81 Frères / Romain Dhuissier

Forum consacré au reste de la fantasy et au fantastique, avec notamment les oeuvres écrites par les célèbres J.K. Rowling, David Gemmell, J.-P. Jaworski, Michael Moorcock, David Eddings, Greg Keyes, Pierre Grimbert, Terry Pratchett, Alain Damasio, Roger Zelazny et bien d'autres encore.
Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 582
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Fabien Lyraud » 16 févr. 2016, 16:28

Image

Johny Kwan est un Fat Si, autrement dit un exorciste taoiste. Il va avoir fort à faire entre une enquête sur le vol d'un manuscrit lié à un ancien rituel et le meurtre d'un de ses mentors. Romain Dhuissier aime le cinéma de Hong Kong, et il n'y a pas à dire, nous avons tous les codes qui sont là, les arts martiaux, les gun fights et bien sûr les scène plus mystiques d'exorcistes et autre. C'est un roman bourré d'action et très visuel. Des tonnes de clins d'oeil.
SpoilerAfficher
Le prologue qui rappelle la légende serpent vert / serpent blanc par exemple.
Une scène où une nonne boudhiste alliée du héros invoque l'arme d'un dieu qui faire très Saint Seya ( Romain Dhuissier est fan).

Un roman divertissant et intelligent. Romain Dhuissier aime la culture chinoise. On sent qu'il est très documenté sur la mythologie et la démonologie du céleste empire. Et l'ambiance de Hong Kong est extrêmement bien rendu.
Ca devrait plaire à certains ici.

Albéric
Annaliste
Messages : 1935
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Albéric » 16 févr. 2016, 16:58

je sais, il est dans le haut de ma PAL... :book2:
l'auteur n'avait pas déjà officié sur des novélisations rôlistiques d'inspiration asiatiques ?
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 582
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Fabien Lyraud » 16 févr. 2016, 21:01

Albéric a écrit :je sais, il est dans le haut de ma PAL... :book2:
l'auteur n'avait pas déjà officié sur des novélisations rôlistiques d'inspiration asiatiques ?
Pour les novelisation, il a travaillé sur l'univers de super héros Hexagon de Jean Marc Lofficier. Sinon il est l'auteur d'un jdr shonen, Devastra, qui mêle influence Chevalier du Zodiaque avec la mythologie Hindoue.

Albéric
Annaliste
Messages : 1935
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Albéric » 16 févr. 2016, 22:01

Fabien Lyraud a écrit :
Albéric a écrit :je sais, il est dans le haut de ma PAL... :book2:
l'auteur n'avait pas déjà officié sur des novélisations rôlistiques d'inspiration asiatiques ?
Pour les novelisation, il a travaillé sur l'univers de super héros Hexagon de Jean Marc Lofficier. Sinon il est l'auteur d'un jdr shonen, Devastra, qui mêle influence Chevalier du Zodiaque avec la mythologie Hindoue.
Image
:smoke2: :smoke2: :smoke2:
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4348
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Toon » 18 févr. 2016, 21:06

marrant la couv me fair penser à Cyberpunk 2020

Image
Image
Image

Albéric
Annaliste
Messages : 1935
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Albéric » 19 nov. 2016, 11:33

Toon a écrit :marrant la couv me fair penser à Cyberpunk 2020

Image
ça ou Shadowrun... ^^
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1935
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Albéric » 19 nov. 2016, 11:34

Romain d’Huissier est un passionné qui nous refait en 300 pages tout le cinéma de Hong Kong en général et tout le cinéma de Tsui Hark en particulier !
Image


Le détective du paranormal Johnny Kwan est mis en contact avec le nabab Anthony Chau pour retrouver les voleurs de précieux artefacts antiques provenant du complexe funéraire du Premier Auguste Empereur. Il remonte la piste des 81 Frères, une triade Miao / Hmong qui souhaite se venger des Hans / Chinois (Ci jau est-il un roi légendaire ou dieu-démon, les taoties sont-ils des rebelles indigènes ou des monstres sanguinaires ?). En parallèle, il enquête à titre personnel sur la mort de son ancien mentor Eric Tse, et il apparaît qu’il a été assassiné et que les deux affaires sont liées…
Image

