Le Monde de l'Edition

Venez vous présenter ici et discuter d'autre chose que de littérature.
Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3532
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Le Monde de l'Edition

Message non lu par tam-tam » 20 mars 2013, 22:51

Une étude très intéressante sur les livres et les éditeurs.
Les chiffres clés du secteur du livre 2011-2012

Un chiffre m'a fait halluciner. En 2008, 30 % des + de 15 ans n'ont pas lu un seul bouquin durant l'année!
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

dark schneider
Sergent
Messages : 123
Enregistré le : 06 nov. 2012, 22:57

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par dark schneider » 21 mars 2013, 11:28

Ca ne me fait pas du tout halluciner. J'aurais même pensé que ce chiffre atteindrait les 50%. J'aurais donc plutôt tendance à trouver ça rassurant (enfin, j'ai pas lu l'étude en question, je réagis à chaud sur ce chiffre).

Y'a plein de gens qui ne lisent pas, certains catégories de population (en général, les moins riches où les gens très "manuels") ne lisent quasiment pas. Ce chiffre inclus aussi peut être ceux qui ne lisent que des BD.
En plus, avec l'invasion des médias interactif, la lecture n'est vraiment plus qu'un loisir parmi d'autres, qui demande une certaine concentration. Pas étonnant aussi que ce soit souvent les retraités qui se remettent à lire beaucoup : quand on bosse, on a pas toujours le temps ne le courage de lire.

Et puis moi, on m'a tellement saoulé pendant des années parceque je n'aimais pas le sport et que je n'en faisais pas que je ne vais pas me mettre à critiquer ceux qui ne lisent pas.

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4277
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Toon » 21 mars 2013, 18:59

très intéréssante cette enquete Tam-Tam !

Donc Guillaume Musso et Marc Levy n'ont probablement pas de soucis à se faire pour leur avenir.
Impressioné par le chiffre des ventes des 50 nuances qui atteint le top 3 alors qu'il n'est sorti qu'en octobre dernier.
Et Beigbeder qui vend encore plus de 150 000 exemplaires d'un truc sorti en 2001
En France on aime les bobos et le Nutella quoi... :vahid:
Image
Image

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Fabien Lyraud » 21 mars 2013, 20:08

Sauf que les chiffres de la lecture chez les ados ont baissé de manière spectaculaire. On nous en parlait déjà en 2007 quand j'étais en CAPES de documentation. Par contre aux USA les adolescents n'ont jamais autant lu (source un article du Seatle post dont le lien circulait à une époque).
Lire c'est réfléchir. Mais lorsque l'on a des lectures de divertissement. Si la lecture diminue c'est la démocratie qui est menacée. Ca me paraît très grave.
Y'a plein de gens qui ne lisent pas, certains catégories de population (en général, les moins riches où les gens très "manuels") ne lisent quasiment pas.
Bon nombre de cadre ne lisent pas ou lisent très peu. Un journaliste des Inrocks ( ça vaut ce que ça vaut) avait été surpris quand des cadres dirigeants et des grands patrons lui avait fait part de leur mépris pour le livre. Personnellement dans une société où l'excellence c'est d'être bon en math ce n'est pas surprenant.

Petite anecdote, j'avais proposé il y a quelques années à la FOL de mon département un projet pour lutter cotre le décrochage de la lecture chez les ados (créer son emploi en faisant une mission utile j'y croyais encore). Réponse " c'est vraiment ambitieux mais c'est trop cher". Bref le livre tout le monde s'en fout.

dark schneider
Sergent
Messages : 123
Enregistré le : 06 nov. 2012, 22:57

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par dark schneider » 21 mars 2013, 22:41

Fabien Lyraud a écrit : Si la lecture diminue c'est la démocratie qui est menacée. Ca me paraît très grave.

