[Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Forum consacré au reste de la fantasy et au fantastique, avec notamment les oeuvres écrites par les célèbres J.K. Rowling, David Gemmell, J.-P. Jaworski, Michael Moorcock, David Eddings, Greg Keyes, Pierre Grimbert, Terry Pratchett, Alain Damasio, Roger Zelazny et bien d'autres encore.
nadine
Porte Etendard
Messages : 637
Enregistré le : 12 févr. 2004, 13:26
Localisation : France

[Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Message non lu par nadine » 16 sept. 2007, 14:15

J'ai recherché cet auteur dans la très longue liste déjà présente dans cette partie du forum et même a travers tout le forum et j'ai été étonnée de ne l'y avoir pas trouvé.

Je me promenais l'autre jour à la Fnac de Rive, à Genève et je vis que cet auteur venait d'être traduit dans notre belle langue. Je pense que j'avais déjà pensé ouvrir un nouveau sujet sur lui mais que j'avais du oublier.

Bref, j'ai déjà lu plusieurs de ses bouquins (en anglais jusqu'à présent) et c'est avec joie que je vois la serie des Dossiers Dresden enfin en cours de traduction. Peut être le succès outre atlantique de cette série qui a vu l'année derniere sa première saison adaptée en tv shows y est il pour quelque chose. Enfin espèrons, même si la série tv est un peu différente des bouquins.

C'est l'histoire d'un dective privé pas tout a fait comme les autres puisqu'il est en fait un magicien. Pas le genre David Copperfield, hein, un vrai de vrai, avec des pouvoirs, et tout un univers fantastique dans sa vie, enfin plutot tout un univers fantastique qui vient interferer dans sa vie plutot deux fois qu'une, et pas toujours pour le meilleur.
Il fait plus ou moins équipe avec la police, dans les affaires 'bizarres' et non resolues que celle ci rencontre de temps a autre, et 'essaie' de gagner tant bien que mal, mais plutot mal, sa vie dans une ville américaine dont j'ai oublié le nom (chicago? new york?) Enfin vous voyez le genre.

C'est très 'vivant' comme écriture, très 'dynamique'. Ne pas rater la scène de l'ascenseur dans le premier tome, c'est ... à couper le souffle.
Rafraichissant je dirais dans les premiers volumes, mais à cependant consommer avec modération, on se lasse un peu à partir du quatrieme. Donc veillez à bien espacer les lectures et a ne pas engloutir goulument les premiers tomes. Sinon gare a l'indigestion. Ce serait dommage parce que ça reste quand même très imaginatif et attrayant.

Sinon, cet auteur m'a aussi ravie avec son Codex Alera dont j'attends le quatrieme tome impatiemment.

Ces livres là sont plus axés fantasy, situés dans un royaume imaginaire, avec une civilization fondée un peu comme la Romaine dans ses beaux jours et de bonnes trouvailles à la clé niveau fantastique. Très intéressant.

Quelques liens:
L'incontournable Amazon pour les versions françaises des Dossiers Dresden :
http://www.amazon.fr/s?ie=UTF8&search-t ... her&page=1

Le site officiel de l'auteur avec de nombreux extraits (en anglais) :
http://www.jim-butcher.com/


Bonne lecture! :wink:
Si tu le construis... il viendra

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3612
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Message non lu par tam-tam » 17 sept. 2007, 12:31

Très alléchante cette histoire de détectives!
Ca me fait un peu penser à Garet détective privé de Glen Cook.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Avatar du membre
Supernounours
Annaliste
Messages : 3834
Enregistré le : 14 avr. 2004, 10:12
Lecture du moment : Saga Harry Potter
Localisation : Bretagne

Message non lu par Supernounours » 18 sept. 2007, 14:01

Merci pour ton post Nadine, très complet comme d'habitude. 8)
Ca donne envie en effet !

arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Re: [Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Message non lu par arsenie » 09 mars 2011, 09:36