Le héros narrateur est un fat si, autrement dit un exorciste : il agit aux frontières du monde du jour, plein de Yang et habité par les hommes, et le monde de la nuit, plein de Yin et habité par des créatures diverses et variées, et il veille à ce qu’ils n’interagissent pas ensemble ou a défaut que les interactions entre les deux mondes ne résultent pas en de sanglants dommages collatéraux. Il nous guide donc dans la métropole cosmopolite de Hong Kong (une carte n’aurait franchement pas été de refus), mais aussi et surtout dans l’univers surnaturel dans lequel il baigne depuis presque toujours et que le commun des mortels ne fait qu’entreapercevoir de temps à autre (un lexique n’aurait franchement pas été de refus)…
Image
Au final il ressemble à un lonesome cowboy certes, mais de par le background fantastique de bon aloi il a des airs de John Constantine de Hellblazer ! (sauf qu’il faut mettre de côté la magie tantrique qui permet au héros de se régénérer quand il s’envoie en l’air avec sa femme-renarde bien-aimée ^^)

Comme dans la série télé urban fantasy Supernatural, on retrouve tous les classiques des chasseurs de monstres qui opèrent tantôt individuellement tantôt collectivement et on découvre les us et coutumes de cette microcommunauté (qui réussit à trouver le temps de travailler à son encyclopédie participative du surnaturel surnommée Taonet ^^)
Mais comme dans la série télé urban fantasy Grimm, les créatures de la nuit ne sont pas forcément des monsters of the week : ils forment leurs propres communautés, encore plus fermées et superstitieuses que celles des êtres humains en raison de leur ancienneté, et comme tous les immigrés issus d’un autre monde ils sont divisés entre traditions et modernité et ils confrontés et à une société qui les rejette en raison de leur altérité… (marre des populistes xénophobes qui surfent sur la peur et le rejet de l’autre : on ne m’enlèvera pas de l’idée que les soi-disant problèmes d’identité seraient vite oubliés si tout le monde avaient de bonnes conditions de vie et de travail… mais c’est tellement plus facile de stigmatiser et de diviser pour régner ou lieu de résoudre les problèmes d’inégalités économiques et sociales : comme d’habitude les politicards sont forts face aux faibles, et faibles face aux forts… MDM)
Et comme dans les bons vieux romans-feuilletons on retrouve l’association descriptions / explications / action, et l’ensemble s’avère particulièrement rythmé : la feuille de route est bien remplie niveau magies, bastons et gunfights puisque que l’auteur se réapproprie de coolissime manière des scènes cultes de Greensnake, Mr Vampire, L’Exorciste chinois, La Légende de Zu, Ghost Chinese Stories, Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin... sans parler du grand final qui ressemble furieusement à un épisode de 24 heures chrono dans lequel aurait débarqué un spectre assassin ! oh yeah ! (ça et la rencontre avec un dragon et sa cour des miracles dans un univers de poche : Zelazny power ! oh yeah)
Image

L’éditeur breton Critic, comme à son habitude serais-je tenté de dire, offre à l’auteur et aux lecteurs un chouette livre objet relevé de la chouette illustration de couverture de Xavier Colette. En bonus la nouvelle faisant office de prototype, intitulé La Vengeance du dragon et écrite pour l’anthologie L’Amicale des Jeteurs de Sort éditée par Malpertuis, où Johnny Kwan est missionné par la Triade du Dragon Florissant pour neutraliser l’assassin de leur créature porte-bonheur, d’où un duel au sommet avec un sorcier malais maléfique. Et puis une preview d’American Fays aussi, dont je vous reparlerai ultérieurement…
En fait, c’est simple de réaliser un bouquin d’urban fantasy, il suffit d’associer un environnement urbain fort à un background fantastique fort au lieu de faire du copier-coller avec des bellâtres et des bimbos déambulant dans une métropole nord-américaine de pacotille à la recherche de vampires et de loups-garous pas flippant pour un sou… Soupir
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 582
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Fabien Lyraud » 19 nov. 2016, 12:45

Tu as repéré le clin d'œil à Saint Seya ?

