Bonnes actions en imaginaire

Venez vous présenter ici et discuter d'autre chose que de littérature.
Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2980
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Cymoril » 21 déc. 2013, 22:01

Mmmh, pour plusieurs raisons, je ne suis pas trop convaincue par les bouquins de licences de jeux vidéos. La première, ça va être la qualité des dits bouquins (même s'il paraît que les livres sur Mass Effect sont vraiment pas mal, mais de toute manière tout ce qui vient de Mass Effect ne peut être que super génial). J'aurais plus confiance en un auteur qui a construit son univers de A à Z (quelque soit l'univers et quelque soit le public auquel il est destiné) plutôt qu'à quelqu'un qui inscrit son histoire dans un univers élaboré par des scénaristes (et c'est dit sans jugement de valeur, je défie en combat singulier toute personne qui prétendra devant moi que les scénaristes de Mass Effect n'ont pas construit un univers de folie) avec une publication sur support papier liée avant tout à une forte dynamique commerciale. Ce raisonnement spécieux sera évidemment battu en brèche avec le cas des Royaumes Oubliés, etc.
Deuxième raison, le facteur temps. C'est tout bête mais les livres en bibliothèque (et j'imagine en centre de doc) sont destinés à être conservés pendant des dizaines d'années. Au moins les romans qui, contrairement à des livres d'informatique, ne se périment pas. Dans 10-15 ans, suite à l'évolution des jeux vidéo, j'ai peur que ces romans ne parlent plus à grand monde et souffrent surtout d'une image démodée. Alors qu'un roman de SF-Fantasy est avant tout intemporel.
Troisième raison (et la moins défendable), la réception des livres auprès des collègues. J'ignore encore quelle est leur perception des littératures de l'imaginaire mais je la devine mauvaise ou inexistante. Donc il va falloir que je me lance dans une opération de valorisation et j'ai peur de leur propre jugement de valeur à eux. Enfin ça, on verra.

En tout cas, je remercie beaucoup Ryuuchan (et Albéric par ricochet) pour tous les supers conseils que j'ai reçu par MP.

Avatar du membre
AJP77
Asservi(e)
Messages : 1768
Enregistré le : 10 juin 2004, 21:56
Localisation : Troyes

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par AJP77 » 22 déc. 2013, 13:10

Je te rejoint la dessus Cymoril, c'est pas avec des adaptations de jeux videos que la SF va être prise au sérieux. Surtout que ces livres sont en général loin d'être des gages de qualités.

A mon avis, si tu veux la mettre en avant, il faut plutôt le faire avec des classiques du genre, et donc plutôt des auteurs relativement anciens : Asimov, Herbert, Tolkien...
Image

Albéric
Annaliste
Messages : 1877
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Albéric » 23 déc. 2013, 15:53

AJP77 a écrit :Je te rejoint la dessus Cymoril, c'est pas avec des adaptations de jeux videos que la SF va être prise au sérieux. Surtout que ces livres sont en général loin d'être des gages de qualités.
J'aurai du être plus précis : "pour ferrer le client, pourquoi pas des novélisations / des romans franchisés, voire même des adaptations de jeux vidéos" même si sur ce dernier point je reste aussi dubitatif que vous. Mais on n'est jamais à l'abri de bonnes surprises, alors ne jouons pas les bobos élitistes.
Il y a de très bons Star Wars, Dr Who, Warhammer...
Franchement ce que fait un Dan Abnett n'a rien à envier aux créations originales, qui peuvent être aussi basiques, foireuses, fumeuses, bancales et compagnie que les autres.
Je dirai même que les auteurs ferait bien d'aller voir du côté des rôlistes et consort, parce j'en ai marre des histoires au background inexistant, pire les backgrounds de Potemkine qu'on fait passer pour riches et profonds (Rothfuss je te vois !).
Cymoril a écrit :J'aurais plus confiance en un auteur qui a construit son univers de A à Z (quelque soit l'univers et quelque soit le public auquel il est destiné) plutôt qu'à quelqu'un qui inscrit son histoire dans un univers élaboré par des scénaristes (et c'est dit sans jugement de valeur, je défie en combat singulier toute personne qui prétendra devant moi que les scénaristes de Mass Effect n'ont pas construit un univers de folie)
C'est plus autre chose en fait. Pour les adaptations franchisées, l'auteur s'inscrit / se greffe dans un worlbuilding collectif à laquelle il apporte sa contribution. Il peut ou pas s'y sentir à l'aise, il peut y apporter ou pas des créations et des thèmes personnels. C'est moins évidemment quand on n'est pas maître à bord, mais si Salvatore y arrive avec le très classique D&D alors tous les auteurs peuvent y arriver.
Cymoril a écrit :Deuxième raison, le facteur temps. C'est tout bête mais les livres en bibliothèque (et j'imagine en centre de doc) sont destinés à être conservés pendant des dizaines d'années. Au moins les romans qui, contrairement à des livres d'informatique, ne se périment pas. Dans 10-15 ans, suite à l'évolution des jeux vidéo, j'ai peur que ces romans ne parlent plus à grand monde et souffrent surtout d'une image démodée. Alors qu'un roman de SF-Fantasy est avant tout intemporel.
Oui pour le gaming pur et dur. Mais pour les adaptations franchisées c'est l'univers qui prime, et il y en un paquet qui durent et qui risquent de durer : qui connaît encore Battletech certes, mais je crois qu'Halo ou qu'un Mass Effect sont partis pour durer. Warcraft a bientôt 20 ans d'existence. C'est énorme mine de rien.