Hum hum hum, n'allons pas trop vite avec les conclusions de ce genre. La lecture c'est une chose, la politique une autre. La démocratie est considéré comme le meilleur système politique pour ceux qui le vivent...mais je reste persuadé que bien des populations peuvent tout à fait vire sans, y'a aussi une question de culture derrière tout ça. Enfin bref, je ne vais pas faire de hors sujet politique non plus.

En tout, pour les chiffres, je te crois, tu es bien informé. Le chiffre de 30% ne me choque pas du tout, mais par contre si ça baisse de façon continu chez les jeunes c'est inquiétant.
Bon nombre de cadre ne lisent pas ou lisent très peu. Un journaliste des Inrocks ( ça vaut ce que ça vaut) avait été surpris quand des cadres dirigeants et des grands patrons lui avait fait part de leur mépris pour le livre. Personnellement dans une société où l'excellence c'est d'être bon en math ce n'est pas surprenant.

Oui oui c'est vrai aussi. Ma propre femme ne lit quasiment pas.
Claire que cette folie pour les maths en France est fatigante, étonnant de la part du pays de la littérature ! Mais on s'est trop coupé de la lecture "populaire"....on a pas toujours su donner envie de lire à toujours glorifier les classiques....

Avatar du membre
Mimi
Porte Etendard
Messages : 928
Enregistré le : 10 août 2005, 22:18
Localisation : Belgium ten points

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Mimi » 22 mars 2013, 12:33

Nous vivons dans une société où tout bouge trop vite, on ne prend plus le temps pour rien, on achète des plats à emporter, on fait du plateau vibrant pour perdre ses kilos en trop, on fait ses courses sur internet......bref le temps est une valeur comptée........
je comprends alors que le temps que demande la lecture...beaucoup refusent de se l'octroyer...

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Fabien Lyraud » 22 mars 2013, 13:28

Mais on s'est trop coupé de la lecture "populaire"....on a pas toujours su donner envie de lire à toujours glorifier les classiques....
Quand j'étais plus jeune, un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, on trouvait des livres de poche dans toutes les maisons de la presse et même dans quelques bureaux de tabac. Il y avait des Fleuve Noir Anticipation, des J'ai LU SF, des Pocket SF ou des Présence du Futur. C'était franchement génial. Les amateurs de polar pouvaient aussi y trouver facilement leur compte, on y trouvait généralement au moins des Masque et des Série Noire. Bref la littérature populaire avait pignon sur rue et même dans une grosse ville rurale de 5000 habitants.
Aujourd'hui dans les maisons de la presse on ne trouve plus que les best sellers et les romans régionalistes. Le poche y a totalement disparu. Aujourd'hui la cible des éditeurs de poche c'est le supermarché et donc la ménagère. D'où des aberrations comme la bit lit une vraie fausse étiquette marketing qui ne s'explique que par ce redéploiement de distribution.
Dans la maison de la presse de par chez moi les présentoirs de livres de poche étaient visibles de la rue et quelque part c'était assez génial. On voyait une couverture qui plaisait et hop on achetait. Bref c'était un bonheur que les jeunes d'aujourd'hui ne connaîtront pas et je suis triste pour eux.

arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par arsenie » 22 mars 2013, 19:59

dark schneider a écrit : Bon nombre de cadre ne lisent pas ou lisent très peu. Un journaliste des Inrocks ( ça vaut ce que ça vaut) avait été surpris quand des cadres dirigeants et des grands patrons lui avait fait part de leur mépris pour le livre. Personnellement dans une société où l'excellence c'est d'être bon en math ce n'est pas surprenant.



Oui oui c'est vrai aussi. Ma propre femme ne lit quasiment pas.
Claire que cette folie pour les maths en France est fatigante, étonnant de la part du pays de la littérature ! Mais on s'est trop coupé de la lecture "populaire"....on a pas toujours su donner envie de lire à toujours glorifier les classiques....
méééé! c'est du racisme odieux!
de mon temps, on présentait les maths comme "un outil"! (mais il y a de bons créatifs en France cf médailles fields? )
ce ne sont pas les maths pour l'excellence, mais le fric que ça peut rapporter -
et c'est pas aux profs de fac ni aux chercheurs :vahid:
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2980
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Cymoril » 02 avr. 2013, 20:17

Allez, un petit site pour rebooster le pauvre monde de l'édition : http://www.chasse-aux-livres.fr/
J'ai découvert ça aujourd'hui au boulot, ça permet d'interroger différentes bases de ventes de livres neufs et d'occas en même temps, ce qui peut être utile.

