[Cycle] Les Hauts Conteurs / O.Peru & P. Mcspare

Forum consacré au reste de la fantasy et au fantastique, avec notamment les oeuvres écrites par les célèbres J.K. Rowling, David Gemmell, J.-P. Jaworski, Michael Moorcock, David Eddings, Greg Keyes, Pierre Grimbert, Terry Pratchett, Alain Damasio, Roger Zelazny et bien d'autres encore.
Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4294
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

[Cycle] Les Hauts Conteurs / O.Peru & P. Mcspare

Message non lu par Toon » 28 juil. 2018, 10:57

Préquelle
Image
1178. Mathilde a seize ans et son apprentissage de Haut-Conteuse s'achève. Elle est alors confrontée à un premier drame : deux Haut-Conteurs ont été assassinés par l'un des leurs. La jeune femme et son professeur, Corwyn le Flamboyant, sont bien résolus à arrêter l'assassin. Mais le témoignage d'un pèlerin les envoie bientôt jusqu'à Bagdad où dormiraient les secrets du Livre des Peurs, un ouvrage mystique, et de l'Ordre Pourpre, la caste des Haut-Conteurs. Entre oasis hantée et ziggourat spectrale, cette quête se révèle plus dangereuse que prévu. Mathilde saura-t-elle entendre l'incroyable vérité ? Son destin de Haut-Conteuse est en marche...
j'entame ce cycle, qui m'accompagnera tout cet été, par cette préquelle écrite après les 5 premiers tomes.

Derrière la magnifique couverture d'Olivier Péru qu'on en présente plus, on découvre un texte fluide estampillé "Young Adult" par la presse spécialisée, narrant la première aventure de Mathilde-La-Patiente tout juste devenue Haute-Conteuse après été formé par son mentor Corwyn-Le-Flamboyant.

Young Adult vraiment ? oui et non. Si cela est flagrant dans l'épisode de la Ziggurat (qui n'en finissais plus puisque couvrant pas loin de 20% du roman), tel n'a pas été mon ressenti avant et après. Bon clairement on n'ira pas chercher grand-chose dans un dictionnaire, et alors ? On gagne du temps.

Derrière la magnifique couverture d'Olivier Péru qu'on ne présente plus, on découvre un texte fluide estampillé "Young Adult" par la presse spécialisée, narrant la première aventure de Mathilde-La-Patiente tout juste devenue Haute-Conteuse après été formé par son mentor Corwyn-Le-Flamboyant.

Young Adult vraiment ? oui et non. Si cela est flagrant dans l'épisode de la Ziggurat (qui n'en finissais plus puisque couvrant pas loin de 20% du roman), tel n'a pas été mon ressenti avant et après. Bon clairement on n'ira pas chercher grand-chose dans un dictionnaire, et alors ? On gagne du temps.

L'aventure est bien menée avec beaucoup de rythme et de dépaysement. Les personnages sont sympas et on s'imagine assez facilement cette Europe du XIIième siècle saupoudrée de fantasy qui est malgré tout cohérente. On regrettera un peu le manichéisme de Lothar et de Mathilde (qui n'a que 16 ans , identification garantie pour le public féminin Young Adult...) et voir assez peu au final ce don vocal utilisé de manière significative.

par contre les illustrations intérieures sont vraiment moches, j'en ai vu de meilleures chez la Bibliothèque Verte...
Image
Image

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3542
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: [Cycle] Les Hauts Conteurs / O.Peru & P. Mcspare

Message non lu par tam-tam » 30 juil. 2018, 17:44

Ca peut paraître dingue mais je découvre juste que ce livre n'est pas une BD mais un roman^^
La couverture est trompeuse.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4294
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: [Cycle] Les Hauts Conteurs / O.Peru & P. Mcspare

Message non lu par Toon » 25 août 2018, 14:53

Image
Au XIIe siècle, les Haut-Conteurs, prestigieux aventuriers et troubadours portant la cape pourpre, parcourent les royaumes d'Europe en quête de mystères à éclaircir, d'histoires à collecter et à raconter. Ceux qui ont la chance de les entendre s'en souviennent toute leur vie. Les Conteurs possèdent la voix des rois, une voix dont ils usent comme d'un instrument magique. Mais ces éblouissants vagabonds ne chassent pas que des frissons. Dans le secret, ils recherchent les pages disparues d'un livre obscur, un ouvrage vieux comme le monde que certains croient écrit par le diable en personne. Et ce livre, Roland un fils d'aubergiste que rien ne destine à l'aventure, pourrait bien en percer l'énigme. Car à treize ans, il devient le plus jeune garçon à poser la cape pourpre sur ses épaules et il semble tout désigné pour devenir le héros d'une grande histoire, une histoire de Haut-Conteur...
Premier tome de la série, l'histoire se déroule dans un petit village de l'Angleterre.
Je rassure tout le monde: Roland n'est pas le jeune garçon-sauveur-du-monde déjà vu, lu, revu et relu dans d'autres cyles depuis les 90's même s'il fait preuve de capacité assez surprenante pour un garçon de tout juste 13 ans.

