[Cycle] Les Princes d'Ambre / Roger Zelazny

Forum consacré au reste de la fantasy et au fantastique, avec notamment les oeuvres écrites par les célèbres J.K. Rowling, David Gemmell, J.-P. Jaworski, Michael Moorcock, David Eddings, Greg Keyes, Pierre Grimbert, Terry Pratchett, Alain Damasio, Roger Zelazny et bien d'autres encore.
Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 3080
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Message non lu par Cymoril » 09 nov. 2005, 16:59

comment ça, t'es pas tolkienniste ? rassure-toi, les fans de Tolkien ne sont pas tous des obsédés des artefacts. :P d'ailleurs, je sais même pas si on peut parler d'artefacts pour Tolkien.

Linmark
Porte Etendard
Messages : 1400
Enregistré le : 07 avr. 2004, 20:41
Localisation : Entre les Wriggles, les Fatals Picards et les Joyeux Urbains. :P
Contact :

Message non lu par Linmark » 09 nov. 2005, 21:41

Les artefacts, non, mais les origines de chaque brin d'herbes, oui. Je me branle totalement de la vie du grand-père de l'Elfe qu'on voit dans un arrière plan de la scène flash-back du guide spirituel des héros...
Alors que pour acheter le Silmarillion, faut quand même aimer les histoires d'ancêtres de types qui vivent dans les arbres et qui bouffent de la verdure... :?

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 3080
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Message non lu par Cymoril » 10 nov. 2005, 00:48

Non, on peut aussi acheter le Silmarillion parce qu'on a apprécié l'univers du Seigneur des Anneaux et qu'on veut prolonger cette impression. Il y a des très belles histoires dans ce bouquin qui n'ont que très peu, voire pas du tout, de rapport avec le SDA (Turin Turambar, par exemple) et qu'on peut aimer pour elles-mêmes.

mais bon, ça s'éloigne du topic, je crois. :oops: :wink:

Avatar du membre
WolfRider
Porte Etendard
Messages : 1313
Enregistré le : 12 févr. 2004, 14:45
Localisation : Les citées Libres

Message non lu par WolfRider » 10 nov. 2005, 02:31

Linmark a écrit :Les artefacts, non, mais les origines de chaque brin d'herbes, oui. Je me branle totalement de la vie du grand-père de l'Elfe qu'on voit dans un arrière plan de la scène flash-back du guide spirituel des héros...
Alors que pour acheter le Silmarillion, faut quand même aimer les histoires d'ancêtres de types qui vivent dans les arbres et qui bouffent de la verdure... :?
T'as vraiment lu le Silmarillion ???
Parceque ce livre c'est de l'épopée pure. L'action y est bcp plus présente que ds le SdA. La tragédie y devient shakespearienne ! Son seul défaut c'est que Tolkien a passé son temps à le réécrire d'ou une impression d'inachevé.
Il faut lire les COntes et Légendes inachevés 1er âge en complément.

lambertine
Lieutenant
Messages : 298
Enregistré le : 09 mars 2004, 14:51
Localisation : Belgique

Message non lu par lambertine » 10 nov. 2005, 06:18

En fait j'ai eu la vision pendnat ma lecture d'une scène du genre polar où l'infirmière tient le rôle de la potiche...c'est une impression que j'ai eue en lisant les premières pages.
Euhg... l'infirmière, on la voit trois secondes. Elle n'est ni plus ni moins "potiche" que l'ifirmier qui la suit. En fait, j'ai cru que tu parlais de Flora. Et Flora fait ni plus ni moins "femme de la haute société de la côte Est"
Pour le reste, les femmes, même si elles sont mons souvent "à l'écran" que les hommes (ce sont quand même des bouquins écrits "à la première personne" par des héros masculins) unt on rôle essentiel de tireuses de ficelles. Dara est un exemple de manipulatrice de génie comme on en rencontre peu (... dans la genre, il y a aussi la Viss de Lord Démon, du même auteur).

