troupe est en mauvaise posture face aux Nendous et à leurs sectateurs. Après une fuite effrénée, ils trouvent refuge chez les Teules où la courtisane raconte son histoire. Mais en arrière plan il y a aussi une trahison et Fintan profite du répit pur essayer d'y voir plus clair.


L'histoire continue, les personnages s'enfoncent au cœur des ténèbres et finissent par trouver une accalmie. Il leur reste encore un paquet de chemin à faire. On sent bien qu'ici c'est le tome calme de la tétralogie, le calme avant la tempête et que dans les tomes suivants le rythme va de nouveau s'accélérer. D'un coté nous avons l'horreur cosmique avec la gigantomachie, de l'autre les merveilles des Antiques. Les personnages sont pris entre ces deux forces. Derrière la guerre civile qui ravage l'Héritage, il pourrait bien y avoir des enjeux plus élevés.
Le ton se fait plus contemplatif au fur et à mesure que le récit avance. Et contrairement à beaucoup d'autres textes, ici, ça passe tout seul. Le récit de la courtisane nous permet de patienter et aussi de découvrir la culture d'inspiration finno-japonaise dans laquelle elle a grandi. Et il amène d'autres éléments de l'univers de Stefan Plateau. On en sait plus sur le chamanisme des peuples du nord. On se doute que ces éléments vont bel et bien avoir une importance pour la suite.
Stefan Plateau mêle avec bonheur des influences multiples qui vont de Lovecraft à Runequest en passant par la mythologie hindous, le chamanisme et pas mal d'autres choses.

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4292
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: Les Sentiers des Astres. t1 manesh / Steffan Platteau

Message non lu par Toon » 22 déc. 2016, 08:35

jettant un oeil sur un site "concurrent", il y est indiqué qu'il ya une sorte de préquelle nommée Dévoreur ?
Image
Image

Avatar du membre
Mimi
Porte Etendard
Messages : 928
Enregistré le : 10 août 2005, 22:18
Localisation : Belgium ten points

Re: Les Sentiers des Astres. t1 manesh / Steffan Platteau

Message non lu par Mimi » 24 déc. 2016, 14:38

Dévoreur est plutôt un petit conte à part même si c'est dans l'univers du sentier des astres

Avatar du membre
Tatooa
Soldat
Messages : 51
Enregistré le : 09 nov. 2017, 20:44
Lecture du moment : Sépulcre de K. Mosse

Re: [Cycle] Les Sentiers des Astres / Stefan Platteau

Message non lu par Tatooa » 12 nov. 2017, 13:12

Ce bouquin est assez fabuleux (Je fais partie des critiques dithyrambiques de Babelio, lol). Par contre le comparer à Jaworski ça me fait bizarre. C'est pas du tout pareil !

J'ai le tome 2 sous le coude, va falloir que je me le programme.
"Quand la liberté n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie."
Prévert

Avatar du membre
Mimi
Porte Etendard
Messages : 928
Enregistré le : 10 août 2005, 22:18
Localisation : Belgium ten points

Re: [Cycle] Les Sentiers des Astres / Stefan Platteau

Message non lu par Mimi » 13 mars 2018, 13:36

Voilà que je termine le tome deux "Shakti"
Alors déjà, pourquoi je n’avais pas encore lu ce tome deux alors que je l’avais dans ma bibliothèque depuis 2 ans…..
J’avais gardé en mémoire le fait que lire Manesh m’avais pris du temps….non pas que ça m’avait paru long.. loin de là, non j’avais PRIS mon temps pour le lire parce que son écriture m’avait imposé ce rythme de lecture : j’ouvrais mon livre je lisais quelques pages puis je le fermais, je savourais littéralement le voyage sur la gabarre.
C’était une expérience de lecture complétement nouvelle pour moi cette lenteur et ce plaisir de lenteur
Bref j’avais voyagé dans le livre au rythme du fleuve
Et donc chaque fois que je voulais entamer la lecture du 2ème tome, je m’interrogeais sur l’état d’esprit que je devais avoir pour reprendre le voyage, j’attendais genre les congés…mais chaque fois il y avait trop de projets en cours etc…
Bon aussi j’appréhendais le sort de Manesh….c’est mon problème, je m’attache aux personnages