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Fabien Lyraud » 14 mars 2014, 12:30

Selon des chiffres rendus public aujourd'hui les français lisent de moins en moins principalement par manque de temps (les loisirs se diversifient). Mais lorsque l'on va plus loin on se rend compte que les CSP+ sont parmi ceux qui lisent le moins. La lecture reste donc le loisir culturel des classes moyennes et de la frange supérieure des classes populaires.
Après ça il faudra se demander pourquoi on persiste à publier des ouvrages élitistes destinées à être lus par un public haut de gamme si celui ci désaffecte la lecture.

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2980
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Cymoril » 14 mars 2014, 18:00

Pourrais-tu mettre le lien, s'il te plait ? Ça m'intéresse pour mes concours.

Avatar du membre
AJP77
Asservi(e)
Messages : 1768
Enregistré le : 10 juin 2004, 21:56
Localisation : Troyes

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par AJP77 » 14 mars 2014, 20:08

Image

Albéric
Annaliste
Messages : 1877
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Albéric » 16 mars 2014, 20:38

Donc la SFFF est le genre préféré d'1 Français sur 5 mais est toujours bashée, ignorée, ou snobée.
Et après on se plaint que les gens lisent moins.

Les liseuses sont l'avenir du livre mais presque la moitié des possesseurs de liseuses ne lisent pas de livres électroniques. Je me demande si ce sont ces derniers qui traitent ceux qui n'ont pas de liseuses de dinosaures.

La France est le pays ou les classes supérieurs lisent le moins. Depuis le temps que je le dit...
Et c'est donc tout naturellement que moult éditeurs s'acharnent à mettre en avant des livres destinés à un public qui lit peu voire pas du tout et qui après se plaignent que c'est la crise et que rien ne se vend.

Image
Rien que le titre déjà...

Image
Au commencement il y eut une interruption (…). Mais une interruption peut-elle survenir au commencement ?” Ainsi s’ouvre la première autobiographie jamais écrite par une machine... Créée par l’Institut pour la Science Impure, veillée par un géant au petit pied, une éternelle petite fille, un inventeur sans génie aux créations formidables, un grand roi sans couronne et un fantôme qui n’existe pas, la machine ktistèque n’est rien moins que le compendium mécanique de l’humanité. Machine pensante qui englobe toutes les consciences, elle doit apporter la réponse à l’humanité. Que les hommes sachent quelle est la question, c’est une autre histoire…
Marginal magnifique de la SF, Lafferty multiplie dans ce roman fou les expérimentations poétiques et fouille l’absurde sans relâche pour y dénicher du sens et du non-sens. Du Livre d’Isaïe au traité de Pline sur les géants, de Platon à saint Thomas d’Aquin en passant par le martyrologe, il convoque mille références, toutes plus ou moins truquées ou détournées, comme si son roman s’inscrivait dans une histoire parallèle de la littérature et de la philosophie. Au fil d’une trame rigoureusement bordélique et délibérément zinzin, il tisse une jubilatoire et singulière métaphore de la création. Car cette machine, créée avec le “cellogel” des hommes et censée leur donner la connaissance d’eux-mêmes, ne serait-ce pas la littérature elle-même ?
le 4e de couverture donne déjà mal à la tête


