[Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Section consacrée à la BD sous toute ses formes, principalement la fantasy bien entendu mais également la SF ou la bd traditionnelle
Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2988
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

[Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Cymoril » 29 nov. 2013, 23:28

Cette série en cours de parution de la mangaka Soryo Fuyumi (épaulée par un historien japonais spécialiste de la Renaissance) retrace la vie de César Borgia, fils de Rodrigue Borgia (futur pape) et frère de Lucrèce. Ce personnage de la Renaissance italienne a laissé un souvenir plutôt exécrable, a priori pas tout à fait mérité.
Le parti pris de ce manga est la véracité historique. La mangaka et l'historien essaient de coller au maximum à l'Histoire en s'appuyant sur des documents d'époque, notamment iconographiques (les annexes sont très intéressantes) ou sur des archives écrites lorsqu'il n'existe aucune image. Ça pourrait donner un résultat pédant et indigeste, il n'en est rien (même si on sent parfois une volonté manifeste de rendre l'histoire accessible à ceux qui ne connaissent rien à la période). Au contraire, c'est plutôt passionnant.
On suit donc Cesare Borgia adolescent évoluant dans l'université de Pise et ses cercles d'étudiants, vu au travers des yeux naïfs du jeune Angelo. Ce personnage utile permet au lecteur de comprendre cet univers en même temps que lui. Il offre également un contre-point bienvenu au personnage complexe et nuancé de Cesare, pétri d'idéaux et manipulateur sans scrupules (ma préférence va au non moins intéressant Miguel). Et ici, foin des émois adolescents contemporains, ça complote, ça sert les intérêts familiaux, et ça tente de se trucider plus ou moins discrètement. Bref, j'adore. :)
Le dessin est très beau, voir magnifique dans le cas de représentations architecturales. Les héros, eux, sont peut-être un peu trop beaux mais ça ne me choque pas plus que ça.

Image

Image

Bref, un manga qui conviendra à tous : ceux qui aiment l'Histoire, ceux qui n'en ont rien à cirer mais qui apprécient un bon scénario et des personnages intéressants, les amateurs de la Renaissance italienne, etc.

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 02 déc. 2013, 14:55

Je me demandais ce qu'avait dans le ventre ce manga historique (il y a de plus en plus et de mieux en mieux).
C'est pas quand trop shojo ? (c'est l'impression que me donnait le chara design)
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2988
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Cymoril » 07 déc. 2013, 10:51

Alors je ne suis pas très au fait des classifications dans le manga. Tu veux dire à destination des filles ?
Effectivement, les 3 persos principaux sont peut-être un peu trop beaux (surtout Cesare) et Angelo trop naïf (mais il a un bon potentiel d'évolution) mais ça s'arrête là. Il faut attendre plusieurs tomes avant de voir un personnage féminin (la petite Lucrèce), une autre est clairement évoquée comme étant la maîtresse du futur pape (alors qu'elle est mariée à un autre),... Ce genre de situation ne va pas être trop représenté (pour des questions de public, j'imagine) mais ne va pas être édulcoré (les personnages en parlent ou suggestion dans la mise en scène).
Si c'est ta crainte, les auteurs ne sacrifient pas la vraisemblance historique (y compris le comportement des personnages) à des intrigues niaises ou amoureuses.

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2988
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Cymoril » 27 août 2014, 16:29

Le tome 10 est sorti. Je ne l'ai pas encore lu mais pour le moment la série est toujours aussi bien.

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 04 oct. 2014, 08:13

Cymoril a écrit :Le tome 10 est sorti. Je ne l'ai pas encore lu mais pour le moment la série est toujours aussi bien.
une série toujours dans ma PAL virtuelle...
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 03 juin 2015, 15:33

J'ai lu les 3 premiers tomes. Au début le côté shojo girly m'a fait sourire, mais le fond historique respire une documentation sans faille et je me suis laissé emporter dans cette fascinante Renaissance italienne pleine d'ombres et de lumière ! Si on m'avait dit qu'une jour j'aimerais beaucoup une série shojo... ^^
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2988
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Cymoril » 03 juin 2015, 15:55

Et tu verras, comme je te le disais, ça devient de mieux en mieux au fil des tomes.