Albéric
Annaliste
Messages : 1935
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Albéric » 19 nov. 2016, 17:11

Fabien Lyraud a écrit :Tu as repéré le clin d'œil à Saint Seya ?
envoie le spoil ! j'ai comme un doute ^^
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 582
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Fabien Lyraud » 19 nov. 2016, 17:16

Albéric a écrit :
Fabien Lyraud a écrit :Tu as repéré le clin d'œil à Saint Seya ?
envoie le spoil ! j'ai comme un doute ^^
SpoilerAfficher
Quand Ann Lung invoque le chien et le trident du dieu Jinlo.

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 582
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Fabien Lyraud » 21 nov. 2016, 10:24

La résurrection du Dragon.
Ce deuxième tome poursuit les aventures de Johny Kwan. Il doit enquêter sur le meurtre de prostituées dans une maison close surnaturelle. Ce qui le conduit à découvrir que
SpoilerAfficher
le mystérieux tueur de Eric Tse est encore là.
. En parallèle il doit aussi expertiser un œuf de jade pour une triade. Bien sûr les choses ne se passeront pas comme prévu. Un mystérieux plan est en marche et Johnny est le seul à pouvoir le contrer. Mais qui est derrière tout ça ? Evidemment les certitudes de Johnny vont être ébranlés et la réalité n'est pas du tout conforme à ce qu'il croit.
Johnny va rencontrer de nouveaux alliés, se faire de nouveaux ennemis et même
SpoilerAfficher
transformer d'anciens ennemis en alliés
. Le roman est sans temps mort avec un final apocalyptique laissant le héros
SpoilerAfficher
en fâcheuse posture.
.
Bref on a surtout hâte de lire la suite.

Albéric
Annaliste
Messages : 1935
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Albéric » 11 avr. 2017, 15:04

Image
Résumé tome 2 : La Résurrection du Dragon
Des femmes-serpents massacrées, voilà ce que contemple l'exorciste Johnny Kwan. Bientôt, un enregistrement vidéo lui révèle le visage de l'assassin – un visage qu'il connait bien : ce redoutable adversaire a tué son mentor et failli avoir sa peau à plusieurs reprises. Néanmoins, l'enquêteur ne peut s'abandonner à la vengeance. Il doit retrouver, pour le compte de la Triade du Dragon florissant, un inestimable oeuf de jade destiné à faire éclore un dragon. S'il veut encore déjouer les plans des Hmong, Johnny devra à nouveau se dépasser…