Je pense qu'il y a dans l'incroyable succès de certains "livres de gare" un enseignement : ils correspondent aux besoins d'un lectorat très important. On peut expliquer ainsi le tsunami bit-lit.
Et pendant ce temps là, comme d'habitude :
http://lunesdencre.eklablog.com/reassor ... a106946362
"En fait, j'aurais plutôt tendance à penser l'inverse : aujourd'hui l'offre est si vaste et si alléchante qu'il est très dur pour une oeuvre de faire son trou. On voit très bien que plein de petites maisons très actives se sont créées récemment et labourent les marges de la littérature dite générale et creusent de plus en plus de sillons dans le champ de la science-fiction (Enig marcheur), la fantasy (L'homme qui savait la langue des serpents) et l'imaginaire en général.
Les libraires soutiennent plus volontiers (mais pas toujours) des petites structures qui se lancent que des maisons installées depuis longtemps qu'elles croient (bien souvent à tort) plus solides.
La façon dont on vend l'imaginaire en France est devenue aberrante, si c'est étranger et de qualité on met dans le rayon de littérature étrangère, si c'est français les auteurs insistent de plus en plus pour ne plus être dans le rayon des archères à forte poitrine et des vampires à large torse et tatouage tribal qui le font bien.
La richesse du rayon de littérature étrangère et la pauvreté du rayon SF/F/F commencent à poser de sérieux problèmes à une collection comme Lunes d'encre qui est clairement référencée comme collection de genre, mais en arpente principalement les marges."
C'est sûr qu'avec une vision aussi condescendante, les choses ne vont pas changer...
C'est toujours lui qui refuse de ressortir Les Princes d'Ambre dont il a les droits parce que c'est trop populo.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Fabien Lyraud » 17 mars 2014, 15:49

Gilles Dumay a écrit :
aujourd'hui l'offre est si vaste et si alléchante qu'il est très dur pour une oeuvre de faire son trou.
Comment se fait il que le roman policier qui a un production extrémement pléthorique est dans une situation beaucoup plus enviable que l'imaginaire ? Parce que le roman policier est populaire, peut être.
On peut expliquer ainsi le tsunami bit-lit.
Oui. Mais là on tombe dans l'excès inverse. Une littérature plus populiste que populaire, destinée en grande partie satisfaire les bas instincts à coup de sexe et d'ultraviolence (voir la Meute du Phénix). Le populaire c'est ce qui est destiné à être abordable par tous. C'est ce que proposait le Fleuve Noir avec pas mal de petites perles au sein de la collection Anticipation. Et finalement certains auteurs populaires peut être décriés ( Barbet, notamment) avec d'excellentes idées, mais une forme qui laisse à désirer. Si l'on regarde bien la moitié de la collection est d'assez bon niveau.

Albéric
Annaliste
Messages : 1877
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Albéric » 17 mars 2014, 15:57

Comment se fait il que le roman policier qui a un production extrémement pléthorique est dans une situation beaucoup plus enviable que l'imaginaire ? Parce que le roman policier est populaire, peut être.
Peut-être aussi parce qu'on ne crache plus sur le roman policier alors que la SFFF bashing perdure encore.
Oui. Mais là on tombe dans l'excès inverse. Une littérature plus populiste que populaire, destinée en grande partie satisfaire les bas instincts à coup de sexe et d'ultraviolence (voir la Meute du Phénix). Le populaire c'est ce qui est destiné à être abordable par tous.
On a la même définition du mot "populaire".
Mais le gros problème de la bit-lit, c'est qu'on a mis dans le même sac de l'urban fantasy qui joue sur les frange de la SFFF et la paranormal "romance" qui peut vite tomber dans la pornographie parfois crade. Je me demande même si c'est bien légal de vendre cela sans mention pour public averti. Les mangas s'en sont pris plein les dents pour bien moins de vulgarité qu'une Meute du Phénix.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
amos
Lieutenant
Messages : 379
Enregistré le : 04 janv. 2014, 13:28
Localisation : Toulouse

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par amos » 18 mars 2014, 22:22

Fabien Lyraud a écrit :Après ça il faudra se demander pourquoi on persiste à publier des ouvrages élitistes destinées à être lus par un public haut de gamme si celui ci désaffecte la lecture.
P-e justement parce que les élites des classes françaises adorent avoir des bouquins de bobo, que tout le monde qualifie allègrement d' "ouvrage élitistes" ... Juste avoir des livres pour l'intérêt de se faire mousser, sans pour autant l'avoir lu/compris/s'y être intéressé. Je pense que ces livres n'ont d'autre intérêt chez ces gens là que de prendre la poussière sur une étagère bien en vue dans le salon qu'en on reçoit du monde.


