David Gemmell & Autres Ouvrages

Forum consacré au reste de la fantasy et au fantastique, avec notamment les oeuvres écrites par les célèbres J.K. Rowling, David Gemmell, J.-P. Jaworski, Michael Moorcock, David Eddings, Greg Keyes, Pierre Grimbert, Terry Pratchett, Alain Damasio, Roger Zelazny et bien d'autres encore.
Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: David Gemmell

Message non lu par Albéric » 25 juin 2013, 19:16

APJ77 a écrit :Ça vient peut être du fait que j'ai lu 3 livres du cycles des Drenaï en pas longtemps. Malgré tout le respect que j'ai pour cet auteur, c'est typiquement le genre à ne pas lire plusieurs livres à la suite du fait de la redondance des thèmes et du style (avis personnel).
Tout le monde est d'accord là-dessus. C'est pour cela que je ne lis jamais 2 Gemmell d'affilée sauf gros kif.
Sauf que passé un cap, on s'aperçoit qu'il y a un immense cohérence de l'imaginaire derrière les "redondances".
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
AJP77
Capitaine
Messages : 1768
Enregistré le : 10 juin 2004, 21:56
Localisation : Troyes

Re: David Gemmell

Message non lu par AJP77 » 25 juin 2013, 20:06

Albéric a écrit :Sauf que passé un cap, on s'aperçoit qu'il y a un immense cohérence de l'imaginaire derrière les "redondances".
Tout à fait d'accord... et à la lecture des tes derniers posts, ainsi qu'au survol de certains articles su wikipedia, je m'aperçois que j'en ai loupé une très grande partie (à ma grande honte... mais il faut dire que l'espace entre la lecture de 2 tomes est parfois de près d'un an dans mon cas).
Image

Avatar du membre
Mimi
Porte Etendard
Messages : 941
Enregistré le : 10 août 2005, 22:18
Localisation : Belgium ten points

Re: David Gemmell

Message non lu par Mimi » 26 juin 2013, 09:21

j'aime lire du Gemmel entre deux autres bouquins ou cycles.....son style....aimé ou détesté ;-) me plait comme transition....genre..."c'est toujours un plaisir de le retrouver au bout d'un moment"
et je n'ai jamais éprouvé de difficulté à me replonger dans l'univers Drenaï....
trop top David.....dommage qu'il ne soit plus :(

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: David Gemmell

Message non lu par Albéric » 27 juin 2013, 07:47

@ APJ77
Tu sais, c'est à la relecture que j'ai souvent repéré plein de trucs.
Pas tenté par L'Echo du grand chant et Waylander III à 10€ (livres objets très réussis ceci étant dit) ?

@ Mimi
Oui DG nous a quitté... :cry: Et il avait semble-t-il encore pas mal de projets dans les tuyaux ! :cry:
Mais nous retrouvons Stella Gemmell à l'automne pour The City (les fans de Gemmell anglo-saxons ont adoré) et Paul Kearney est le digne héritier de DG (donc Corvus j'ai bien du mal à différencier l'un de l'autre).
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: David Gemmell

Message non lu par Albéric » 17 août 2013, 11:13

Les Anglais présentent David Gemmell comme le "fondateur de l'héroïc fantasy moderne".
Alors qu'en France les critiques qui ont pignon sur rue parlent d'un "auteur bourrin pour les bourrins" (sic).
Quelle est la différence entre l'Angleterre et la France ?
En France on lit peu de Fantasy (d'ailleurs on lit peu tout court), et les bobos font la pluie et le beau temps.
Sûrement que les 2 phénomènes doivent être étroitement liés... :whistle:

Je vous refais la même en SF ? :peur:
SpoilerAfficher
Les Anglais présentent Jon Courtenay Grimwood comme le fils caché de William Gibson et Quentin Tarentino.
Alors qu'en France les critiques qui ont pignon parlent d'une "bouillie textuelle indigne de la littérature" (sic).
Quelle est la différence entre l'Angleterre et la France ?
En France on lit peu de SF (d'ailleurs on lit peu tout court), et les bobos font la pluie et le beau temps.
Sûrement que les 2 phénomènes doivent être étroitement liés... :whistle:
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 613
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: David Gemmell

Message non lu par Fabien Lyraud » 17 août 2013, 19:27

En France on lit peu de Fantasy (d'ailleurs on lit peu tout court), et les bobos font la pluie et le beau temps.
Sûrement que les 2 phénomènes doivent être étroitement liés...
L'imaginaire en France c'est à peu 30000 lecteurs réguliers et une centaine de milliers de lecteurs occasionnels. Et on s'étonne que les éditeurs aillent mal. C'est une évaluation personnelle pas une vérité scientifique, je précise. En recoupant les ressentis des uns et des autres je suis arrivé à cette vérité là.