Yeurl
Porte Etendard
Messages : 734
Enregistré le : 15 déc. 2004, 13:51
Localisation : Lyon

Message non lu par Yeurl » 10 nov. 2005, 18:11

Jenlain a écrit :T'as vraiment lu le Silmarillion ???
Parceque ce livre c'est de l'épopée pure. L'action y est bcp plus présente que ds le SdA. La tragédie y devient shakespearienne ! Son seul défaut c'est que Tolkien a passé son temps à le réécrire d'ou une impression d'inachevé.
Il faut lire les COntes et Légendes inachevés 1er âge en complément.
A noter que c'est Tolkien fils qui a achevé le Silmarillon, ce qui explique qu'il soit moins abouti et plus "encyclopédique" que le Seigneur des anneaux. A mon sens, les deux sont des chefs d'oeuvre de la fantasy.
En revanche, Contes et légendes est un recueil de choses compilées par son fils, un espèce de truc crée "de toutes pièces" qui m'a laissé complètement froid, mais je l'avais lu avant le Silmarillion (HS: Le nom du groupe Marillion vient de ce bouquin), ceci explique peut-être cela.
Dara est un exemple de manipulatrice de génie comme on en rencontre peu
Cain, Bleys, Brand, Mandor, Julia et Fiona aussi. Les repas de famille doivent pas être tristes :lol:
"Il ne peut y avoir de crise internationale la semaine prochaine, mon agenda est déjà plein." (Kissinger)

Galan Dracos
Porte Etendard
Messages : 687
Enregistré le : 22 avr. 2004, 11:44

Message non lu par Galan Dracos » 10 nov. 2005, 18:16

Bah dans le tome 3, la scène du repas de famille est plutôt mouvementée :D. Pareil dans le tome 10, avec la famille Chaos :D.

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 3080
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Message non lu par Cymoril » 30 janv. 2006, 19:46

Ça y est. me suis acheté le 1er tome des Princes d'Ambre. Franchement, c'est génial. Je l'ai lu d'une traite et relu le surlendemain (contexte neige et trains oblige). Ça fourmille de détails et d'inventions brillantes, j'ai qu'une envie : lire la suite !!!!

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4521
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Message non lu par Toon » 31 janv. 2006, 10:06

Tu verras c'est splendide d'humour aussi :wink:
Image
Image

Linmark
Porte Etendard
Messages : 1400
Enregistré le : 07 avr. 2004, 20:41
Localisation : Entre les Wriggles, les Fatals Picards et les Joyeux Urbains. :P
Contact :

Message non lu par Linmark » 20 févr. 2006, 17:00

Hum, j'ai trouvé la série un peu lourde vers les tomes 3-4. Trop de secrets bizarres... Enfin, j'aime quand même beaucoup Zelazny. Je me suis procuré Lord Démon (une bonne chinoiserie fantasique), Le Maitre des Ombres (avec une Terre divisée entre une partie diurne, de science, à la technologie plus ou moins comme la nôtre, et une partie nocturne, magique), et Apportez moi la tête du prince charmant, un conte parodique de niveau moyen... Dans le genre affrontement parodique démon/ange, où tous sont plus ou moins gris, on fera pas mieux que De bons présages. ^^

Hum, Zelazny est quand même l'anti-Robin Hobb. Tous ses héros sont déjà des grosbills...

Galan Dracos
Porte Etendard
Messages : 687
Enregistré le : 22 avr. 2004, 11:44

Message non lu par Galan Dracos » 20 févr. 2006, 18:51

...qui se heurtent à des trucs dix fois plus forts qu'eux. Le grosbillisme n'y est que physique, et c'est souvent l'intelligence qui finit par vaincre (dans les Princes d'Ambre en tous cas, mais également dans Toi l'Immortel, dans l'énooooorme Royaume d'Ombres et de Lumière ou l'énooooormissiiiiiiiiiiiiiiiiiime Seigneur de Lumière).

Linmark
Porte Etendard
Messages : 1400
Enregistré le : 07 avr. 2004, 20:41
Localisation : Entre les Wriggles, les Fatals Picards et les Joyeux Urbains. :P
Contact :

Message non lu par Linmark » 20 févr. 2006, 22:12

Ouais enfin quand tu vois Corwin soulever une voiture, Corwin anéantir les troupes du Chaos avec ses fusils, Corwin tuer Borel, Corwin créer un nouveu pôle à l'univers !, Merlin défoncer Jurt, Julia, Jasra, Dara, Mandor et même le Logrus, avec son aiguillier, ou bien Bénédict tout le temps, on se rend compte que c'est pas de la gnognotte. Oui en effet, l'intelligence et la ruse est importante, surtout face aux Puissances, mais enfin, on ne peut jamais les vaincre, tout au plus les rouler.

Et dans Toi l'immortel, le héros tue le grand méchant albinos trisomique de ses mains, quand même ! Dans le Maître des Ombres, le héros devient maître de la moitié du monde vers la fin, et enclenche un cataclysme planétaire...

