Grendel / John Gardner

Forum consacré au reste de la fantasy et au fantastique, avec notamment les oeuvres écrites par les célèbres J.K. Rowling, David Gemmell, J.-P. Jaworski, Michael Moorcock, David Eddings, Greg Keyes, Pierre Grimbert, Terry Pratchett, Alain Damasio, Roger Zelazny et bien d'autres encore.
arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Grendel / John Gardner

Message non lu par arsenie » 03 mars 2011, 17:18

Comme Stalker des frères Strougatski lu l'an dernier dans la même collection-lisez-le, lisez-le!) une sacrée claque aussi, mais amha, moins facilement abordable
Grendel
Traduit de l'anglais par René Daillie
Edition de Thomas Day, Xavier Mauméjean
John Gardner
17,00 €
«Le Grendel de John Gardner est à la saga de Beowulf ce que l'Ulysse de James Joyce est à L'Odyssée d'Homère. Dans les deux cas, il s'agit d'une complète trahison. Cette violence faite au texte original n'est rendue possible que par une claire compréhension de l'œuvre, et se justifie par un impératif supérieur, celui de la création littéraire. Chez John Gardner, l'acte de réécriture se double d'une dette jamais acquittée à l'égard de son frère dont il est le meurtrier.»
Xavier Mauméjean.

Grendel, qui narre l'épopée de Beowulf du point de vue du monstre, s'est imposé en moins de quarante ans comme un des grands classiques de la fantasy anglo-saxonne. Court, brutal, d'un humour ravageur, ce conte philosophique frappe le lecteur avec la force d'une comète, dans l'éblouissement.
Nouveauté !
Ne connaissant rien , à peine le nom de Beowulf :barbare: dans la présentation de l'éditeur, je ne retiens que :
Court, brutal, d'un humour ravageur, ce conte philosophique frappe le lecteur avec la force d'une comète, dans l'éblouissement.
L'écriture est un régal, un grand coup de chapeau au traducteur !

( mais la ch.euse c'est quand même demandée ce que venaient faire les peaux de bananes glissantes même entre des failles temporelles :P )
Vous voulez du "dark"? le récit d'un monstrrre sanguinaire qui bouffe tout cru -avé le casque et l'emballage- des soldats en amuse-gueule?
Un énorme dragon cruel et radin sur son butin ? Des "z'héros? Une gente châtelaine chaste et pure ? - et rousse, aussi!-.... il y a ...- oui, mais non! :cthulhu:
Grendel, c'est notre frère obscur, c'est Caïn, comme il le comprend en écoutant les humains vers lesquels il tente d'aller et qui le rejetteront, incompréhensiblement pour lui au début-
Grendel,frère de solitude et d'exclusion, trop humain, provocateur, mais pas dupe, trop seul pour cesser d'être un enfant - terrible vision de la mère qui n'a pu le sauver des hommes !
et qui se joue de tout les poncifs humains - simple accident?
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3612
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: Grendel / John Gardner

Message non lu par tam-tam » 04 mars 2011, 08:05

Je n'ai pas lu beowulf mais j'ai vu le film d'animation. J'avais pas trop aimé.
Mais je pense que Grendel est d'un tout autre calibre. La vision en miroir d'une même histoire par les 2 protagonistes est un concept des plus intéressant.
Et un livre de + dans ma PAL!
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3612
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: Grendel / John Gardner

Message non lu par tam-tam » 28 sept. 2015, 13:42

J'ai beaucoup aimé également ce court roman (190 pages) nihiliste et désespéré mais non point privé d'humour.
J'ai moins apprécié les parties rédigées sous forme de pièce de théâtre. Pour être honnête je les ai lues en travers, je trouve qu'elles dénotent trop du reste du texte. Mais elles sont fort heureusement peu présentes.
J'ai par contre trouvé la postface intéressante pour une fois. Elle éclaire le lecteur sur les motivations de l'auteur à écrire son récit de cette façon là.
De même il est chaudement recommandé de connaître la légende de beowulf pour pleinement apprécier Grendel. Si l'histoire est la même, les 2 versions humaine/monstre se complètent et éclairent chacune les zones d'ombre de l'autre.
Un peu comme dans le jeu vidéo Alone in the Dark
Image

Ce roman ne paraîtra semble t-il jamais en poche en raison de son insuccès en grand format. Chose assez surprenante quand on sait qu'il a rencontré un énorme succès populaire outre-atlantique.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Grendel / John Gardner

Message non lu par Albéric » 03 oct. 2015, 15:57

tam-tam a écrit :Ce roman ne paraîtra semble t-il jamais en poche en raison de son insuccès en grand format. Chose assez surprenante quand on sait qu'il a rencontré un énorme succès populaire outre-atlantique.
Le succès en pays anglo-saxon vient du fait que le texte d'origine est un méga classique que tout le monde apprend à l'école...
Sinon merci pour le retour de lecture (mais c'est pas ma came et c'est assez cher pour le nombre de pages).
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3612
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: Grendel / John Gardner

Message non lu par tam-tam » 03 oct. 2015, 22:07

Tu n'as pas tort: à 17€ pour 192 pages, on y regarde à 2 fois avant d'investir.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Répondre