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: David Gemmell

Message non lu par Albéric » 17 août 2013, 21:32

Fabien Lyraud a écrit :
En France on lit peu de Fantasy (d'ailleurs on lit peu tout court), et les bobos font la pluie et le beau temps.
Sûrement que les 2 phénomènes doivent être étroitement liés...
L'imaginaire en France c'est à peu 30000 lecteurs réguliers et une centaine de milliers de lecteurs occasionnels. Et on s'étonne que les éditeurs aillent mal. C'est une évaluation personnelle pas une vérité scientifique, je précise. En recoupant les ressentis des uns et des autres je suis arrivé à cette vérité là.
N'oublions pas un système scolaire français, mis en place par les bobos parisiens, qui n'a absolument pas ménagé ses efforts pour dégoûter à vie de la lecture des générations d'enfants et d'adolescents...
(mauvais souvenirs d'un prof de lycée pour qui la SF se résumait à Barjavel et le fantastique à Buzzati)
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: David Gemmell

Message non lu par Albéric » 17 nov. 2013, 19:46

Image
Résumé Le Faucon éternel :
Les cruels Aenirs ravagent le territoire au sud des montagnes, semant la mort et la terreur dans tous les villages. Retranchés dans les hauteurs, les clans se croient à l’abri. Caswallon, voleur et guerrier solitaire, sait qu’ils seront les prochains à subir les assauts des terribles barbares. Mais les fiers highlanders refusent d’entendre la voix de la raison, et de s’unir pour contrer la menace. Pire, le chef du clan de Caswallon invite son ennemi à participer à leurs jeux d’été. Son geste pourrait bien condamner tous les clans.
C’est alors que Sigarni, la Reine Faucon, surgit à travers le temps et l’espace...

Image

Le premier personnage qui est développé est Caswallon, qui emprunte son nom au héros briton qui mena la résistance face aux légions de Jules César. On sait donc dès le départ qu’on s’embarque pour une nouvelle histoire de résistance à l’oppression et c’est tant mieux !

Un livre avec 4 niveaux de lecture, si on se donne la peine de prendre un peu de recul :
- on peut se contenter de suivre le jeune Gaelen en quête d’intégration qui découvre le sens de la vie (personnage d’inspiration largement autobiographique si on sait lire entre les lignes)
- on peut suivre avec Caswallon l’affrontement entre les Highlanders et les Aenirs (dont les rivalités intestines semblent tout droit sorties du manga Vinland Saga : normal les 2 piochent dans les mêmes faits historiques de la tumultueuse histoire viking), l’affrontement entre le Bien et Mal certes, mais surtout entre les braves gens qui se contentent de vivre leur vie auprès de leurs amis, de leur famille et de leur communauté et les homines crevarices toujours insatisfaits et qui comble le vide de leur âme avec de l’argent et du pouvoir
Image
- on peut suivre avec Taliesen un enchevêtrement de paradoxes temporels, qui ne sont pas trop mis en avant pour que l’ensemble reste lisible, mais qui s’avère complètement vertigineux si on cherche à démêler l’écheveau du nœud gordien des réalités possibles et des infinies probabilités… Ainsi le Faucon éternel est un concept entre les travaux du physicien et mathématicien Hugh Everett et les arbres séfirotiques de la Kabbale. Que se cache-il ? L’éternelle soif de justice et l’éternelle quête du bonheur de tous peuples de tous les univers (un concept éminemment moorcockien).
Image
- on peut suivre une astucieuse relecture du mythe du Roi Arthur et de son éternel retour à travers le naming et moult petits indices et grandes thématiques
Image