A côté de ça, les humains sont de la chair à épée. :-/

Galan Dracos
Porte Etendard
Messages : 687
Enregistré le : 22 avr. 2004, 11:44

Message non lu par Galan Dracos » 20 févr. 2006, 22:16

J'admet, sauf que dans Toi l'Immortel, il y a pas mal de symboles dans les monstres qu'il tue (et le gros débile albinos c'est Hassan qui s'en occupe), dans la notion d' "acheter la Terre"... .

Maître des Ombres ça me dit rien...?

lambertine
Lieutenant
Messages : 298
Enregistré le : 09 mars 2004, 14:51
Localisation : Belgique

Message non lu par lambertine » 21 févr. 2006, 08:14

Corwin est fort physiquement, mais il est tout sauf un grosbill à mes yeux. Je le trouve au contraire extrêmement vulnérable, se faisant manipuler à tout bout de champ ( par Bleys, par spn père, par Dara, par Brand), désabusé, voulant bien faire et "se plantant" plus souvent qu'à son tour. jusqu'au voyage final ou il m'a irrésistiblement évoqué Frodon au Mordor. Rien à voir avec Conan ou Gregor, je trouve...

Linmark
Porte Etendard
Messages : 1400
Enregistré le : 07 avr. 2004, 20:41
Localisation : Entre les Wriggles, les Fatals Picards et les Joyeux Urbains. :P
Contact :

Message non lu par Linmark » 21 févr. 2006, 21:45

Hum, en effet, mais c'est quand même pas dans le genre du voyage initatique de Frodon au Mordor. Dans le SdA, on voit un jeune et gentil Hobbit devenir progressivement plus fort en résistant aux forces du mal. Dans Ambre, Corwin est déjà vieux et expérimenté (enfin, après son passage de la Marelle au tome 1) et fait plus ou moins partie du mal qu'il combat, d'après ses propres paroles. Donc pas un Conan ou un Gregor, boeufs brutaux vaiquant par leur force, mais plutôt comme un Elric, prince hanté par des faiblesses, mais qui "déchire sa mère jusqu'à ce qu'elle en chie sa race" quand même.

:P

Linmark, qui trouve imagées les expressions de la rue

Et au temps pour moi pour Hasan, pour la peine je relis Toi l'Immortel. ^^

Galan Dracos
Porte Etendard
Messages : 687
Enregistré le : 22 avr. 2004, 11:44

Message non lu par Galan Dracos » 22 févr. 2006, 15:12

Sans commentaire pour Conan, je me suis déjà exprimé à ce sujet, ce n'est pas un bourrin, c'est une force de vie, ce qui comprend la force ET l'intelligence face aux pouvoirs surnaturels et à la malignité ;).

lambertine
Lieutenant
Messages : 298
Enregistré le : 09 mars 2004, 14:51
Localisation : Belgique

Message non lu par lambertine » 25 févr. 2006, 20:48

SPOILERS AMBRE ET SDA

Bien sûr que Corwin n'est pas Frodon. Cependant, Frodon ne "devient pas plus fort" face au Mal pendant son voyage au Mordor (il finit par y succomber) mais après son retour, pendant les quelques années qui lui restent, où il atteint un niveau de sagesse proche de la sainteté. Corwin, après sa traversée des enfers, se rapproche lui aussi de la sagesse, La façon dont il parle de son père, de ses frères et soeurs le montre.
J'ai lu Ambre juste après le SdA (c'était une de mes toutes premières expériences en Fantasy), et j'ai trouvé dans le voyage de Corwin le même désespoir, le même épuisement, le même courage aussi, que dans la traversée du Mordor, aussi différents que puissent être le puissant et expérimenté Corwin et le campagnard naïf Frodon.

Que Corwin ait participé au Mal, c'est certain... mais pas, me semble-t-il, de la façon dont il le croit. L'invasion des troupes du Chaos, la Route Noire etc... ne sont pas de son fait, même si sa malédiction les a facilitées. Et il n'a de cesse de les combattre à partir du moment où il les découvre. Quand à son regard sur lui même... eh bien, je le trouve régulièrement démenti par ses actions. Il aide Lance blessé, il se "sacrifie" pour Bleys pendant leur attaque sur Ambre, il a énormément de scrupules à séduire Dara (!), il ramène Brand (!) etc... Ses actions tournent souvent mal, mais lui n'est pas mauvais pour autant.