Image
Paris, hiver 1190. Débarqués au cœur de la plus grande ville du Monde connu, le jeune Roland, Mathilde, Ruppert et Salim poursuivent un double but: retrouver William le Ténébreux, l'ami disparu, et découvrir les secrets de Vlad, le maître vampire. Ce démon est-il réellement mort dans les forêts anglaises, ou attend-il son heure pour frapper encore ? Pire encore, un traître se cache-t-il parmi les quatre aventuriers, comme tout semble l'indiquer ? Happés par le tumulte populaire de la Fête des Fous, Roland et ses compagnons vont croiser nombre d'individus pittoresques. Cérémonies noires, complot royal, créatures infernales, prophéties du Livre des Peurs, tous les ingrédients d'un mélange fatal sont réunis pour sceller le sort de nos héros. Pourtant, ils sont des Haut-Conteurs et ne reculeront pas, jusqu'à vaincre ou périr. Roland « Cœur de Lion » en tête. Le Mal rôde, la mort avance masquée. C'est la fête des ombres, c'est la fête des fous !
Ambiance Notre Dame de Paris dans ce tome où l'on retrouvera la fête des fous et la cour des Miracles.

Image
Ravengen est une terre maudite, tous ses habitants vous le diront. Le seigneur Othon le Loup y a sauvagement tué sa femme, la douce Beatrix, avant de disparaître à son tour, en laissant de nombreux cadavres derrière lui. Quarante années plus tard, l'on murmure encore que le spectre de la Dame de Lune hante ces bois sombres, accompagnée de l'âme perdue de son bourreau. Happés par un tourbillon de folie et de sang, dans la chaleur torride de l'été germanique, les Haut Conteurs, Roland Cœur de Lion et Mathilde la patiente, rejoints par le truculent Geoffroy Bouche-Goulue, vont tenter de percer les mystères de ce sinistre pays. Qui est cette Bête Dévoreuse, hurlant à la Lune et coupable de tant d'atrocités ? Amours secrètes, vengeances assassines, monstres démoniaques...
vraiment un très bon tome plein d'action et de rebondissement, avec une histoire de fond intéressante et une ambiance oppressante.
Au bout des 3 tomes on s'aperçoit que cette série gagne en maturité. D'un premier tome "oui pas mal" on referme le 3ième par un "whaouh!"
Image
Image

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4294
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: [Cycle] Les Hauts Conteurs / O.Peru & P. Mcspare

Message non lu par Toon » 09 sept. 2018, 08:50

Image
résuméAfficher
Perdu dans un pays de glace, Roland est prisonnier de sorcières. Il tente de percer le mystère de ses bourreaux sans perdre l’esprit, mais la folie le dévore peu à peu. Même un Cœur de Lion ne saurait lui résister. Pourtant, les réponses aux questions qu’il s’est toujours posées sont à portée de voix… Car ses geôlières semblent tout connaître du Livre des Peurs. À Rome, Alexandrie, Bruxelles, les Haut-Conteurs cherchent Roland et Mathilde la Patiente. Tous deux se sont évaporés après leur aventure sur les terres maudites de Ravengen. Éléna, Bouche-Goulue, Salim l’Insondable et Corwyn le Flamboyant collectent des indices et progressent vers le nord de l’Europe, sur la piste des Treize damnés et des origines du Livre. Leur piste les conduit vers ce que l’on appelle « la montagne hurlante »…
j'ai caché le 4ième de couverture qui contient un beau spoil de la fin du tome 3.

La dernière page tournée, je constate que plus les tomes passent et plus cette série gagne en maturité, notamment dans la complexification du scénario et des lieux visités (cette montage hurlante m'a fait penser à une réplique moins magique de Menzoberrenzan, mais avec une touche Lovecraftienne) et j'ai juste adoré ce village qui abrite des habitants répétant inlassablement les mêmes taches.

L'ambiance de l'ouvrage est assez pesante et énigmatique, notamment le personnage très attachant d'Asa-des-songes. L'action est omni-présente mais les scènes de combats sont trop représentées et frisent l’écœurement (OK on rappelle ici que c'es une littérature Young Adult...). Belle opposition cependant entre
SpoilerAfficher
Salim et Lothar
qui nous rappellera les duels Drizz't Do Urden et Artemis Entreri.
Image
Image

Répondre