8) Ah que "l'index" est une belle chose ...
Nan, bande de malappris, rien à voir du genre :punk:
je parle de celui des auteurs -
Je viens de finir le tome 5 et dernier VF de cette série que "Brage" défuncte pour cause de non rentabilité-
Très sympa, comme le disait très justement Nadine, il faut espacer la lecture des tomes -
En comparaison, je les préfère à "Mercy Thompson"
- dont les clichés "comportementaux" demandent plus d'un an à se remettre :?
Ici, "déjanté" va mieux - et les clichés sont "historiques" - suaire et deniers ...
J'aurais bien envie de tester cette malédiction sur .... l'éditeur !
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3612
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: [Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Message non lu par tam-tam » 09 mars 2011, 17:50

arsenie a écrit :Je viens de finir le tome 5 et dernier VF de cette série que "Brage" défuncte pour cause de non rentabilité-
Pareil pour la série Garett détective privé: Arrêt brutal de la traduc pour non rentabilité :x
Sans parler du livre malazéens des glorieux défunts de Steven Erickson re :x

Ya vraiment plus de respect du lecteur :(
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4396
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: [Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Message non lu par Toon » 18 févr. 2014, 21:47

Image

fini le T1.

On suit donc le susnommé Harry Blackstone Copperfield Dresden, magicien de Chicago, à priori puissant mais qui a du mal à payer son loyer chaque mois, être chargé de 2 missions le même jour: Retrouver la trace d'un homme disparu, et aider la police à enquêter sur le meurtre, en plein ébat amoureux, d'un homme et sa maitresse, leurs coeurs ayant été expulsé de leurs cages thoraciques... Entre une Madame Claude sauce Dracula, un mafioso très puissant et un inquisiteur exalté, Dresden n'aura que peu de marge de manoeuvre pour s'en sortir vivant...

Franchement voici une lecture qui mérite largement plus que le détour. Butcher nous propose un premier opus très prometteur: c'est drôle (humour Famille Adams), atypique, bourré de scènes d'actions et sans temps morts. Ce premier roman de fantasy urbaine doit à mon avis poser certaines bases de l'univers de la série qui est déjà assez riche: Il y a des lois (au moins 4) qui régissent la magie, une confrérie blanche, un châtiment dit Epée de Damocles.. Ces points se dévoilent petit à petit au cours du roman sans être tout à fait clair...

Si j'ai pu croire au début que Dresden était un mythomane, force est de constater qu'il utilise un peu plus de sortilège que Gandalf.
Image
Image

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3612
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: [Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Message non lu par tam-tam » 20 févr. 2014, 19:36

Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Avatar du membre
amos
Lieutenant
Messages : 379
Enregistré le : 04 janv. 2014, 13:28
Localisation : Toulouse

Re: [Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Message non lu par amos » 23 févr. 2014, 10:24

j'ai le 1 et 2. Je ne pense pas investir là dedans, j'ai trouvé ça ennuyeux sur la fin du 1er ... (j'ai commencé par le 2 et ensuite le 1, p-e est ce une erreur lol)

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4396
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: [Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Message non lu par Toon » 05 mars 2014, 21:30

j'ai trouvé ce tome 2 un ton en dessous du premier. Pas la faute de l'humour de Dresden et de son copain le crâne toujours omni-présent, mais ce tome 2 tient plus du roman d'action que de l'enquête policière. On ne nage pas si longtemps que ca dans le mystère, dommage. Bien sur cela reste quand même un bon moment de lecture mais j'avais fondé d'autres espoirs...
Image
Image

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Message non lu par Albéric » 07 mars 2014, 16:30

Toon a écrit :j'ai trouvé ce tome 2 un ton en dessous du premier. Pas la faute de l'humour de Dresden et de son copain le crâne toujours omni-présent, mais ce tome 2 tient plus du roman d'action que de l'enquête policière. On ne nage pas si longtemps que ca dans le mystère, dommage. Bien sur cela reste quand même un bon moment de lecture mais j'avais fondé d'autres espoirs...
Merci pour le retour.
Dans un serial, les baisses d'efficacité ou les différences de ton ne sont pas trop dommageables.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Message non lu par Albéric » 20 janv. 2019, 19:55

Image
Résumé tome 1 : Avis de tempête / Dans l’œil du cyclone
Harry Dresden est le meilleur. Techniquement, c'est même le seul dans sa " catégorie " : c'est un magicien, un vrai. Aussi, lorsque la police de Chicago se trouve devant un cas qui dépasse ses compétences, c'est vers lui qu'elle se tourne. Car notre monde de tous les jours regorge en fait de choses étranges et magiques - dont la plupart ne s'entendent pas très bien avec les humains. C'est là qu'Harry entre en scène...