David Gemmell nous ballade d’abord au grand air des cols enneigés aux forêts aux senteurs résinées, en passant par les vallées et les bruyères avant que le petit monde des clans ne soit bouleversé par les feux de la guerre. Ensuite c’est la tonicité habituelle de l’auteur britannique qui alterne duels, escarmouches et sacrifices héroïques, traques, fuites et cavales entre batailles désespérées et survival rondement mené.
Finalement le roman est construit comme le film La Canonnière du Yang-Tse (Robert Wise, 1966) : une première partie à la Rigante (cad misant sur une ambiance plutôt intimiste et développant les doutes et hésitations des personnages principaux) puis une partie à la Drenaï (cad avec de l’action et l’émotion, du sang et des larmes) encadre des jeux celtiques qui culminent avec un concours de course profondément ambivalent. C’est un moment de fête qui soude toutes les tribus entre elles, mais c’est aussi à partir de celui-ci que le tragique destin se met en marche : après plus rien ne sera comme avant pour le peuple des Highlands dont les clans subissent leur lot de malheurs et de tragédies jusqu’à l’inévitable fin (ici résolument optimiste quand même David Gemmell oblige).
Ce conflit de civilisation est d’ailleurs assez dense entre Gaelen qui après avoir sauvé sa peau et les 2 femmes de sa vie se lance à la recherche d’alliés de dernière minute tandis que Caswallon franchit les portails pour trouver du secours à travail les méandres du temps. Et ace à la marée aenire, le seigneur de chasse Maggrig, le champion d’épée Leofas et les frères ennemis Dunild et Patris essayent de sauver ce qui peu l’être en organisant de haute lutte le baroud d’honneur d’un peuple qui a des valeurs.

D’un côté le final pourrait s’avérer un peu frustrant, mais d’une autre côté qu’est-ce qu’on essaye de mettre en avant ? La liberté, l’égalité, la fraternité, la solidarité c’est sûr, mais aussi l’intégration, la tolérance et la résistance à l’oppression… Des thèmes humanistes et progressistes mis à la portée du grand public.

Image
Modifié en dernier par Albéric le 24 août 2014, 11:53, modifié 2 fois.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 613
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: David Gemmell

Message non lu par Fabien Lyraud » 17 nov. 2013, 20:06

Tu m'obliges pà crossposter la critique de celui là posté sur le forum Bragelonne :

Ce roman à la couleur de la fantasy, l'odeur de la fantasy, la saveur de la fantasy mais c'est en grande partie de la SF. Les portails sont le fruit d'une ancienne technologie comme une grande partie de la magie des druides. Le roman aborde les paradoxes temporels de manière plus subtile que bien des auteurs de SF avec leurs gros sabots. Gemmell fait même montre d'une bonne culture scientifique. A travers les arbres de probabilité tracés par le druide Taliesen on reconnaît les théories du physicien Hugh Everett.
A travers ce roman on se rend compte que Gemmell a construit un véritable multivers. Ainsi la sorcière Agnetha évoque les Nadirs auprès desquels elles acquis un certain sortilège (que l'on voit à l'oeuvre dans Waylander également). On parle des Striptassi, de la Source. Le druide Taliesen appraît sous le nom de Taliesin dans le "dernier fantôme du roi", de même que Gwallchmai. On cite le sorcier Jakuta Khan qui est un ennemi de Waylander ( dans le 1 ou le 2 je ne sais plus trop). Plus étonnant encore j'ai eu l'impression que le roi Poing de Fer (le père de Sigarni) dont on voit le fantôme n'était autre que Jarek Mace, le héros de l'Etoile du matin (rien qu'avec une phrase sibylline de Taliesen). J'ai du en rater plein d'autres. Je ne sais pas par exemple dans quel roman apparaît le nain Balistar, ni à quoi se réfère les propos de Caswallon sur l'homme du désert qui a été trahi et assassiné par ses amis. J'ai eu l'impression de lire un roman qui est la clé du voûte d'une oeuvre. Gemmell s'essaye à construire un mutivers et y réussi.
La philosophie se veut généreuse. Caswallon est l'homme de la situation car il est le plus atypique de son clan tandis que Cambil trop aveuglé par la tradition ne voit pas que son plan est voué à l'échec. Un roman où la solidarité est présenté comme la clé de la survie des civilisations.
Passons au gros point négatif. Les Aénirs sont des méchants un peu trop caricaturaux. Le coté Vikings Nazi a été exploité jusqu'à plus soif dans la fantasy. Plus étonnant nous avons droit aux clichés type casque à cornes et haches à double tranchant. Habituellement sur ce genre de point Gemmell est plus pointilleux.
Bref un bon roman. Mais que l'on appréciera à mieux en ayant déjà lu d'autres oeuvres de l'auteur.