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 03 juin 2015, 16:06

Cymoril a écrit :Et tu verras, comme je te le disais, ça devient de mieux en mieux au fil des tomes.
Je n'en doute pas un seul instant, il y a vraiment matière à !
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 28 févr. 2016, 15:05

Image

Et bien, si on m’avait dit un jour que j’allais autant kiffer un manga plutôt orienté shojo… ^^
Derrière le background historique passionnant du Quattrocento, ici mis en valeur par une documentation sans failles grâce au travail de supervision de Motoaki Hara (professeur spécialiste de l’histoire et de la culture italienne aux Universités de Tokyo et Ochanomizu) on retrouve les codes classiques du shojo : les rivalités estudiantines, les amitiés et les haines éternelles, les digressions sur les arts, la mode, la décoration et l’équitation… mais aussi les chérubins et les chérubines aux cheveux magnifiquement bouclés, les grands dialogues à cœurs ouverts où les personnages racontent toute leur vie et exposent leurs sentiments à tous les vents, mais aussi les nombreux rougissements et quelques relations crypto-yaoistes… Oui mine de rien c’est pas mal girly !

On suit initialement l’adolescence de Cesare Borgia, fils illégitime du cardinal espagnol Rodrigo Borgia, instrument de son père sans la lutte pour la Curie et pour l’Italie contre les Della Rovere et cie. Un personnage fascinant qui est passé à la postérité pour être débauché et sans pitié, alors que franchement il n’est ni pire ni meilleur que la plupart de ses contemporains. Mais il était bâtard et il était espagnol : les mixophobes italiens au sang bleu n’ont pas manqué une occasion de lui tailler des croupières ! Au sein de la Sapienza, l’Université de Pise, c’est à travers les yeux du jeune et naïf Angelo que nous allons suivre son histoire…

Niveau thématique, c’est vraiment bluffant comment au-delà de la politique et de la religion, Fuyumi Soryo arrive à se réapproprier les sujets chers aux grands et aux grandes mangaka des années 1970 : la bâtardise, le métissage, l’altérité… et surtout la lutte des classes (vous savez, le truc qui est censé être mort et enterré depuis des lustres mais qu’on subit chaque jour que Dieu fait / que les dieux font… MDM !) ! Mais bon, il faut se rappeler que le premier shojo à s’être émancipé du cahier des charges du genre avait été consacré à la Révolution Française… ^^

Niveau dessin, c’est très soigné pour ne pas dire très appliqué malgré la faible diversité du charadesign. Les habituées du genre shojo trouveront que le côté androgyne de plusieurs personnages n’est pas sans rappeler le travail de Kaori Yuki, l’une des reines du genre shojo (à mon humble avis cela ne doit pas être un hasard, et c’est tant mieux). J’ai été initialement déçu du manque de prise de risque dans les découpages et dans les mises en scène, mais la mangaka prend confiance en elle et nous offre rapidement des planches de toute beauté ! (et ce n’est que le début du feu d’artifice… donc merci Cymoril !^^)
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 28 févr. 2016, 15:06