Et donc j'ai enfin commencé ma lecture, et là, quelle claque, nous avions quitté le fleuve et la fuite en avant commençait…mon dieu tout s’emballait il fallait courir, il y a eu des …... enfin une grosse bagarre … une seule mais quelle bagarre, quelle belle description des sentiments du guerrier qui attend, puis qui se bat, qui est entouré qui doit parer qui ne se rend pas compte de ce qui se passe autour de lui, qui réalise que le drame s’est passé ailleurs…alors là..c’est un « vis ma vie » de guerrier au feu….perso mes gouts sont assez variés et genre j’adore Druss et Waylander j’aime les bagarres hémoglobinantes…. Mais là rien à voir..c’est magistral comme écriture…j’étais restée sur une belle impression d’écriture contemplative avec Manesh et là du coup on est immergé dans l’action.
Et puis on marche, on court, on se retourne, on stresse et on découvre un peu plus de la mythologie, c’est féérique c’est beau on imagine ces troncs bleus on voit apparaitre des traces de pas bizarre à coté de soi on est soulagé de découvrir les Teules enfin on se sent en sécurité…..c’était sans compter sur Shakti qui allait nous conter son histoire…..
L’histoire d’une jeune et naïve donzelle…on la plaint, on se dit « ma cocotte un jour tu grandiras et tu sauras qu’il ne faut pas toujours croire aux belles prestances aux belles apparences »…on revient à nos propres expériences
Pour en revenir à la narration de shakti, là encore on est dans l’action et la découverte des mythes et légendes. On est aussi dans une course on court après son récit, on ne veut pas qu’il s’arrête
Quelle fierté pour moi d’être la pote d’un grand écrivain 8)

Avatar du membre
Tatooa
Soldat
Messages : 51
Enregistré le : 09 nov. 2017, 20:44
Lecture du moment : Sépulcre de K. Mosse

Re: [Cycle] Les Sentiers des Astres / Stefan Platteau

Message non lu par Tatooa » 17 mars 2018, 17:44

Euh, moi j'ai pas trop apprécié l'histoire de Shakti, en fait.

Mon avis sur ce tome 2, qui date de novembre 2017 : "Sévère ? non... (précision pour les "Khatovariens" : j'ai mis 3,5/5)
Il n'y a plus l'effet "découverte" ni "surprise" du premier tome... Alors j'ai le droit d'être exigeante.
Pourquoi même pas 4 étoiles ? Parce que par moments je me suis em**** ! Tout simplement... Voire énervée, aussi, d'ailleurs...

L'histoire de Shakti me déçoit, du moins la partie qu'on a en seconde moitié de ce tome 2, puisque je suppose qu'on aura la suite dans le tome 3. Non mais franchement quelle purge ! Si toute la partie "mythologique" est fort intéressante et tire l'ensemble vers le haut (L'Ourse, les "songes", le chamanisme poussé), l'histoire avec Meijo et la stupidité de Shakti "jeune" (Nisu donc) sont tellement clichés que j'ai eu parfois envie de balancer le bouquin contre le mur. Ouille. Pas bon. D'autant moins qu'il n'y avait pas besoin d'en faire une telle gourdasse pour avoir une bonne histoire. Elle est tellement éloignée du superbe personnage mystérieux du premier tome que j'en étais à me demander si c'était bien la même... Snif !

Alors que l'auteur brille sur ses personnages masculins, tous autant qu'ils sont (Le dit de Fintan est excellent du début à la fin), franchement, son perso féminin, pour l'instant, c'est pas une réussite de mon point de vue. Ouf, il y a sa mère, qui relève un peu le niveau.

Le style est toujours agréablement troussé, quoi qu'un brin répétitif sur certaines tournures de phrases, ce qui finit par me lasser, forcément. Heureusement, il y a les personnages masculins, et les Teules ! Aaaaah les Teules, comment ils ont sauvé les derniers chapitres à mes yeux, trop fort !

Ils sont attachants, passionnants à découvrir, intrigants ! Et ô combien ils ont maintenu mon intérêt dans une fin de bouquin qui était de plus en plus mauvaise de mon point de vue.
J'espère que le tome 3 redressera la barre parce que là, j'avoue, mon intérêt est bien moindre qu'à la fin du premier tome.
Et même le cliffhanger de fin n'a pas réussi à me faire changer d'avis... Bref, je pense pas que je vais attendre le tome 3 comme j'avais attendu le tome 2.
Déçue je suis...
Peut-être parce que j'en attendais trop..."

Désolée, je sors...
"Quand la liberté n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie."
Prévert

Avatar du membre
Mimi
Porte Etendard
Messages : 928
Enregistré le : 10 août 2005, 22:18
Localisation : Belgium ten points

Re: [Cycle] Les Sentiers des Astres / Stefan Platteau

Message non lu par Mimi » 21 mars 2018, 11:11

C'est sûr qu'en tant que lecteur on phantasme les personnages, et on a envie de les voir évoluer vers telle ou telle posture....maintenant il y a surtout ce que l'auteur veut comme personnage et comme il l'envisage dans son histoire....
Dans ce tome 2, Shakti a 15 ans et donc c'est une gourde en effet, elle vit ses premiers émois de jeune fille face à un mec qui n'en n'est pas à ses premières expériences....et j'aime justement imaginer comment au final Nisu va devenir Shakti.....
Suis vraiment en attente de voir comme il va la faire évoluer .....