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: David Gemmell

Message non lu par Albéric » 18 nov. 2013, 19:21

@ Fabien Lyraud

Jakuta Khan n'apparaît pas dans Waylander.

Hawk Queen sort du même moule arthurien que L'Etoile du Matin, mais je crois plus à une reprise, à un monde parrallèle car un véritable lien de filiation (même si on mentionne des Vikings dans ce dernier).

Ballistar et ses compagnons apparaissent comme personnages principaux dans le tome 1 et comme des légende dans le tome 2, alors que Gaelen et ses compagnons sont des souvenirs dans le tome 1 et les personnages principaux dans le tome 2.

Une philosophie généreuse du début à la fin du roman avec beaucoup de parabole, pas de civilisation sans compassion comme l'écrivait souvent l'auteur, mais aussi Déva qui passe à côté de sa vie en attendant le roi qui fera d'elle un reine, Cambil complètement paralysé par la mésestime de soi, Caracis qui par ambitieux à détruit tout ce qu'il aimait et admirait...

Quelques mystères encore avec l'homme du désert trahit par les siens, Astole et Taliesen.

D'ailleurs vous aurez reconnu que derrière ce dernier se cache Gandalf de Gallifrey ! :wink:

Image


Sur les Aenirs, on ne peut pas dire que David Gemmell ait souvent réussi ses méchants.
Je me réserve le droit de voir à quoi ressemble les Aenirs de son diptyque arthurien pour me prononcer.
Mais je me souviens qu'à la fin d'Outpost 2, la chasseuse de nazi déclarait qu'elle n'était qu'au début de sa croisade car le nazisme n'était qu'un avatar parmi d'autre du Mal aka la pouvoir sans conviction et la volonté des puissants de le rester.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 613
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: David Gemmell

Message non lu par Fabien Lyraud » 19 nov. 2013, 15:44

Quelques mystères encore avec l'homme du désert trahit par les siens,
Ayant lu depuis le cycle de Jon Shanoow je me demande si l'homme du désert n'est pas Jon Shannow après trilogie qui lui est consacrée, justement. Là encore ça montre qu'avec ce roman Gemmell systématise son multivers.

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3612
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: David Gemmell

Message non lu par tam-tam » 26 déc. 2013, 14:05

Image

C'est avec difficulté et pas mal de déception que j'ai enfin achevé l'intégrale de cette trilogie.
Décidément je n'y arrive pas avec Gemmell. Mis a part Légende que j'ai trouvé vraiment fun, je suis souvent déçu. Et pourtant j'essaye.

Concernant Jon Shannow, je m'étais dit que le cadre post-apo/western aurait du me plaire. Un peu comme le Cycle Jake Bird de Mark Sumner.
Mais malheureusement ce ne fut pas le cas. Au niveau de l'univers, j'ai trouvé qu'il y avait trop de concepts qui ne collaient pas les uns avec les autres. Ce qui ne le rend pas crédible: On y trouve en vrac des voyages dans le temps, des dimensions parallèles, des pierres magiques, l'épave du titanic, une bombe atomique, le peuple de l'atlantide, des hommes lézards, une tribu de cannibales... Il y a plein d'action ça part dans tous les sens, Gemmell a une imagination débordante mais ça n'a jamais pris avec moi.
Et puis ensuite, je n'ai eu aucune empathie avec Jon Shannow. Contrairement à Druss par exemple.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: David Gemmell