Pour rejoindre celui qui a aussi une femme analphabète ... je compatis c'est pareil pour moi :'(
Dans son cas c'est par manque de goût pour l'imaginaire et l'habitude de lire, encore un truc qui prend du temps hein ! Lire c'est lent, surtout qu'en on ne lit pas beaucoup, et le temps d'apprendre à lire "vite" les gens ne le prennent plus. J'espère qu'on n'est pas une sorte d'espèce en voie de disparition :'(

Voilà c'était la pensée aigrie et pessimiste de la soirée, devant ce film de merde qu'est Oblivion :)
Bonne nuit !!!

Avatar du membre
Gregor
Sorcier
Messages : 5484
Enregistré le : 09 févr. 2004, 14:20
Lecture du moment : L'épée de la Providence
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Gregor » 18 mars 2014, 22:50

amos a écrit : devant ce film de merde qu'est Oblivion :)
enfer et damnation :blink: tu ne pèse pas tes mots, on se retrouve dans le topic idoine pour une bonne baston :D

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2980
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Cymoril » 22 mars 2014, 01:11

En fait, d'après ce que j'ai compris en lisant ce fameux sondage, les fameux CSP+ ne sont pas ceux qui lisent le moins par rapport à d'autres catégories socio-professionnelles mais ceux qui, ces derniers temps, sont les plus nombreux à lire moins qu'avant (tendance générale dans la société française). D'ailleurs, le portrait type du lecteur est, selon ce même sondage, une femme d'une quarantaine d'années parisienne et diplômée.
Ça rejoint les résultats des fameuses enquêtes sociologiques sur les pratiques culturelles des Français, menées par Olivier Donnat. Si ça vous intéresse, je vous conseille le livre Livres et lecteurs à l'heure d'Internet qui aborde des questions très intéressantes. Notamment le fait que les sondages concernant les livres ne sont jamais tout à fait fiables pour plusieurs raisons : les sondés ont des appréciations fluctuantes de leur propre lecture (est-ce qu'ils comptent les BD, livres techniques, les lectures entières ou partielles, etc.) et surtout une tendance certaine à mettre en avant les lectures dites légitimes. Il y a aussi un chapitre très intéressant sur les mécanismes de légitimation du roman policier (dont les littératures de l'imaginaire pourraient tirer profit d'ailleurs).
Quant au reste, vous connaissez mon avis sur l'opposition romans populaires vs romans "élitistes" (mis à part que je trouve un peu dommage de résumer les lectures de quelqu'un en fonction de sa catégorie socio-professionnelle).

Albéric
Annaliste
Messages : 1877
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Albéric » 23 mars 2014, 10:35