APJ77 a écrit :A mon avis, si tu veux la mettre en avant, il faut plutôt le faire avec des classiques du genre, et donc plutôt des auteurs relativement anciens : Asimov, Herbert, Tolkien...
Je les ai adoré, mais dans le style et le rythme je les trouvais déjà assez vieillot il y a 20 ans.
Et il y a 20 ans il n'y avait ni PC, ni PS/XBOX/wii, ni DS, ni tablettes, ni i-phone, ni FPS, ni MMORPG...
Si le but est d'amener un public ado à lire de la SFFF, c'est pas gagné avec les auteurs relativement anciens.
Si le but est de légitimer la SFFF aux yeux d'un public adulte qui n'en à rien à carrer de la SFFF, à quoi bon ?
Pas la peine de jouer pour la SFFF le rôle jadis et malheureusement encore dévolu au vieux prof de français qui nous tous dégoûté de lire avec Madame Bovary, L'Assomoir, le Père Goriot et tous les autres.
Des classiques oui. Que des classiques, NON ! Cela paraît évidemment pourtant.
Il y a suffisamment de trucs bien dans les modernes pour ne pas être obligés de commencer son parcours de lecteur par un bon gros classique des familles. On n'écrit plus aujourd'hui comme au XIXe au dans fiveties.
Si j'avais 13-17 ans, là en Fantasy il y a Brett, Butcher, Correia, Farland, Negrete, Sanderson...
Pourquoi revenir systématiquement en arrière en commençant par les Grands Anciens ?
(là je pense aux pauvres élève de 6e "en difficulté" : on leur fait commencer par la Bible, Homère et Virgile)

Pourquoi lit-on aussi peu de SFFF en France ? Pourquoi d'ailleurs lit-on aussi peu tout court en France ?
Pourquoi la France est-elle le pays où les classes aisées et cultivées lisent le moins ?
J'ai un élément de réponse si on fait systématiquement découvrir la lecture et un genre avec les auteurs relativement anciens pour ne pas dire vieillot voire datés (il y a des Barjavel désormais illisibles par exemple).

Mais je ne me fais pas de soucis, Cymoril a du recevoir des conseils avisés, testés et approuvés. :wink:
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 24 déc. 2013, 11:15

Si j'avais 13-17 ans, là en Fantasy il y a Brett, Butcher, Correia, Farland, Negrete, Sanderson...
Tandis qu'en SF Vance, Asimov ou Herbert restent plus lisible que Egan, Watts ou Reynolds. C'est là le drame. La nouvelle génération est pour l'instant une génération de nouvellistes ( qui commence tout juste à être découvert par la revue Galaxies alors que certains sont là depuis 10 ans) qui commence tout juste à passer au roman. Mais la non publication en France de Eric Brown, de John Meaney, de Elizabeth Bear, de Liz Williams restent assez préjudiciables au genre vu que ce sont des auteurs très abordables. Quant à Tobias Buckell son Crystal Rain a fait un flop chez nous et pourtant c'est de la littérature populaire.. Bref c'est pas gagné.

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 23 mars 2014, 11:18

Soirée lecture hier soir. Kevin Kiffer et moi même avons profité d'une soirée lecture organisée par le café associatif dont je suis membre pour lire chacun un de nos textes. Peu de public mais il faut commencer quelque part.
Je vous encourage à organiser ce genre de chose si vous faîtes partie d'une association culturel.