Message non lu par Albéric » 27 déc. 2013, 16:40

@ tam-tam
Je le dis et je le répète, il ne faut jamais lire 3 David Gemmell d'affilée. Là tam-tam tu en as lu 3 ! :wink:
Il y a plein d'action ça part dans tous les sens, Gemmell a une imagination débordante mais ça n'a jamais pris avec moi.
DG a toujours pris le parti de livres courts : tant mieux, marre du tirage à la ligne sur des centaines de pages ! :barbare:
Mais effectivement le foisonnement peut devenir éparpillement...
Et puis ensuite, je n'ai eu aucune empathie avec Jon Shannow. Contrairement à Druss par exemple.
C'est voulu : on est dans le vengeur solitaire qui sort du même moule que le Solomon Kane howardien.
On n'adhère ou pas, mais cela fait partie du truc.
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
Bran Noircorbac
Sorcier
Messages : 2690
Enregistré le : 21 janv. 2005, 22:29
Localisation : Elsass
Contact :

Re: David Gemmell

Message non lu par Bran Noircorbac » 10 févr. 2014, 18:54

Je suis dans Le lion de Macédoine en ce moment, et c'est mon premier Gemmel. C'est tout ce que j'en attendais : le style est efficace et sans fioritures. Pour l'instant ça se lit vite et bien, on est vraiment dans le récit. Par contre, Parménion, j'ai du mal à l'encadrer.
Un bon pavé, splendide intégrale de chez Mnémos :

Image
Votre talent [lecture de textes vains] vient d'augmenter d'un point

Avatar du membre
Gregor
Sorcier
Messages : 5827
Enregistré le : 09 févr. 2004, 14:20
Lecture du moment : Hypérion
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: David Gemmell & Autres Ouvrages

Message non lu par Gregor » 24 août 2014, 11:24

Donc Darkmoon encore un génial bouquin du génial Gemmell. La faculté de ce type à créer des persos charismatiques en 3 lignes je trouve ça dingue.
Même le perso féminin là (j'ai déjà oublié son nom tiens :johnyhalliday: ), car dans de l'héroic fantasy les persos masculins sont évidemment plus facile à créer que les féminins, mais lui y arrive (là où Jordan échoue en 235 014 pages).

Donc des persos qu'ils sont cools, un scénar sympa, une imagination (les 3 autres peuples avec leurs histoires, leurs cultures etc etc), un rythme et du saaaaaaaaaaaaaaang :barbare: de la violeeeeeeeeence :paladin: et tout petit peu de sexe :oops:

Gemmell c'est cool :smoke2:
Ma bibliothèque : viewtopic.php?f=9&t=4351

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: David Gemmell & Autres Ouvrages

Message non lu par Albéric » 24 août 2014, 11:57

Gregor Herbert Clegane a écrit :Donc Darkmoon encore un génial bouquin du génial Gemmell. La faculté de ce type à créer des persos charismatiques en 3 lignes je trouve ça dingue.
Même le perso féminin là (j'ai déjà oublié son nom tiens :johnyhalliday: ), car dans de l'héroic fantasy les persos masculins sont évidemment plus facile à créer que les féminins, mais lui y arrive (là où Jordan échoue en 235 014 pages).

Donc des persos qu'ils sont cools, un scénar sympa, une imagination (les 3 autres peuples avec leurs histoires, leurs cultures etc etc), un rythme et du saaaaaaaaaaaaaaang :barbare: de la violeeeeeeeeence :paladin: et tout petit peu de sexe :oops:

Gemmell c'est cool :smoke2:
Oui, Gemmell c'est cool. Je plussoie à 200%. :punk: :ymca:
La faculté à créer des persos charismatiques, c'est ça l'héritage de R.E. Howard (ou celui de Stan Lee, c'est comme on veut hein !).
Et pour information, Karis est la version 2.0 de la Sigarni du diptyque de La Reine Faucon. Et une réincarnation de la Belit d'Howard...
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
amos
Lieutenant
Messages : 379
Enregistré le : 04 janv. 2014, 13:28
Localisation : Toulouse

Re: David Gemmell & Autres Ouvrages

Message non lu par amos » 24 août 2014, 21:19

et puis Darkmoon est sombre à souhait avec une fin
SpoilerAfficher
CLASSSSSSE !!!!!

c'est l'un de mes hors-Draenei préférés avec le cycle du Lion de Macédoine

(post 100% productif ... j'avoue)