Yeurl
Porte Etendard
Messages : 734
Enregistré le : 15 déc. 2004, 13:51
Localisation : Lyon

Message non lu par Yeurl » 26 févr. 2006, 15:46

D'autant qu'en temps que quasi-dieu c'est normal qu'il soit un peu grosbill.
"Il ne peut y avoir de crise internationale la semaine prochaine, mon agenda est déjà plein." (Kissinger)

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 3080
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Message non lu par Cymoril » 10 mars 2006, 20:17

Ça y est. Je me suis acheté le 2ème et 3ème tome. C'est dommage qu'ils soient si courts. En même temps, ça rend la lecture très agréable (même si j'ai une passion immodérée pour les pavés bien lourds).

alana chantelune
Sergent
Messages : 137
Enregistré le : 13 sept. 2004, 14:47
Localisation : dans quelques bois à Westeros

alana chantelune

Message non lu par alana chantelune » 11 mars 2006, 22:51

Je suis d'accord pour cette vision de Corwin qui s'est humanisé, se rachète et a un chemin de croix qui ressemble à celui de Frodon... Il s'aperçoit que tout ce qu'il a fait jusqu'à présent, c'est se battre avec une hargne et une passion insensé contre son frère pour une chose, qui, lorsqu'on lui offre sur un plateau, ne lui idt plus rien du tout.

Et il va perdre la personne qu'il aimait le plus, alors qu'il venait de regarder sa famille autrement... C'est vraimen,t un parcour douloureux pour lui, un type égoïste et dur, comme tous les ambriens, qui devient très humain.

Mais il reçoit tout de même une sorte de récompense, à la fin, en recontrant Merlin, non?

Alors qu'il avait toujours eut une relation conflictuelle, hostile, avec son père, il se réconcilie avec lui juste avant de le perdre, et finit par l'accePter.

Il règle ce problème avec l'image paternelle et devient apaisé, muri, adulte, quoi.


C'est marrant, parce qu'à l'inverse, le cycle de Merlin me parait plutôt être une recherche inconsciente du père...

Linmark
Porte Etendard
Messages : 1400
Enregistré le : 07 avr. 2004, 20:41
Localisation : Entre les Wriggles, les Fatals Picards et les Joyeux Urbains. :P
Contact :

Message non lu par Linmark » 13 mars 2006, 17:57

Oui, exact. Père qu'il ne retrouvera finalement pas, et ça pose une question irrésolue pendant la décalogie, la plus importante selon moi.

Mais je pense que Corwin devient "adulte" dès la fin des fusils d'avalon, quand il se rend compte qu'il ne veut pas de la couronne.

Galan Dracos
Porte Etendard
Messages : 687
Enregistré le : 22 avr. 2004, 11:44

Message non lu par Galan Dracos » 13 mars 2006, 20:24

Il le retrouve un très bref moment en fait, prisonnier du Chaos :).

Par contre si la décalogie laisse une nuée de points en suspens, c'est tout simplement parce qu''il devait à la base y avoir cinq autres bouquins, vraisemblablement contés par Luke.

Linmark
Porte Etendard
Messages : 1400
Enregistré le : 07 avr. 2004, 20:41
Localisation : Entre les Wriggles, les Fatals Picards et les Joyeux Urbains. :P
Contact :

Message non lu par Linmark » 13 nov. 2006, 22:15

Tout ça pour dire que chus tombé sur "Le Maître des Rêves" récemment, chez le même éditeur que les Princes d'Ambre poche (Folio je crois ? ou J'Ai Lu ?). C'est un des premiers romans de Roger Zelazny, eh bah... C'est très onirique, et faut pas chercher une intrigue aussi prenante que les Princes d'Ambres, mais les digressions sont sympas. :)

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 3080
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Message non lu par Cymoril » 29 nov. 2007, 00:02

Allez, petite exhumation de topic parce que laisser Les Princes d'Ambre au fin fond du forum et bien ça ne se fait pas... :P
Mais avant qu'on ne hurle au flood, je viens de finir le 1er tome du cycle de Merlin. Alors c'est très chouette (j'ai bien apprécié le petit côté 2001, l'odyssée de l'espace) mais l'ennui c'est que j'ai oublié pas mal d'événements qui se sont passés dans les cinq livres précédents. Donc une petite relecture s'impose.

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3634
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Message non lu par tam-tam » 29 nov. 2007, 09:19

J'avais lu il y a fort longtemps, l'un des 2 cycles des princes d'ambre mais je ne me rapelle plus lequel. J'avais bien aimé, le démarrage était original. C'était celui avec le type qui reprend conscience dans un hôpital et qui s'aperçoit qu'il est amnésique.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Répondre