Image

Dans ce tome 1, nous entrons dans l’Italie du Quattrocento à travers les yeux du jeune Angelo Da Canossasa, talentueux mais naïf (ou vice-versa). Son côté candide est carrément tête à claque, mais il faut bien que le lecteur néophyte entre en douceur dans la période pour en comprendre les tenants et les aboutissants… ^^
Notre héros-narrateur a été sponsorisé par le clan Médicis en raison des services rendus par son grand-père, et il doit rapidement comprendre que non seulement il est en rivalité avec les autres nationalités représentées à l’Université de Pise, mais qu’en plus il est en rivalité avec tous les représentants de sa cité d’origine qui gravitent autour de l’héritier de Laurent le Magnifique… (l’amical Roberto et l’inamical Draghignazzo se faisant une joie de lui rappeler les us et coutumes de leur coterie)
Il brille durant les leçons autant par la pertinence de ses réflexions que part l’hétérodoxie de ses positions… Il s’attire donc l’antipathie des homines crevarices habituels (vous savez, ceux qui naissent avec une cuillère en argent dans la bouche et qui sont persuadés que le monde n’existe que pour graviter autour de leur petite personne), mais aussi l’attention du clan qui s’est formé autour de Cesare Borgia. Peu à peu, il se rapproche des Espagnols de la Sapienza, qui l’adoptent carrément après une altercation avec des hooligans français mal dégrossis. C’est alors que Cesare Borgia le prend sous son aile et l’invite à découvrir l’envers du décor de la cité de Pise…
Modifié en dernier par Albéric le 28 févr. 2016, 15:11, modifié 1 fois.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 28 févr. 2016, 15:07

Image

A Rome, la guerre de l’ombre fait rage entre le cardinal l’italien Giuliano Della Rovere et le cardinal espagnol Rodrigo Borgia, et le premier ne cache pas un instant qu’il compte de sa créature Raffaele Riario, archevêque de Pise, pour se débarrasser du bâtard de son rival promis à un grand avenir…

A Pise, Cesare Borgia ne compte pas en rester au rôle de pion de son géniteur car il a ses propres ambitions, le cercle des Espagnols n’existant que pour assurer sa protection et son succès
Aux cours dispensé à la Sapienza, une étude de cas sur le Chant XXXIII de L’Enfer de Dante, qui raconte comment l’archevêque Ruggeri Ubaldini a fait mourir de faim le Comte Ugolino della Gherardesca Ugolino et tout sa famille, suscite de vifs débats politiques et religieux avant de dévier sur la théorisation de la Raison d’Etat… ^^
On insiste ensuite sur la sensibilité de Giovanni de Médicis, mais aussi la fascination crypto-yaoiste exercée par Cesare sur Raffaele Riario, le premier intriguant avec le second pour mieux le démasquer (une affaire de spéculation sur une denrée rare et chère : le sucre !), tout en nous présentant les enjeux de la Reconquista finissante… Ce qui nous amène à rencontrer un dénommé Cristoforo Colombo qui avec l’aide des souverains espagnols compte bien se lancer dans de grandes découvertes… ^^

Mais le point d’orgue de ce tome, c’est la rencontre de Cesare Borgia avec Laurent le Magnifique, Léonard de Vinci et Savonarole… (Ah oui, il y a aussi un certain Niccolò Machiavelli qui traîne également par là ^^)
Cesare est brillant de charisme, mais assume pleinement sa part d’ombre que nous découvrons en même temps qu’Angelo… C’est Miguel, son garde du corps marrane qui fait à la fois office d’ombre et de double qui va nous expliquer son ambivalence, source d’interrogations pour ses alliés, sources d’inquiétudes pour ses ennemis. Le manga monte très rapidement en puissance, et on dépasse puissamment le cadre d’un school life à l’époque de la Renaissance !
Modifié en dernier par Albéric le 28 févr. 2016, 15:12, modifié 1 fois.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 28 févr. 2016, 15:08

Image

Pas mal de dialogues dans ce tome 3, destinés à étoffer le relationship drama de la série… Un tome de transition ?
On fait quand même la part belle à la très virile confrontation entre Cesare le leader du cercle des Espagnols et Henri le leader du cercle des Français, qui tourne à la démonstration de la part de notre ambivalent antihéros. Mais Henri n’en démord pas : les Français sont plus chrétiens donc moralement plus pur que les Espagnols qui ont trop longtemps cohabité avec la souillure musulmane (sûrement un ancêtre de Nadine Morano et autres mixophobes du même acabit : ce manga a décidément des résonances très actuelles !).
D’un côté Cesare manipule Giovanni de Médicis pour réaliser un projet de manufacture de tissus, d’un autre côté Cesare manipule Angelo Da Canossa pour obtenir les coordonnées de tous les résidents de la Fiorentina… Du coup Miguel se sent obligé de mettre en garde notre Candide contres les ambitions de l’évêque condottière en devenir : plus on lui sera dévoué, et plus il décevra ! (Et on notera que Niccolò Machiavelli a droit à quelques scènes assez sympathiques…)
Modifié en dernier par Albéric le 28 févr. 2016, 15:13, modifié 1 fois.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 28 févr. 2016, 15:09