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 31 août 2014, 18:57

Essayer d'avoir un auteur de fantasy pour la fête médiévale organisée dans ma commune. J'ai eu l'occasion de rencontrer un micro éditeur local qui vient de créer une petite collection de fantasy. Je pense pour l'instant essayer de faire quelque chose avec lui. Pour le reste ce sera plus dur, nous venons de perdre notre librairie.
Fait aujourd'hui. L'éditeur était venu avec un auteur de fantasy historique - un type passionnant, ex cascadeur de combat dans des troupes médiévales.
Les ventes ont été excellentes. Comme quoi il suffit d'un petit rien pour faire avancer la cause.

Je vous engage à vous y mettre vous aussi. On peut tous faire avancer les littératures de l'imaginaire dans notre coin. Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Avatar du membre
amos
Lieutenant
Messages : 379
Enregistré le : 04 janv. 2014, 13:28
Localisation : Toulouse

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par amos » 16 oct. 2014, 21:25

AJP77 a écrit : A mon avis, si tu veux la mettre en avant, il faut plutôt le faire avec des classiques du genre, et donc plutôt des auteurs relativement anciens : Asimov, Herbert, Tolkien...
Je ressors un "vieux" topic, mais mon expérience personnelle rattrape l'avis de AJP77, j'ai commencé la SF, SFFF ou fantasy en 5eme ... enfin la lecture de genre, avec Franck Herbert et Tolkien (bien que ce dernier est failli me dégouté). J'ai tout de suite adoré l'univers riche et violent de Herbert. Un monde imaginaire tiré des heures les plus sombres de notre histoire européenne. Et c'est ce cycle qui m'a dirigé ensuite vers d'autre auteur, comme Anne Mc Caffrey, dont l'univers et beaucoup plus "doux" et aussi moins riche. Et peu de temps après j'ai commencé à écumer du Fleuve Noir FR vraiment limite ... sans pour autant abandonner. Et avec le temps on trouve ses auteurs fétiches, même parfois par hasard dans un magasin de gare (terry pratchet et david gunn par exemple).
Je pense que le tout est de lire, de découvrir et de rester "ouvert" à la nouveauté. Mieux vaut à mon sens "gacher" 4h-6h à lire une merde complète comme R.A Salvator sous Fleuve Noir (pour ne citer personne) que rester braquer.

Je trouve qu'au lycée des auteurs comme : Pratchet, Herbert, Tolkien (bilbo ...), Glen Cook, etc. Ca peut vraiment intéresser des jeunes. Et leur donner le goût aux ptites lettres :)

J'ai eu la chance au collège d'avoir un personnel de bibliothèque qui aimait son métier et aimait transmettre le goût de lire aux enfants !
Je ne pense pas avoir fait avancer le chmibelik mais bon... :)

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2980
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Cymoril » 16 oct. 2014, 21:41

Oui, je suis tout à fait d'accord avec toi. Quand je bossais au centre de documentation, j'ai essayé vraiment de piocher dans toutes les directions. C'est pour ça que les lycéens se sont retrouvés avec les intégrales du TDF, du Jaworski, les 3 tomes de Divergente, etc. Ça a plutôt bien marché, je pense.

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 10 déc. 2014, 13:52

Pour ceux qui ont un compte sur Linkedin, je viens de créer un groupe francophone consacré à la SF à la fantasy.

Albéric
Annaliste
Messages : 1877
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Albéric » 06 mars 2015, 20:12

ma modeste contribution à notre genre de prédilection :
http://www.babelio.com/liste/4276/Fanta ... -dun-genre
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1877
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Albéric » 09 avr. 2015, 22:08

Albéric a écrit :ma modeste contribution à notre genre de prédilection :
http://www.babelio.com/liste/4276/Fanta ... -dun-genre
j'enchaîne avec les auteurs français :
http://www.babelio.com/liste/4352/Fanta ... -francaise
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 10 avr. 2015, 12:01

Tu as oublié Nicolas Cluzeau. Mais pour le reste c'est bon.

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2980
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Cymoril » 31 août 2015, 08:50

Je suis tombée sur ça : http://ledecapsuleur.com/?p=2771

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 10 sept. 2015, 12:19

Nos amis belges font la fête aux littératures de l'imaginaire et ce sont 40 bibliothèques de la fédération Wallonie Bruxelles qui sont de la partie.
http://festivalbila.org

On aimerais avoir la même chose en France.