Ce tome 2 est comme le tome 1 un chouette roman-feuilleton qui alterne scènes de descriptions et scènes d’action, et il est rythmé par une tripotée de moments blockbustériens : querelle de ménage entre une déesse et une pop-star, massacre d’escort-girls non- humaines, affrontement entre homoncules et mafieux, traversée du royaume sous-terrain d’une reine-araignée, et duel au sommet contre les Cinq Venins… J’ai rarement vu un auteur tiré aussi bien partie des œuvres dont il s’inspire et auxquelles il veut rendre hommage : j’ai kiffé ma race avec dans les derniers chapitres, c’était carrément la grosse baston finale de Big Trouble in Little China réalisée par Tsui Hark et chorégraphiée par Yuen Woo-ping ! OMG !!!
Image
Derrière la visite guidée de Hong-Kong, le barnum urban fantasy tiré des mythes et légendes asiatiques, des personnages anciens comme nouveaux tous plus classe les uns que les autres (mention spéciale à Mike Lyu à ses faux airs du Flic de Shanghai et Helena Sui et ses faux airs d’Abby de NCIS), on a une véritable enquête policière plutôt classique son déroulement mais très cool et très fun avec becs de grue, gueules de tigre, kung fu contre taekwondo, compteur geiger du surnaturel, GPS magique, smartphones ensorcellés, Taonet… Mais la cerise sur le gâteau, c’est que ce tome 2 change en plus du tout au tout la perception du tome 1 !
Depuis le début l’auteur nous dépeint les créatures de la nuit comme des immigrés souhaitant majoritairement s’intégrer à la société, et là déboule le Grand Capital qui n’hésite aucunement à faire alliance avec la Bête Immonde pour augmenter le pouvoir qu’il possède déjà, quitte à tomber dans la haine et la violence, le mépris et l’indifférence, et que fleurissent camps de concentration et camps d’extermination… Bref nous sommes en présence de sujets d’une brûlante actualité avec des populistes européens avec le vent en poupe et des populistes américains qui eux sont déjà au pouvoir, tous les deux soutenus par les banksters habituels souhaitant décrocher le jackpot… MDM !
L’ennemi de mon ennemi est mon ami : au final dieux, démons et mafieux font alliance pour sauver ce qui peut encore l’être dans la grande tradition du roman-feuilleton antisystème… mais si un homme averti en vaut deux, que faire contre celui qui voit les plans à l’intérieur des plans ? (Matrix, vous avez dit Matrix ??? ^^)
Image
Au fond de la Boîte de Pandore il reste encore et toujours l’Espoir, et l’élève fait alliance avec le maître : pour les bad guys ça va chier, et nul doute que le tome 3 de la 5e étoile sera octroyé ! (Luke Skywalker + Obi-wan Kenobi = gros kif ! ^^)
Image
Dans une trilogie bien construite, chaque épisode a son importance, chaque épisode apporte des réponses et chaque épisode apporte sa pierre à l'édifice… C’est le cas ici avec des twists et des cliffhangers clairement du même niveau que ceux du légendaire L’Empire contre-attaque, donc on est loin des tomes d’introduction, des tomes de transition et des tomes de conclusion de la SFFF peu inspirée !

PS: messieurs les cool gars de chez Critic, une carte, un glossaire et un who’s who SVP, parce que là que c’est plus possible hein…
Image
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
Dark horse
Porte Etendard
Messages : 576
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Dark horse » 09 nov. 2018, 15:49

J'ai bien apprécié le 1er tome, gagné grâce à la masse critique mauvais genres. Dommage que je n'ai pas eu l'édition de chez Critic qui en jette carrément !

Un grand merci à Romain D'Huissier pour la visite d'Hong Kong, dont la richesse est décrite avec passion à travers les enquêtes du fat si Johnny Kwan. J'ai autant aimé les scènes d'actions qui dépotent méchamment (avec les goengsi par exemple) et la découverte de tout l'attirail magique de l'exorciste, que la balade façon guide du routard dans les ruelles de Hong Kong (quoi de mieux qu'un bon resto pour se régénérer^^)
J'ai trouvé que Johnny manquait un peu d'excentricité, mais son caractère neutre à l'égard des humains et des esprits fait aussi son charme ! L'auteur lui en fait prendre plein la gueule aussi et si il est loin d'être le bad ass super balèze, il se relève toujours et n'abandonne jamais !
Une intrigue bien classique, mais heureusement bien rythmée avec un mariage réussi entre action énergique et découverte du folklore Hongkongais.
"Dominant l'ensemble, le globe rouge sang brillait d'un éclat lugubre, toujours plus intense, d'une ardeur toujours plus insupportable, comme si la vie du jardin tout entier tournait, s'élevait, flambait, prenait de la vitesse, extatique, vers quelque infernal acmé." Clark Ashton Smith

Albéric
Annaliste
Messages : 1935
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: 81 Frères / Romain Dhuissier

Message non lu par Albéric » 22 févr. 2019, 07:47

Image
Résumé tome 3 : Les Gardiens Célestes
Sous les néons de Hong Kong rôdent démons et fantômes.
Manipulé et trahi, Johnny Kwan a essuyé une cuisante défaite qui a vu le terrible Premier Empereur de Chine revenir à la vie. Désormais, Anthony Chau et les Cinq Venins ont toutes les cartes en main pour qu’advienne leur cauchemar totalitaire. Le sang coule dans les rues sous l’emprise de la cruelle Triade des Trois Lotus tandis que dans les temples, les dieux ne répondent plus aux prières.
Pour sauvegarder l’équilibre des deux mondes, Johnny va devoir trouver de nouveaux alliés et peut-être même réunir les Gardiens célestes. Mais où se trouvent ces êtres exceptionnels, destinés à sauver tout ce qui existe sous le Ciel ?