Image

Pas mal de dialogues dans ce tome 4, destinés à étoffer le relationship drama de la série… Un tome de transition à nouveau ?
Les 3 premiers chapitres ne sont là que pour introduire le personnage de Lucrezia, la petite sœur de sinistre réputation qui ici tient tout de la chérubine, tantôt rieuse tantôt boudeuse… Une fois de plus on sent l’orientation shojo de la série : dans un shonen les personnages ont les cheveux lisses, dans un shojo ils ont les cheveux bouclés… ^^
Retour au présent où Angelo surprend des inconnus en train de mettre le feu au chantier de manufacture hispano-florentin… Les Dominicains sont les premiers soupçonnés, mais Cesare a mis les choses au clair avec Niccolò Machiavelli et pour lui il est grand temps d’éradiquer les rats qui commencent à se faire trop bruyants !

Dans un premier temps, il préfère temporiser pour avoir toutes les cartes en main et il pousse ses pions en avant lors d’un dîner donné au palais de Raffaele Riario (qui fait la part belle aux discussions artistiques certes, mais qui évoque aussi les drames vécus par les familles Borgia et Médicis, avec la mort de Pedro Luis et la conspiration des Pazzi).
Dans un deuxième temps, il se travestit en roturier et oblige Angelo à l’accompagner aux fêtes urbaines commémorant le souvenir des croisades… Force est de constater qu’il s’amuse comme un petit fou : cracher des noyaux prunes sur un gros marchand, apeurer des actrices en train de se changer sous leur tente, se prendre la tête avec un ménestrel au sujet du personnage de Saladin, relever le défi d’archerie d’un homme du peuple, démasquer un bonimenteur de foire, admirer les produits de l’artisanat local… ^^
La conclusion est plus sérieuse : Cesare conspue les notables romains qui laissent leurs sujets dans la pauvreté et l’ignorance, et Cesare admire les notables florentins qui veulent éclairer et élever leurs citoyens… C’est l’heure de l’Humanisme et de la réhabilitation de la culture et des valeurs antiques !
Modifié en dernier par Albéric le 28 févr. 2016, 15:14, modifié 1 fois.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 28 févr. 2016, 15:09

Image

Dans ce tome 5 Cesare sous son déguisement de roturier continue de s’amuser, mais isolé il doit faire face à un sicaire missionné pour l’assassiner… Tel est pris qui croyait prendre, puisque toute son escapade n’avait servi que d’appât pour obliger ses ennemis à sortir du bois ! Mais au final la belle stratégie tombe à l’eau puisque ce dernier meurt avant d’être passé à confesse…
Le reste du tome est consacré à la bataille de l’Armée du Nord contre l’Armée du sud, une simulation de combat entre les étudiants de la Sapienza répartis en deux camps selon leur origine géographique par rapport à la ville de Pise. C’est l’occasion rêvée pour le bouillant Henri, leader du cercle français, de prendre sa revanche sur Cesare… Et force est de constater que l’affrontement est très viril et pas très correct ! Epuisé mais victorieux, notre ambivalent antihéros se met une fois de plus en danger et doit s’en remettre à Dieu avant affronter dans un duel plus que désavantageux Henri plus revanchard que jamais… Nekketsu !!!
Rhââ Lovely, c’était trop bon ! La tension est palpable, les dessins magnifiques, le découpage hollywoodien… bref, la mise en scène sublime fait la part plus que belle à l’action à l’état pur et c’était presque mieux que dans l’arc de « L’Âge d’Or » du Berserk de Kentaro Miura (OMG j’ai blasphémé…).
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 28 févr. 2016, 15:10