Les Dossiers Dresden un serial Urban Fantasy très cool et très fun de Jim Butcher déjà connu pour Le Codex Alera son feuilleton High Fantasy très cool et très fun… Et force est de constater que les deux séries ont eu chez les éditions Bragelonne des parcours pour le moins compliqué ! Mais la série a rencontré suffisamment de lecteurs et lectrices satisfaits pour être transposé à l'écran outre-atlantique
Harry Dresden de Chicago est un magicien à louer, un vrai pas un prestidigitateur ou un illusionniste, mais c'est avant tout un loser, voire un Foutu Au Berceau (j'ai pas tout lu, mais si j'ai bien compris les forces occultes ont un plan le concernant comme le John Taylor de Simon R. Green, sa version anglaise, fils caché de Lilith en guerre contre sa mère) : sans revenir sur son passé aussi triste que tragique, Mister son chat de 15 kilos est le véritable maître du taudis dans lequel il réside, son familier Bob est un obsédé qu'il faut surveiller en permanence sous peine de catastrophe sexuelle imminente, il est dans le collimateur de la Blanche Confrérie et Morgan son contrôleur magique attend la première occasion pour le faire condamner pour infractions aux règles de la sorcellerie, il est dans les petits papiers du parrain Johnny Marcone qui veut le recruter ou s'en débarrasser, il doit sans cesse mentir aux policiers et aux journalistes pour éviter de nouvelles tempêtes d'emmerdes, et c'est aussi un technophobe contraint et forcé qui vit comme un marginal et qui roule dans une voiture poubelle constamment rafistolée… Et le côté loser est renforcé par le fait qu'il côtoient sans cesse des strong independant women sémillantes et/ou entreprenantes, alors que son côté vieux jeu et ses antécédents malheureux il est incapable de draguer voire même de flirter : ah ça on est loin des paranormal romances ou des paranormal pornos ! ^^
* Il y a tout un côté serial policier car il est constamment sollicité par les forces de police, sauf qu'avec le women's lib le flic de choc assisté d'une consultante extérieure a été remplacé par le flic de choc assisté par un consultant extérieur: dans le duo Starsky & Hutch acariâtre Karrin Murphy (petite, ronde, blonde et expertes en armes à feu et en arts martiaux) a hérité de tout le côté action et que le sarcastique Harry Dresden (grand, maigre, brun et absolument pas taillé pour la stonba) a hérité de tout le côté réflexion, avec pour ne rien gâcher la journaliste Susan Rodriguez dans le rôle d'Huggy les bons tuyaux (à moins qu'il ne s'agisse de Toot-Toot du petit peuple ^^)...
* Il y a tout un côté pastiche de roman noir : une narration Hard Boiled, un détective privé blasé, des demoiselles en détresse par si innocentes que cela, des femmes fatales en veux-tu en voilà, des délinquants d'en haut fricotant avec les délinquants d'en bas, des autorités complices de tout cela sur ordre de l'autoproclamée haute et bonne société, et bien sûr une enquête prétexte à révéler les aspects les moins reluisants de notre société
* Il y a tout le côté urban fantasy et donc monster of the week, et c'est peut-être là que le bât peut blesser, car aux États-Unis l'urban fantasy est un genre encore plus stéréotypé que la high fantasy (car pour que les séries se poursuivent il faut élargir l'univers sans l'approfondir donc on passe essentiellement par le renouvellement du bestiaire) : les expériences des Scribblies de Minneapolis et les séries néo-gothiques d'Anne Rice ont été fondu dans la univers des Jeux de Rôles World of Darkness (Vampire : La Mascarade, Loup-garou : L'Apocalypse, Mage : L'Ascension, Wraith : le Néant, Changelin : le Songe, "Exterminateur : le Jugement, Momie : La Résurrection, Démon : La Chute, Orpheus) qui sont devenus le tronc commun du genre avant l'arrivée des proto Buffy (qui allaient donner naissance aux paranormal romances et aux paranormal pornos qui inondent le marché depuis pal mal d'années)… Il faut ajouter les ateliers d'écriture qui ont tendance à tout formater, les éditeurs qui ont tendance à tout marketiser, et Jim Butcher qui a toujours davantage été rôliste qu'écrivain (je l'ai pris plusieurs fois en flagrant délit d'inspiration rôlitique) à qui on a demandé de faire une chasseuse de vampire en mec, mais qui a préféré écouté les conseils de son mentor Deborah Chester… Ce n'est ni de la haute ni de la grande littérature, mais on s'en fout : dans un série populaire, il faut des personnages sympathiques, de l'action, du suspens, et des dialogues bien troussés remplis de punchlines de qualité et ça Jim Butcher sait très bien le faire malgré l'inévitable comique de répétition ! (d'ailleurs le plus grand respect à Grégory Bouet qui a dû s'arracher les cheveux ou s'éclater un max avec toutes ces blagues référencées et tous des jeux de mots intraduisibles qui m'ont bien fait rigoler, et j'en profite pour claquer le beignet à ces prétendus fins connaisseurs qui l'ont qualifié de tâcheron sans imagination)