Les Chroniques de l'étrange sont un peu à l'image de la 1ère trilogie Star Wars : après un excellent L'Empire contre-attaque, difficile de faire aussi bien dans Le Retour du Jedi malgré tous les efforts de construction de l'auteur… Alors avec ce tome 3 intitulé Les Gardiens Célestes on est toujours dans un chouette roman-feuilleton qui alterne scènes de descriptions et scènes d'action, et il est toujours rythmé par une moult moments blockbustériens de bon aloi car aidé par des guerriers crabes, des guerriers tigres et les 108 démons de la saga Au Bord de l'Eau Johnny Kwan continue d'affronter les Cinq Venins car Serpent, Araignée, Scorpion, Crapaud et Scolopendre sont toujours sous le contrôle du super-vilain jamesbondien qui va bien ^^
A la fin du tome 2 notre fat-si hong-kongais avait subi une défaite pour ne pas dire une raclée aussi magistrale que monumental, au début du tome 3 il fait donc profil bas mais c'est à l'aide de son sifu aux faux airs de Chow Yun Fat qu'il organise la résistance. Les Cinq Venins rôdent dans la métropole asiatique, mais à l'image de la série 24 heures chrono le compte à rebours est lancé pour empêcher un milliardaire fou de devenir le maître du monde. Contrairement à ce pensent et affirment les sycophantes du TINA reagano-thatchéro-macronien l'argent n'achète pas tout, et c'est ainsi que Johnny Kwan réunit alliés humains et inhumains pour contrecarrer ses plans machiavéliques. Car les divinités ont fait de lui leur champion pour châtier celui qui veut les remplacer, mais à charge pour lui de recruter les Gardiens Célestes : la Tortue du Nord, le Dragon de l'Est, le Tigre de l'Ouest, le Phénix du Sud et l'Empereur du Milieu !!!
J'ai dévoré les 400 pages en moins de jours donc je me suis éclaté, mais j'ai moins que dans les tomes 1 et 2 par ce je pense que l'auteur avait déjà utilisé ses meilleurs idées et parce que comme notre Pierre Pevel national il a une écriture plutôt mécanique donc une fois qu'on a repéré les trucs la magie n'opère plus aussi bien (d'autant plus que la narration à la première personne met à l'écart le chouette dramatis personae des rôles secondaires, à part peut-être la Reine de Cinabre qui tire clairement son épingle du jeu en tant que détournement asiatique et urban fantasy d'Abby de la série NCIS)… Ce tome 3 aurait pu être un tome 2 bis sauf que cette fois-ci Johnny Kwan ne navigue plus à vu, mais le récit est plus linéaire et plus prévisible avec ses deus ex machina au sens propre du terme. Mais mention spéciale au power-up dragonballesque dans un salle de l'Esprit et du Temps sous les ordres d'un dieu laconique et de son sympathique serviteur, et mention spéciale également à ce passage 100% moorcockien : Elric remontait le temps pour affronter Roland de Roncevaux pour obtenir l'artefact magique capable de vaincre le Mal, ici Johnny Kwan remonte le temps pour affronter San Te/ Liu Yu-Te de la 36e Chambre de Shaolin pour obtenir l'artefact magique capable de vaincre le Mal… Ah ça, on sent que Romain d'Huissier s'inscrit avec humilité et bonne volonté dans la belle succession des auteurs des genres de l'imaginaire ! Chapeau l'artiste !!!

Une série d'urban fantasy bien troussée qui tient ses promesses, et largement plus originale et plus intéressante que le tout venant yankee qui tourne en rond à force de recycler les mêmes éléments mal maîtrisés… C'est donc tout naturellement que le recommande chaudement ! ^^
PS: messieurs les cool gars de chez Critic, une carte, un glossaire et un who's who SVP, parce que là que c'est plus possible hein… (c'est pas faute d'en avoir parlé de vive voix avec l'auteur et avec l'éditeur ^^)
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Répondre