En même temps, pour connaître l'auteur, je sais qu'il est souvent dans une position de "dénonciation" de certaines réalités...et donc il est effectivement dans certains clichés, mais ces clichés-là lui permettent de dénoncer par exemple la situation de la femme actuellement et le fait que bien souvent encore on met les gens dans des cases avec des étiquettes et des rôles à jouer....

Ici j'ai bien aimé aussi le personnage de la mère et en même temps le fait que la position forte et seigneuriale de cette dernière fasse peur aux hommes comme Meijo qui viennent de la capitale et n'accepte pas cette position dominante de la femme.
J'aime bien de voir comment on use de la naïveté des jeunes filles et on les pousse à la transgression en leur faisant miroiter une autre vie et quelque part en dénigrant sa culture à elle
Le fait de nier aussi la nature et l’environnement et que l’ambition de Meijo le pousse à ne plus respecter cette nature, on se retrouve en plein à notre époque
J’apprends de plus en plus à chercher, au-delà de l’histoire, la volonté de l’auteur de faire passer des messages
et parfois les héros super puissants qui se relèvent après un coup et replonge dans la bataille...ben on a envie d'autre chose : dans le tome 1, le héro qui sauve Manesh, c'est un batelier et dans ce tome 2 celui qui reçoit une flèche dans la jambe...ben il couine et souffre au fil des pages
j'aime les grands héros sans peur et sans reproche :barbare: mais j'aime aussi les héros de l'ordinaire ces gens qui subissent un peu leur vie mais qui au moment opportun rentre dans la bagarre...et là avec les entier des astres ont est en plein dedans

Avatar du membre
Tatooa
Soldat
Messages : 51
Enregistré le : 09 nov. 2017, 20:44
Lecture du moment : Sépulcre de K. Mosse

Re: [Cycle] Les Sentiers des Astres / Stefan Platteau

Message non lu par Tatooa » 21 mars 2018, 12:36

Pour dénoncer la manipulation, il y a d'autres moyens que de faire passer les jeunes filles pour des gourdasses. D'ailleurs les procédés de manipulation dans la société actuelle sont beaucoup plus tordus que cet aveuglement débile qui permet tout et n'importe quoi. Ou alors les gens sont plus cons que je ne l'espère encore...
Enfin c'est que mon point de vue, ce parti-pris ne m'a ni plu, ni convaincue. Par ailleurs, une jeune fille complètement gourdasse (au point d'en être stupide ) peut-elle devenir une femme fine, intelligente et retors ? j'en doute. La capacité de réflexion et d'apprendre de ses erreurs, on l'a ou on l'a pas, et ça reste. Elle n'apprend rien dans les mois qu'elle passe avec son meijo, là... :?

Je n'ai aucun souci sur les héros qui souffrent, j'ai même un petit penchant pour les "gueules cassés" et ceux qui ont des fêlures, à condition que ce soit bien fait. Je ne serais pas fan de Benvenuto ni de Glotka sinon. D'ailleurs pour les hommes du roman je n'ai rien à dire de négatif, je l'ai trouvé brillant. C'est juste l'histoire de Shakti, jeune fille qui est, (je le redis, de mon point de vue), "ratée". Après, c'est normal, c'est un mec... :lol:
"Quand la liberté n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie."
Prévert

Avatar du membre
Mimi
Porte Etendard
Messages : 928
Enregistré le : 10 août 2005, 22:18
Localisation : Belgium ten points

Re: [Cycle] Les Sentiers des Astres / Stefan Platteau

Message non lu par Mimi » 14 juin 2018, 13:47

Voici le conseil de lecture que j'ai rédigé pour mes collègues.....profitez de l'été pour vous y mettre :D

https://www.campus.uliege.be/cms/c_1001 ... res-ii-iii

Avatar du membre
Tatooa
Soldat
Messages : 51
Enregistré le : 09 nov. 2017, 20:44
Lecture du moment : Sépulcre de K. Mosse

Re: [Cycle] Les Sentiers des Astres / Stefan Platteau

Message non lu par Tatooa » 14 août 2018, 13:23

J'ai un ami Babelio qui m'a dit que le tome 3 était de la même eau que le 2. Donc pour moi l'aventure s'arrête à la fin du 2... (Tome 3 qui s'appelle Meijo, perso secondaire du tome 2, ça en dit long sur la capacité de digression de l'auteur, ce qui était un plus dans le tome 1, cette lenteur et capacité à s'adapter au cours du fleuve, s'avère au final, de mon point de vue, être un défaut récurrent chez l'auteur. Il se perd dans des sous-histoires qui n'ont rien d'intéressant... Quand un bouquin me donne envie de le balancer contre le mur, il vaut mieux que je ne continue pas.)
(et excusez-moi pour l'absence, j'ai eu un boulot de dingue ces derniers mois... Je profite des congés pour lire un peu et me reposer beaucoup).
"Quand la liberté n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie."
Prévert

Répondre