Dans ce tome 1 intitulé Avis de tempête, Harry Dresden est fauché comme les blés et traîne sa misère quand il est contacté par une mystérieuse mère de famille pour retrouver son mari disparu ce qui l'amène à surveiller une garçonnière du middle-west par les yeux du petit-peuple… Mais il est aussi contacté par l'inspectrice Karrin Murphy des affaires spéciales de la police de Chicago qui a besoin de son expertise pour sur un double meurtre bien gore, sauf que les victimes sont un mafieux et une escort girl qui vont obliger Harry à enquêter du côté du parrain Johnny Marcone et de Bianca St. Claire la Madame Claude vampire… le tout sur fond de guerre des gangs entre trafiquants de drogues, puisqu'un nouvel arrivant sur le marché semble être un sorcier puisqu'il inonde la ville d'une substance surnommé « Troisième Oeil » liée à la magie !
Tout est prétexte à explorer l'envers fantastique de la métropole de Chicago et à présenter le plus rapidement possible Harry Dresden et les personnages qui vont et viennent dans sa vie mouvementée. Les rebondissements et les cliffhanger sont un peu téléphonés par Warden Morgan qui est l'Épée de Damoclès de la Blanche Confrérie, et les différentes tentative d'assassinats dont il est l'objet, mais le combat contre le Crapaud de l'Enfer, l'attaque du scorpion géant très Choc des Titans et l'assaut du labo magique du sorcier dealer valent leur pesant de cacahuètes. Les meurtres gores se poursuivent, et en naviguant d'une investigations à une autre Harry se demande pourquoi celui qui veut le tuer en sait autant sur lui : la péripatétienne experte engagée comme chauffeuse par un vieux couple en sait-elle plus qu'elle ne lui en a révélé ? Les épisodes du serial de Jim Butcher sont résolument courts, donc on pouvait craindre qu'il tourne autour du pot avant de passer à une épiphanie à la Docteur House faisant office de Deus Ex Machina, mais finalement les pièces du puzzle s'emboîtent pas si mal que cela et il n'y a pas de mal à se faire du bien en enchaînant les mésaventures du magicien loser ! ^^
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Message non lu par Albéric » 20 janv. 2019, 19:56

Image
Résumé tome 2 : Lune fauve
Les affaires ne vont pas fort. Elles sont même en arrêt maladie ! Chicago devrait regorger d’affaires juteuses pour le seul magicien de l’annuaire, et pourtant, l’agenda d’Harry est aussi vide que le crâne d’un zombie. Ah, enfin un meurtre ! Enfin, si on peut dire… La police a besoin d’Harry pour élucider un cas très particulier : un corps en charpie, d’étranges empreintes griffues, la pleine lune… ça ne vous dit rien ?