Cymoril a écrit :En fait, d'après ce que j'ai compris en lisant ce fameux sondage, les fameux CSP+ ne sont pas ceux qui lisent le moins par rapport à d'autres catégories socio-professionnelles mais ceux qui, ces derniers temps, sont les plus nombreux à lire moins qu'avant (tendance générale dans la société française).
la comparaison avec l'intégralité des autres pays développés voire avec les pays émergents est sans appel
Cymoril a écrit :Quant au reste, vous connaissez mon avis sur l'opposition romans populaires vs romans "élitistes" (mis à part que je trouve un peu dommage de résumer les lectures de quelqu'un en fonction de sa catégorie socio-professionnelle).
Je pensais comme ça aussi avant, puis à force de me coltiner les amateurs d’œuvres "élitistes" qui crachent sur "les littératures de genres donc de gare" et qui militent pour la suppression du rayon des "archères à forte poitrine et vampires bien bâtis" (Gilles Dumay copyright), ou ceux qui prennent de très très haut "la SF à papa" dépassée (tout ce qui n 'est pas anticipation) ou "la fantasy à papa" ringarde (tout ce qui n'est pas réalisme magique)... j'ai radicalisé mes positions.
Il n'y a encore peu de temps, un thuriféraire des romans "élitistes" m'a qualifié d'"illettré incapable de comprendre autre chose que le Club des Cing à qui on devrait interdire le droit d'expression" parce que j'avais écrit que Soldats des Brumes était brillamment exécuté mais tellement difficile d'accès qu'on pouvait le ressentir comme fumeux. Il y a même dont je tairai les noms qui ont poussé la bienséance jusqu'à m'envoyer des MP de bashage pour mon anniv ("fais-toi offrir "la critiques pour les nuls", tu en as bien besoin !").
Je ne sais pas si c'est de l'insulte, de l'injure ou de la diffamation, mais moi j'en ai assez soupé des donneurs de leçons qui prêchent leur bonne parole du haut de leur tour d'ivoire.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Fabien Lyraud » 23 mars 2014, 11:24

Littérature exigeante et littérature populaire sont les deux, faces d'une même pièce. Sans la deuxième, la première ne peut se développer. L'imaginaire a toujours fonctionné comme ça. Aujourd'hui on veut publier les oeuvres très élitistes et on considère que tout ce qui est populaire doit disparaître. Parce que l'on considère que le lecteur de blanche est la cible des opérations d'élargissement du lectorat. Mais les chiffres nous montre que cette stratégie d'ouverture ne fonctionne pas. Et pourtant on continue.

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Fabien Lyraud » 23 oct. 2016, 13:46

Il y a peut être des raisons d'espérer pour les littératures de l'imaginaire :
http://www.livreshebdo.fr/article/un-bi ... prometteur

Dans le résumé fait par Elbakin on apprend qu'il y a 915 nouveautés par ans. On est encore assez loin des chiffres du polar, mais si l'on compare aux 250 nouveautés de la fin des années 80, c'est sûr qu'il y a un mieux.
Quand un éditeur aura trouvé le moyen de conquérir les "zones blanches" c'est sûr que ça accélérera le mouvement.

Albéric
Annaliste
Messages : 1877
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Albéric » 24 oct. 2016, 18:17

Fabien Lyraud a écrit :Il y a peut être des raisons d'espérer pour les littératures de l'imaginaire :
http://www.livreshebdo.fr/article/un-bi ... prometteur

Dans le résumé fait par Elbakin on apprend qu'il y a 915 nouveautés par ans. On est encore assez loin des chiffres du polar, mais si l'on compare aux 250 nouveautés de la fin des années 80, c'est sûr qu'il y a un mieux.
Quand un éditeur aura trouvé le moyen de conquérir les "zones blanches" c'est sûr que ça accélérera le mouvement.
c'est typiquement français : on se gargarise et on se rassure avec le nombre de nouveautés, mais quand on voit chiffres de ventes c'est méga flippant !
(après, je ne me plains pas de voir davantage de nouveauté hein ^^)
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Fabien Lyraud » 02 nov. 2016, 16:01

J'ai regardé la vidéo des vingt ans du Bélial et Olivier Girard dit quelque chose d'intéressant. Les œuvres de Lucius Shepard se vendaient assez mal chez Denoël et sont des ventes beaucoup plus importantes au Belial.

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Fabien Lyraud » 11 nov. 2016, 10:42

24 % des français aiment lire des littératures de l'imaginaire.
http://www.actusf.com/spip/Sondage-BVA- ... is-et.html

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 554
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Le Monde de l'Edition

Message non lu par Fabien Lyraud » 02 janv. 2017, 13:01

En Italie ça ne va pas fort non plus.
https://www.actualitte.com/article/mond ... -pas/68832

Répondre