Des sorciers & des Hommes / Thomas Geha

Forum consacré au reste de la fantasy et au fantastique, avec notamment les oeuvres écrites par les célèbres J.K. Rowling, David Gemmell, J.-P. Jaworski, Michael Moorcock, David Eddings, Greg Keyes, Pierre Grimbert, Terry Pratchett, Alain Damasio, Roger Zelazny et bien d'autres encore.
Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Des sorciers & des Hommes / Thomas Geha

Message non lu par Albéric » 19 juil. 2018, 16:30

Image
Résumé : Des Sorciers et des hommes
Sur la grande île de Colme, quand on sait mettre toute morale de côté, la vie offre de nombreuses opportunités. Boire, voler, rudoyer ou tuer, tel est le quotidien de Hent Guer, un guerrier redoutable, et de Pic Caram, un sorcier aux rubans. Tous deux écument routes et cités à la recherche de proies faciles. Toutefois, leurs plans se trouvent contrariés lorsqu’un matin de gueule de bois, Hent constate, impuissant, la disparition de Pic. Sur la grande île de Colme comme ailleurs, les talents d’un sorcier aux rubans attirent bien des convoitises ! Pour le mercenaire, pas question d’abandonner son partenaire de crime : spolier son prochain est beaucoup plus drôle avec l’aide d’un sorcier à la morale légère. Voici donc le récit des aventures de Hent Guer et Pic Caram, et les mésaventures de ceux qui ont la malchance de croiser leur route !

Dans Rubans de soie rouge, on suit Hent Guer le mercenaire barbare homme à tout faire remuer ciel et terre pour retrouver son client / gagne-pain / coéquipier Pic Caram. De fil en aiguille, ses investigations l'emmènent à infiltrer un rassemblement d'homme-chats maudits...
Dans Les Sortilèges de la Mer d'Os, dans la Cité-État d'Isamir Hent Guer et Pic Caram sont missionnés par l’Étouffeur du peuple Arimiar pour assassiner Bikkir la Protectrice du peuple... Bon an mal an nos antihéros se retrouvent du mauvais côté d'une lutte classe contenant un petit arrière-plan lovecraftien...
Dans Drao Druber, on suit un Vidocq médiéval fantastique amant de la strong independant woman Mirnie Skavoc qui prend comme une affaire personnelle l'enlèvement du dénommé Haber San-San... On se demande comment ce récit policier écrit à la première personne est relié à nos antihéros jusqu'au moment où SPOILERS !
Dans Comment le Grandsang Forn Velveille fut évincé, l'occasion faisant le larron Hent Guer et Pic Caram prennent la place d'Elctor Smopel et Viore Erette avant de se présenter à l'aristocrate botaniste Forn Velveille persuadé que l’acquisition d'un soirisier peut lui assurer l'immortalité... Nous sommes dans un Agatha Christie fantasy où chacun est persuadé de remporter le gros lot !
Dans Nés de la boue, après avoir travaillé pour l'affameur du peuple Van Jalmoa le Petitsang nos deux compères travaillent pour ledit peuple à la recherche de ses enfants perdus... Et c'est tout naturellement que leurs recherchent les mènent vers un laboratoire clandestin se servant des enfants perdus comme incubateurs humains. Ils se font d'autant plus une joie de tout casser que tout cela appartient à leur précédent employeur !
Dans l'épisode final qui est intitulé Impitoyables et qui représente la moitié des pages de l'ensemble, nous ne suivons plus les heurs et malheurs de Hent Guer et Pic Caram mais ceux de leurs précédentes victimes alliées pour les châtier ! Nous suivons ainsi Joanni la guerrière-sorcière de Scalèpe promise à un grand avenir, son frère jumeau Aleo qui tient tout du super-héros, l'espionne Asté / Yasi qui après son calvaire est désormais protégée par la Sorcière des Écumes et des Sels, Imatec Kar le révolutionnaire populares en quête de vengeance de Bikkir, Drao Druber le Fouillevie en quête de vengeance de Mirnie Skavoc, ainsi que Forn Velveille qui consacre ses derniers instants d'humanité à se venger de Hent Guer et de Pic Caram...

Thomas Geha / Xavier Dollo connaît parfaitement les vibes de la Sword & Sorcery, cette fantasy d'avant JRR Tolkien dénommée par Sprague de Camp et définie par Michael Moorcock (tous les deux ayant R.E. Howard dans le rétroviseur ^^) à une époque où il n'y avait guère de différence entre une Fantasy appelée « Sword & Sorcery » et une Science-Fiction appelée « Sword & Planet »... J'ai reconnu ici l'auteur du Sabre de Sang : cela fait toujours plaisir de voir un auteur développer sa personnalité, et tout cela m'a donné matière à réfléchir !
Le très bon youtuber JPDepotte explique que dans l'alchimie d'un roman interviennent les ingrédients que sont le style, le milieu, la fiction et le message. Il a parfaitement raison, mais il faut moduler pour les littératures de l'imaginaire. Il faut doser les niveaux de difficulté du style et de complexité de l'intrigue, chapeautés par le choix déterminant Populares / Optimates... Et après cela, il y a les curseurs propres à la Fantasy :
- Noirceur / Candeur
- Gravité / Légèreté
- le dosage du réalisme
- le dosage du merveilleux
- le dosage entre action et aventure d'un côté, et intrigues et complots d'une autre côté
Et c'est là le seul et principal reproche que je puisse faire à l'auteur car après un serial plutôt humoristique empruntant à Fritz Leiber et à Jack Vance on a un feuilleton plutôt tragique empruntant à Michael Moorcock et Karl Edward Wagner...

Image
Le binôme grand costaud / petit roublard est un archétype et un classique de la Fantasy mis en avant par le duo Fafhrd / Souricier Gris inventé par Fritz Leiber. Simon R. Green l'a repris en mode tragi-comédie, Terry Pratchett l'a repris en mode pastiche et burlesque, Scott Lynch l'a repris avant de dériver vers la romantic fantasy, Pierre Pevel l'a repris en mode cape & épée version Cartouche, Michael J. Sullivan a été voir du côté d'Alexandre Dumas avant de naviguer entre R.E. Howard et J.R.R. Tolkien, et Joe Abercrombie a adapté le duo à la sauce version Quentin Tarentino.... Je ne sais pas trop où Thomas Geha a voulu nous emmener, mais ses antihéros donnent matière à réflexion : Hent Guer se pose en parfait crevard avant de se déclarer révolutionnaire, et Pic Caram est perdu par les rares actes de charité dont il a pu témoigné... Malédiction du grimdark issue de GRR Martin ???
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 612
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: Des sorciers et des hommes / Thomas Geha

Message non lu par Fabien Lyraud » 23 juil. 2018, 16:50

On a quand même à faire à deux parfait salopards. Des gens qui ne vivent que par et pour le fric. Ce qui en fait une œuvre atypique en sword and sorcery.
Pic Caram a une histoire tragique ce qui n'excuse en rien ces actes mais ça colore le personnage d'une certaine complexité. On sent que la rédemption serait possible mais il préfère la facilité.
Malédiction du grimdark issue de GRR Martin ???
Je blâmerais plutôt Jaworski pour ce qui est des auteurs français.

Répondre