Image

Les traîtres passent à l’action et Angelo tue son premier homme avant de connaître sa première blessure grave. Et ces traîtres on ne peut même pas les haïr, puisque dans le fol espoir d’échapper à leur triste condition ils sont devenus les pions des homines crevarices responsables de leur triste condition.
En récompense de ses sacrifices, Cesare offre à Angelo ce qu’il désire… et Angelo demande à apprendre sa langue natale et chevaucher de nouveau avec lui à travers la campagne italienne… (girly ou yaoi ? ^^)

Ensuite, retour à la confrontation entre Rodrigo Borgia et Giuliano Della Rovere… Le chef du clan Borgia fait le point sur la situation, notamment sur celle de Florence au bord de la guerre de succession, ce qui nous emmène vers une transposition de Dallas à l’Italie de la Renaissance avec l’introduction de Juan de Gandie le petit frère de Cesare et Juan Silenzio le cousin de Cesare. Alors que notre ambivalent antihéros reçoit son investiture canonique, un beau flashback nous montre sa rencontre avec et celui qui avait été choisi pour devenir son double et son ombre…
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2988
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Cymoril » 01 mars 2016, 12:53

Yeah ! Supers critiques ! C'est vraiment cool que ça te plaise, Albéric. :)
Je suis d'accord sur la beauté de certaines planches. J'ai globalement lu assez peu de mangas mais ça fait parti incontestablement des mieux dessinés que j'ai pu lire avec Berserk et Bride Stories.

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 05 mars 2016, 15:43

Cymoril a écrit :Yeah ! Supers critiques ! C'est vraiment cool que ça te plaise, Albéric. :)
Je suis d'accord sur la beauté de certaines planches. J'ai globalement lu assez peu de mangas mais ça fait parti incontestablement des mieux dessinés que j'ai pu lire avec Berserk et Bride Stories.
je te remercie bien d'avoir insisté pour que j'y jette un œil : j'ai les critiques des 3 tomes suivants sous le coude et elles ne vont pas tarder à venir ici
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 30 mars 2016, 15:31

Image

Après les événements bouleversants du tome précédent, nous avons ici un tome 7 bien plus calme qui commence par une magnifique célébration de la Nativité (une messe de Noël quoi ^^). Puis en partant de la description de la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption de Pise, on digresse plus que largement avec César, Auguste et Constantin, la querelle des investitures entre Henri IV et le pape Grégoire VII (remember la Pénitence de Canossa) et l’opposition entre Henri VII et Boniface VIII (remember le Saint Satan)… Alors certes il s’agit d’aborder des questions à la fois politiques et religieuses avec la dualité du pouvoir entre le temporel et le spirituel, et un réquisitoire contre l’arrogance, l’avidité et l’hypocrisie des puissants qu’ils soient laïcs ou clercs, mais la mangaka nous raconte surtout une belle histoire d’amitié entre un guelfe idéaliste et un souverain gibelin mort d’avoir réalisé le rêve de son meilleur ami…
Dante pensait avoir trouvé en Henri VII le prince idéal… Est-ce que Machiavel a trouvé en Cesare le prince idéal ?
(Sinon, en fin de tome on fait la connaissance d’un petit personnage appelé à amener sa modeste contribution à la Renaissance : un dénommé Michel-Ange… ^^)

L’Art se mêle ici intimement à l’Histoire et quand c’est aussi bien dessiné et aussi joliment raconté, on ne peut qu’applaudir des deux mains !
https://www.youtube.com/watch?v=iFyiMbA3rTw[/video]
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 30 mars 2016, 15:32