Ce tome 2 intitulé Lune Fauve est moins enquête qu'action : c'est avec beaucoup de bonne humeur et de bonne volonté que Jim Butcher s'attaque à la mythologie du loup garou, et c'est sur le fond ou sur la forme qu'il rend hommage à Wolf, Wolfen, The Wolfman, Le Loup garou de Londres, les différents opus de la saga Hurlements, ainsi qu'au Loup-garou du campus (ne manquent plus que Cursed, Ginger Snaps et Dog Soldiers !, mais il sont sortis après le livre ^^)…
Image
Évidemment pour caser tout ça ce n'est pas un mais 4 types de loup-garous que rencontre le magicien loser Harry Dresden dans ce tome :
- les loups-garous « classiques »
- les lycanthropes, des hommes revenus au stade animal
- les Dévorateurs, des créatures de cauchemar quasiment invulnérable
- les Hexenwulf / Mageloup sont des sorciers capables de se transformer en loup à volonté, mais victimes de l'addiction animal de devenir un puissant ayant droit de vie et de mort sur les humains devenus des proies
Une nouvelle série de meurtres ensanglantent Chicago : parmi eux plusieurs hommes du parrain Johnny Marcone avant que ne soit frappée une connaissance d'Harry. Appelé sur les scènes de crimes le magicien loser identifie rapidement la violence de l'animal mais la malignité de l'homme, mais Karrin Murphy est déchargée de l'enquête par les G-Men du FBI qui sont depuis longtemps sur l'Affaire El Lobo. Et comme ces derniers très nerveux semble cacher beaucoup trop de choses pour être honnêtes, démarre une partie de Cluedo pleine de rebondissements, de retournements de situation et d'alliances de circonstances : l'assassin est-il l'un des bikers du gang des Loups Urbains, l'un des adolescents du groupe des Alphas, le milliardaire maudit Harley MacFinn, la mystérieuse et magnétique Tera West l'un des sorciers métamorphes qui se cachent derrière eux ? Harry et Karrin n'ont pas beaucoup de temps pour découvrir les secrets du Projet Passage nord-ouest, trier le bon grain de l'ivraie, s'allier aux « gentils » loups-garous, affronter les « méchants » loups-garous, et réconcilier mafieux capitalistes et militants écologistes pour vaincre les forces obscures de la crevardise en costards-cravates...
De l'action, de l'action et encore de l'action avec mention spéciale à l'attaque du commissariat (c'était dantesque et je n'avais plus vu ça depuis Arnold Schwarzenegger dans le Terminator de James Cameron !), mention spéciale au Scoby Gang rassemblé par Harry et Karrin qui se lance dans une opération commando bien mal barrée, et mention spéciale au 5e type de loup-garou qui se dévoile à la toute fin :
SpoilerAfficher
j'ai toujours été fasciné par les histoires d'animaux se transformant en hommes, car elles apportent beaucoup plus à la cause antispéciste que les destructions de boucheries et de steak houses par les intégristes vegans...
Image

PS: à noter qu'en VO le livre-audio a été réalisé par l'excellent James Marsters (le vampire Spike dans la série Buffy ^^)
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Cycle] Les Dossiers Dresden / Jim Butcher

Message non lu par Albéric » 20 janv. 2019, 19:57

Image
Résumé tome 3 : Tombeau ouvert
Harry Dresden a affronté son lot d'horreurs, des vampires surexcités aux garous psychotiques. Mais toutes ces années passées à combattre le surnaturel ne l'ont pas préparé à ça : le monde des esprits est devenu fou. Les fantômes harcèlent Chicago, des spectres torturés, violents et... sanguinaires. Quelqu'un - ou quelque chose les pousse à se réveiller de méchante humeur. Pourquoi ? Et pourquoi la plupart des victimes ont-elles un lien avec Harry ? S'il ne le découvre pas bientôt, il pourrait bien lui aussi passer de l'autre côté.