Avatar du membre
Bran Noircorbac
Sorcier
Messages : 2690
Enregistré le : 21 janv. 2005, 22:29
Localisation : Elsass
Contact :

Re: David Gemmell

Message non lu par Bran Noircorbac » 01 sept. 2014, 20:13

Bran Noircorbac a écrit :Je suis dans Le lion de Macédoine en ce moment, et c'est mon premier Gemmel. C'est tout ce que j'en attendais : le style est efficace et sans fioritures. Pour l'instant ça se lit vite et bien, on est vraiment dans le récit. Par contre, Parménion, j'ai du mal à l'encadrer.
Un bon pavé, splendide intégrale de chez Mnémos :

Image

Bon, finalement, je n'y arrive pas. Rien à faire, je ne sais pas ou et comment exactement, mais ça a cassé : je m'ennuie. Je retenterai une prochaine fois, peut être. :tss:
Votre talent [lecture de textes vains] vient d'augmenter d'un point

Avatar du membre
mzelle
Lieutenant
Messages : 479
Enregistré le : 14 août 2014, 09:55
Lecture du moment : L'Oeil Brisé - Le Porteur de Lumière

Re: David Gemmell & Autres Ouvrages

Message non lu par mzelle » 18 oct. 2014, 17:19

Je me suis rapidement lassée de Gemmel, même si j'ai bien aimé Druss.
Par contre, pour mon anniversaire j'ai reçu le livre 30 ans de Legende et il est vraiment magnifique :wub: (j'ai le 1696/2000)

http://lacroquelivres.wordpress.com/201 ... d-gemmell/
(ce n'est pas mon site, je préfère préciser lol)
Quelle sensation, la destruction !
Tas de viande avariée vous allez payer !

Avatar du membre
Gregor
Sorcier
Messages : 5827
Enregistré le : 09 févr. 2004, 14:20
Lecture du moment : Hypérion
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: David Gemmell & Autres Ouvrages

Message non lu par Gregor » 18 oct. 2014, 17:54

joli :)
Ma bibliothèque : viewtopic.php?f=9&t=4351

Albéric
Annaliste
Messages : 1975
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: David Gemmell & Autres Ouvrages

Message non lu par Albéric » 08 déc. 2014, 21:39

Plus d'1 millions de titres gemmelliens vendus par Bragelonne... et il y a encore qui écrivent que Gemmell en France c'est un échec ! :pendu:
Du coup, l'éditeur marque le coup :chevalier:

Image
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Avatar du membre
Gregor
Sorcier
Messages : 5827
Enregistré le : 09 févr. 2004, 14:20
Lecture du moment : Hypérion
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: David Gemmell & Autres Ouvrages

Message non lu par Gregor » 04 mai 2016, 09:50

Fini l'étoile du matin, encore un très bon livre dans le pur style Gemmellien comme on l'aime :wub:
Ma bibliothèque : viewtopic.php?f=9&t=4351

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4403
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: David Gemmell & Autres Ouvrages

Message non lu par Toon » 05 mai 2016, 09:06

allez hop mon greg, on ouvre un topic dédié au roman que tu viens de terminer :)
Image
Image

Avatar du membre
Gregor
Sorcier
Messages : 5827
Enregistré le : 09 févr. 2004, 14:20
Lecture du moment : Hypérion
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: David Gemmell & Autres Ouvrages

Message non lu par Gregor » 27 mars 2017, 12:48

Fini l'écho des grands chants.

Assez différent des autres Gemmell que j'ai lu, toujours ce côté épique et ces persos attachants, mais pour le coup il y en a pas vraiment un qui se détache et qui soit vraiment charismatique comme d'habitude. C'est comme si c'était divisé entre les différents persos (Talaban, Viruk, Ro etc)
L'univers aussi est beaucoup moins médiéval que d'habitude avec d'un côté des sortes de mayas contre les avatars qui font penser à des grecs ou des romains qui dirigent des hordes de sortes de germains/huns

Mais c'est comme d'hab sympa (moins que les drenais ou que les autres romans isolés que j'ai pu lire)
Ma bibliothèque : viewtopic.php?f=9&t=4351

Répondre