Image

La première partie de ce tome 8 s’éparpille un peu avec le fin de la Reconquista, la rivalité croissante entre le roi très chrétien et les rois catholiques, le dépucelage du naïf Angelo entre les mains de la plantureuse et expérimentée Manuela, le calvaire d’Orsino Orsini marié de force à une femme qui appartient corps et âme à bien plus riche et bien plus puissant que lui, les cagoleries/cajoleries de Raffaele Riario qui continue de poursuivre Cesare de ses avances yaoïste / gay-friendly de moins en moins dissimulées, Cesare qui lui est confronté aux dominicains de Savonarole qui teste son intelligence et son savoir…

La deuxième partie de ce tome 8 est par contre palpitante puisqu’elle retrace les heures les plus sombres du principat de Laurent le Magnifique à Florence ! La conspiration des Pazzi, l’assassinat de son frère cadet Giuliano, l’invasion napolitaine, le tout commandité par le clan Della Rovere…
Grâce à l’aide de Rodrigo Borgia, il parvient à rejoindre Naples clandestinement, à obtenir la paix avec le roi Ferrante puis son alliance tout en échappant aux pièges tendus par l’âme damné du pape Sixte IV : l’hominus crevaricus Giuliano Della Rovere ! (maudit soit-il, lui et ses semblables !!!).
Laurent le Magnifique, nouvel Auguste, a ramené la paix et la prospérité en Italie en fondant l’entente entre Milan, Florence et Naples qui met en échec l’alliance entre Rome et Venise. Mais meurtri dans sa chair et dans son âme, Cesare Borgia doit désormais le soutenir de toutes ses forces, lui qui est le dernier rempart contre les forces du chaos... Car les Della Rovere sont à la fois en pourparlers avec la France qui vient d’acquérir la Bretagne et avec l’Espagne qui vient de conquérir le royaume de Grenade. Les roturiers qui se comportent à la fois en raclures aristocrates et en parvenus nouveaux riches sont en train de déclencher les meurtrières Guerres d’Italie. Ah ça ils vont l’avoir leur pontificat, mais dans la foulée ils vont mettre l’Europe à feu et à sang en déclenchant la Réforme… Quand est-ce que l’humanité va enfin se débarrasser de ces Seigneurs des Cendres prêt à tout et au reste pour l’argent et le pouvoir quittes à régner sur des ruines ? MDM !
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1906
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Manga] Cesare - Soryo Fuyumi

Message non lu par Albéric » 30 mars 2016, 15:33

Image

Ce tome 9 varie joliment les scènes qui se succèdent sans aucun hiatus :
Miguel rend visite au grand-père d’Angelo qui a sa grande surprise lui offre l’hospitalité.
Cesare Borgia offre ses services à Laurent le Magnifique qui sent sa fin désormais proche.
Giuliano Della Rovere fait un coup de pute à la Curie, et Rodrigo Borgia s’allie les mécontents…
Caterina Sforza, régente de Forli coincée entre Rome, Florence, Venise et Milan s’inquiète fortement…
Privé de projets artistiques, Leonardo da Vinci se voit contraint de tourner son génie vers la chose miliaire (il ressemble de plus en plus à Ulysse 31 : qu’est-ce qu’il a la classe !)
Laurent le Magnifique essaie de prêcher la bonne parole envers son héritier Piero trop peu fiable…
Cesare Borgia joue de sa personne pour convaincre Orsenno Orsini de revenir à Rome.
Cesare Borgia se rend incognito à un prêche séditieux du dominicain Savonarole…
Angelo di canossa discute arts avec Michel-Ange, chercher un meilleur sort au jeune miséreux Enzo, est obligé de confesser son dépucelage à Cesare Borgia qui botte en touche en évoquant la Bataille de Zama, et se met au service de Giovanni Giuliano de Medicis sur recommandation du prodige de la Maison Borgia…

On glisse doucement d’un personnage à un autre, d’une situation à une autre, avec des graphismes magnifiques et une narration aux petits oignons : cela fait du bien par où ça passe !
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Répondre