Avatar du membre
Mimi
Porte Etendard
Messages : 928
Enregistré le : 10 août 2005, 22:18
Localisation : Belgium ten points

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Mimi » 10 sept. 2015, 15:53

oui c'est super ça La Belgique est un merveilleux pays :whistle:

j'ai prévu d'aller le 8 novembre à celui-là http://festivalbila.org/2013/08/30/le-p ... e-la-bila/

Albéric
Annaliste
Messages : 1877
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Albéric » 10 sept. 2015, 18:53

Fabien Lyraud a écrit :Nos amis belges font la fête aux littératures de l'imaginaire et ce sont 40 bibliothèques de la fédération Wallonie Bruxelles qui sont de la partie.
http://festivalbila.org

On aimerais avoir la même chose en France.
+1
pour lire et soutenir la SFFF, si on enlève les Wallons, les Romans et les Québécois il ne reste plus grand monde...
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 02 nov. 2015, 16:39

Petit rappel :
Le groupe SF et fantasy francophone vous accueille à bras ouvert sur Linkedin.
https://www.linkedin.com/grp/home?gid=8 ... s-tile-grp
Si vous êtes inscrit là bas venez y faire un tour.

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 29 janv. 2016, 17:23

Mon dernier fait d'armes est une mini conférence gesticulée après la projection d'un Star Wars. Bon seules 10 personnes sont restées sur la centaine qui était venu voir le film. Un peu dommage mais c'était un bon moment.

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 29 mai 2016, 09:29

Au mois de février j'ai écrit à la nouvelle ministre de la culture en lui demandant de mieux soutenir les cultures de l'imaginaires au moins par des actions symboliques. Je proposais notamment la création d'une semaine des cultures de l'imaginaire.
J'ai eu la réponse. On subventionne quelques manifestation finalement, on fait quelque chose. Merci pour votre suggestion.
Voilà. Il se vante que les DRAC subventionne les Imaginales et ou les Utopiales, manifestation où aucun ministre de la culture n'a jamais mis les pieds.

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4277
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Toon » 29 mai 2016, 14:42

depuis FLeur Pellerin on sait que les ministres de la culture ne lisent pas :mrgreen:
Image
Image

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2980
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Cymoril » 29 mai 2016, 22:26

En même temps, vu le super souvenir que j'ai des Imaginales de l'an dernier, je ne suis pas sûre d'avoir envie d'y voir un ministre de la Culture.

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 15 août 2016, 16:44

Un intéressant projet québecois :
http://www.elbakin.net/fantasy/news/243 ... Atlantique

Ce qui peut donner des idées aux profs qui fréquentent le forum.

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 01 oct. 2016, 12:42

J'en suis arrivé à la conclusion que la stagnation des ventes des littératures de l'imaginaire est que contrairement aux autres pays développés l'absence de progression de nos littératures préférées est liée à l'existence de véritables zones blanches. Les petites villes comme la mienne ont vu l'offre disparaître après l'abandon des ventes de poche par les maison de la presse. Et il suffit d'avoir une bibliothècaire qui considère la SF et la fantasy comme des "littératures dégénérées" (oui verbatim) pour que ça n'aille pas fort.
Mais j'ai cru comprendre que dans certaines villes moyennes l'offre n'était pas forcément à la hauteur ( l'exemple de Tulle où seul l'Espace Culturel Leclerc fait le travail pour les littératures de l'imaginaire).
La France est un pays extrêmement rural. Dans certains territoires les fournisseurs de livres s'appellent Carrefour, Auchan ou Casino. Donc là aussi pas compter y trouver de la SF et de la fantasy. En tout cas pas grand chose à part deux ou trois gros vendeurs.
Ca explique pourquoi selon Alain Nevant le "Nom du vent" s'est vendu sur sa première année d'exploitation à 6000 exemplaires en France et à 30 000 en Espagne et aussi pourquoi certains titres marchent mieux en Belgique qu'en France.

Donc il faut réussir à faire reculer ces zones blanches. Peut être faut il y organiser des événements.
Modifié en dernier par Fabien Lyraud le 24 oct. 2016, 16:53, modifié 1 fois.

Albéric
Annaliste
Messages : 1877
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Albéric » 23 oct. 2016, 19:34

Fabien Lyraud a écrit :J'en suis arrivé à la conclusion que la stagnation des ventes des littératures de l'imaginaire et que contrairement aux autres pays développés l'absence de progression de nos littératures préférées est liée à l'existence de véritables zones blanches. Les petites villes comme la mienne ont vu l'offre disparaître après l'abandon des ventes de poche par les maison de la presse. Et il suffit d'avoir une bibliothècaire qui considère la SF et la fantasy comme des "littératures dégénérées" (oui verbatim) pour que ça n'aille pas fort.
Mais j'ai cru comprendre que dans certaines villes moyennes l'offre n'était pas forcément à la hauteur ( l'exemple de Tulle où seul l'Espace Culturel Leclerc fait le travail pour les littératures de l'imaginaire).
La France est un pays extrêmement rural. Dans certains territoires les fournisseurs de livres s'appellent Carrefour, Auchan ou Casino. Donc là aussi pas compter y trouver de la SF et de la fantasy. En tout cas pas grand chose à part deux ou trois gros vendeurs.
Ca explique pourquoi selon Alain Nevant le "Nom du vent" s'est vendu sur sa première année d'exploitation à 6000 exemplaires en France et à 30 000 en Espagne et aussi pourquoi certains titres marchent mieux en Belgique qu'en France.