Pour ce 3e épisode des mésaventures d’Harry Blackstone Copperfield Dresden le magicien détective privé, mes sentiments de lecture ont longtemps été le cul entre deux chaises car il y a plus de pages pour pas forcément mieux (preuve que la formule de la série réclame un format court) : j’ai failli lire la première partie en diagonale malgré l’alternance entre Ghostbusters et Freddy Krueger, mais j’ai aussi bien kiffé la deuxième partie qui transforme Le Bal des Vampires de Roman Polanski en Die Hard de John McTiernan !
Après la séquence pré-générique en deux temps où les forces du bien affrontent au Cook County Hospital un fantôme issu des plus noires heures du passé de la ville de Chicago, l’auteur suit sa formule fétiche à savoir que tout le monde tombe à bras raccourcis sur l’antihéros loser qui essaye de relier entre eux plusieurs événements ayant défrayé les chroniques de la cité du vent pour reconstituer le puzzle qui le mènera au boss de fin
SpoilerAfficher
(une vampire qui est persuadée qu’Harry est responsable de tous ses malheurs sponsorisant un sorcier persuadé qu’Harry est responsable de tous ses malheurs)
. En gros l’auteur l’envoie là où il il veut le voir sévir, et il s’en prend plein la gueule pour pas un rond ce qui multiplie les situations désespérées et donc les deus ex machina pour s’en tirer. Et dans le genre deus es machina, Lea la bimbo elfique issue de la Cour de l’Hiver qui sert de marraine-fée faustienne à Harry Dresden se pose bien hein ! C’est d’autant plus visible pour un vieux routard qu’on suit les techniques des ateliers d’écriture yankee qui veulent étendre l’univers sans l’approfondir et multiplier les personnages dans les développer, et qu’on pioche largement dans les archétypes / stéréotypes urban fantasy tels qu’ils ont été établis dans les jdrs World of Darkness. Donc les fées, la Seelie, l’Unseelie et l’Outremonde seront véritablement traités plus tard, comme les sommités draconiques, les paladins et les épées de la foi, les cours vampiriques ou la grande guerre entre les magiciens et les créatures de la nuit (d’ailleurs si l’auteur distingue bien les vampires blancs qui se nourrissent d’émotions des vampire rouges qui se nourrissent de sang, on se demandent de quoi se nourrissent les vampires noirs et ce qui les distinguent des précédents !).
Mais je ne boude pas mon plaisir de renouer avec un fort sympathique serial ! Les forces de police ayant été fortement malmenées par les lycanthropes dans l’épisode précédent, dans le relationship drama l’officier Karin Murphy laisse la place à la journaliste Susan Rodriguez qui va partager la poisse légendaire d’Harry Dresden, mais en dehors de Bob et Mister l’essentiel de la coolitude du tome vient du duo formé par ce dernier et le paladin Michael Joseph Patrick Carpenter : imaginez un colosse en jean et chemise de bûcheron avec une cape et une épée à deux mains, et pour le rien gâcher on reprend les codes de L’Arme Fatale avec Harry dans le rôle de Martins Riggs et Michael dans le rôle de Roger Murtaugh. Quel dommage que l’auteur ne soit pas aussi en forme quand le duo devient trio une fois rejoint par Thomas Reith le dandy vampire de Cour Blanche ! (passer à la moulinette urban fantasy Joe Pesci / Leo Getz, qu’est-ce que cela aurait pu être cool et fun) Bien sûr tout l’agrément que l’on peut tirer du feuilleton vient aussi de la traduction de Grégory Bouet, car si j’imagine bien Jim Butcher fait des vannes sur Urgences et Scooby Doo, je l’imagine mal en faire sur Confessions Intimes et Les Chiffres et les Lettres ^^

J’ai comme l’idée que Jim Butcher a voulu traiter l’univers de Mandrake le magicien comme le Spiderman de Marvel, ce qui sur le papier relève de la supracooltitude réconciliant Anciens et Modernes du monde des comics, mais il pioche beaucoup trop ses ingrédients dans les classiques urban fantasy pour aller au bout de sa logique !
SpoilerAfficher
(là le méchant qui devient volontairement un fantôme pour sévir en toute impunité, combattu par un gentil qui devient volontairement un fantôme pour le contrer et l’éliminer, c’est quand même le pitch de Fantômes contre Fantômes de Peter Jackson ^^)
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Répondre