Donc il faut réussir à faire reculer ces zones blanches. Peut être faut il y organiser des événements.
j'ai lu ta démonstration avec attention, mais les mêmes causes produisant les mêmes effets on devraient retrouver peu ou prou ces fameuses zones blanches, dont je ne nie pas l'existence (oui il y a des libraires qui ne savent toujours pas pas qui est Harry Potter, oui marre des libraires / bibliothécaires / profs docs Vieille France qui ne tolèrent pas les "littératures dégénérées"), dans tous les autres pays... Or dans lesdits autres pays il peut facilement ajouter 1 ou 2 zéros aux chiffres des ventes de l'intégralité des titres SFFF !
De sources bien informées il y a des distributeurs qui disent clairement qu'ils ne démarchent et ne fournissent pas telle région / tel département / telle ville / tel libraire parce qu'ils ne sont pas assez bankables pour faire du chiffre ! la malédiction des intermédiaires à la con qui ne pensent qu'au pognon...
Par contre, depuis que Bragelonne a passé accord avec Hachette, les supermarchés sont plutôt relativement bien achalandés en poches (ou plutôt Milady occupe une place non négligeable dans le désert laissé par tous les autres éditeurs qui expliquent que "c'est la crise et que rien ne se vend")
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Bonnes actions en imaginaire

Message non lu par Fabien Lyraud » 23 oct. 2016, 19:42

Par contre, depuis que Bragelonne a passé accord avec Hachette, les supermarchés sont plutôt relativement bien achalandés en poches (ou plutôt Milady occupe une place non négligeable dans le désert laissé par tous les autres éditeurs qui expliquent que "c'est la crise et que rien ne se vend")
Par contre rien ne change dans les maisons de la presse.
Pour Milady et les supermarchés c'est normal leur marketing est ciblé vers la ménagère de moins de cinquante ans.
Par contre le lectorat masculin de 18 à 30 ans n'existe quasiment plus, ce qui explique le développement des romans orientés romance.
Bref pour avoir ce public là c'est les maisons de la presse qu'il faut reconquérir et publier une littérature unisexe suffisament populaire pour ratisser large.
'ai lu ta démonstration avec attention, mais les mêmes causes produisant les mêmes effets on devraient retrouver peu ou prou ces fameuses zones blanches, dont je ne nie pas l'existence (oui il y a des libraires qui ne savent toujours pas pas qui est Harry Potter, oui marre des libraires / bibliothécaires / profs docs Vieille France qui ne tolèrent pas les "littératures dégénérées"), dans tous les autres pays... Or dans lesdits autres pays il peut facilement ajouter 1 ou 2 zéros aux chiffres des ventes de l'intégralité des titres SFFF !
Déjà la densité de petites villes et de villes moyennes est inférieure en France à ce qu'elle est dans d'autres pays ( la faute à la Révolution Française et ses 36000 communes qui ont totalement nié le fait urbain).
Aux USA des éditeurs comme Baen ou Ace sont encore vendus en drugstore par exemple.
Mais quand on découvre que dans des petites villes anglaise perdues dans la campagne il y a un vrai rayon fantasy et un vrai rayon SF dans les bibliothèque publique qui feraient palir d'envie certaines bibliothèques de villes moyennes de chez nous, c'est bien que là bas ces zones blanches sont certainement moins importantes.
Quand on se rend compte qu'en Italie et en Espagne par exemple il existe des fandoms régionaux qui organisent des conventions régionales et locales y compris dans des régions très rurales ( Sicile et Sardaigne pour l'Italie, Asturies pour l'Espagne) c'est bien que des gens veillent à ce que ces littératures y aient une vraie vie.
L'absence de régionalisation du fandom c'est quand même un gros problème en France même s'il y a le début des quelque chose depuis deux ou trois ans.

Certaines de ces zones blanches n'existaient pas il y a 20 ans. Dans ma commune de 5000 habitants on trouvait en maison de la presse les Fleuve Noir Anticipation, les J'ai Lu SF, les Pocket SF, les Présence du Futur à cette époque. Ca a brutalement disparu au début des années 2000. Aujourd'hui c'est vrai que l'on y trouve assez peu de poches. Donc la situation s'est aggravée.

Répondre