[Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Forum consacré au reste de la fantasy et au fantastique, avec notamment les oeuvres écrites par les célèbres J.K. Rowling, David Gemmell, J.-P. Jaworski, Michael Moorcock, David Eddings, Greg Keyes, Pierre Grimbert, Terry Pratchett, Alain Damasio, Roger Zelazny et bien d'autres encore.
Avatar du membre
Dark horse
Porte Etendard
Messages : 920
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Dark horse »

Oui mais j'ai lu La Compagnie Noire avant tout de même :wink:
"Quand viendra le temps du froid blanc, ne mangez pas la neige jaune". The Witcher 3 : Wild Hunt
Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4707
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : Feu&Sang T2
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Toon »

Dark horse a écrit : 24 déc. 2018, 15:54
Sinon je suis au milieu du tome 2 (..)
Par contre il y a pas mal de fautes (dont une grosse, géographique, qui m'a perturbé, mais heureusement qu'il y a la carte et le glossaire...)
j'y approche, te souviens tu de la faute géographique car ya un truc qui me turlupine mais j'ai peut être loupé un truc ?
SpoilerAfficher
Lorsque Felisine, Baudin et Herboric se sont échappés, il se dirige vers la côté et il est alors dit qu'ils sont sur une île...
quand je regarde la carte j'ai pas l'impression que Dosin Pali soit sur une île ?
Image
Image
Avatar du membre
Dark horse
Porte Etendard
Messages : 920
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Dark horse »

Je ne me souviens pas bien de la faute géographique, je crois qu'un endroit était situé à l'ouest au lieu de l'est, ou quelque chose comme ça.

Dosin Pali ça doit plutôt être une ville sur l'île d'Otataral (sur la carte on dirait pas une île).
"Quand viendra le temps du froid blanc, ne mangez pas la neige jaune". The Witcher 3 : Wild Hunt
Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4707
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : Feu&Sang T2
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Toon »

critique du Tome 2 - Les Portes de la Maison des Morts.

il m'aura fallu aussi longtemps que le T1 pour en venir à bout, c'est à dire juste moins d'1 mois, sachant qu'il est nettement plus gros non: je n'ai pas eu plus de temps à disposition c'est surtout que sa lecture a été nettement plus facile d'accès et fluide.

Mais ce n'est pas la seule différence notable avec le T1. Cette fois-ci on bouge. Et même beaucoup : et les personnages marchent et marchent et marchent... Heureusement qu'il y a la carte même si pour certains groupes de personnages elle est totalement inutile...

L'action va donc majoritairement se passer sur le continent de 7-cités dont l'ambiance est "arabisante" mais sans toutefois tomber dans les énormes clichés de La Rose du Prophète de Weiss et Hickman. On serait nettement plus proche d'un Beaulieu et de sa saga des 12 Rois de Sharakai.

Nous allons donc suivre plusieurs groupes de personnages, d'abord Félisine Paran, mis aux fers par sa soeur Tavore la nouvelle adjointe de l'impératrice, et accompagnée d'un ancien prêtre du Dieu Sanglier et d'une montagne de muscle nommée Baudin: j'ai beaucoup aimé tout ces chapitres consacrés à ce trio malgré le calvaire infligé à Félisine.

Puis Kalam qui ne rêve que de régler son compte à l'impératrice mais dont la première mission est de rendre un livre sacré à Sha'ik, élue d'une révolution religieuse contre l'Empire Malazéen. Kalam est l'un de mes personnages préférés, et ce depuis le tome 1. Là aussi ses chapitres sont passionnants.

Coltaine le wickien, Poing qui doit emmener des dizaines de milliers de réfugiés au travers du continent jusqu'à la ville d'Aren qui est la seule qui ne soit pas tombé aux mains de la révolution cité plus haut. Il est accompagné de Duiker l'historien impérial, probablement une projection d'Erikson lui même. C'est aussi pour l'auteur l'occasion de dénoncer les horreurs de la guerre sous toutes ces formes. Clairement si vous aimez l'action ce seront vos chapitres préférés. Avec une fin digne de
SpoilerAfficher
Spartacus avec Kirk Douglas...

Violain et Krocus qui doivent raccompagner Mes Regrets devenues Apsalar dans son village natal d'Itko Kan.

Et enfin Icarium le Jaghut sans mémoire accompagné de son ami Mappo le Trell. Soyons clair je n'ai rien capté aux aventures de ces 2 là.

Et puis une horde de personnages assez étranges notamment les marchands qui se déplacent par GArenne et qui m'ont fait penser à certains personnages de Douglas Adams.

Soyons honêtes ils rentent encore pas mal de zones d'ombres dans le déroulé de l'histoire, comme l'apparition de dragons qui sortent de nulle part et en repartent tout aussi vite. MAsi j'ai envie d'en savoir plus, alors me voila déjà dans le Tome 3 :)
Image
Image
Avatar du membre
Dark horse
Porte Etendard
Messages : 920
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Dark horse »

Entre Mappo et Icarium, c'est une très belle, mais tragique amitié. Il y aura d'autres événements les concernant plus tard mais je te rassure, moi aussi j'ai du mal à y voir clair :lol:

Bonne lecture du tome 3, il m'a bien marqué celui-là.
"Quand viendra le temps du froid blanc, ne mangez pas la neige jaune". The Witcher 3 : Wild Hunt
Avatar du membre
Dark horse
Porte Etendard
Messages : 920
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Dark horse »

Image

J'ai mis un bon bout de temps à le lire, ce 8è tome. Il est épais, mais c'est un livre de (dark)fantasy, donc rien de surprenant concernant sa densité. Les acteurs sont encore très nombreux, mais c'est la même rengaine depuis le 1er tome.
Non, c'est plutôt le traitement des personnages qui est très poussé, même pour les plus secondaires. On entre, parfois de manière assez floue ou du moins très personnelle, dans les pensées les plus intimes, les envies les plus viles, les doutes les plus inextricables ou encore les questionnements les plus spirituels. Le style très allusif de Steven Erikson complique certes la compréhension, mais titille avec délice la curiosité. C'est ce que j'aime chez lui, cet étalage de personnages charismatiques dont les actes sont guidés par des motivations complexes et qui deviennent le jouet de leurs propres émotions.
SpoilerAfficher
( Je regrette également un manque de grosses batailles, qui auraient pu dynamiser le récit. Mais l'intérêt de ce tome n'en ait toute fois pas diminué. )
Le centre du récit est la cité de Darujhistan, où se trouvent déjà certaines têtes connues alors que d'autres reviennent ou la découvrent pour la première fois. Et c'est en pleine festivité que tout va tourner au vinaigre... La pression va monter (lentement mais sûrement) pendant que les rencontres se font et que les amitiés s'entrechoquent.
Si l'ambiance est, comme à l'accoutumée, très sombre, poisseuse et sordide à souhait (le méchant monsieur aux moignons...), on se marre tout de même sacrément bien avec Kruppe, Brûlon et Leff, ou encore la bande à Bougeotte.

En revanche, pas de sourires (mais vraiment aucun !) du côté de Corail la Noire, où ont élu domicile les Tiste Andiis d'Anomander Rake. La garenne de Kurald Galain forme une chape de triste noirceur où la déprime s'invite dans de nombreux cœurs tandis que les fidèles d'un nouveau dieu viennent quémander une impossible rédemption au pied de son tumulus.

Ce n'est pas plus folichon du côté de Nimander et de ses camarades Tistes, malgré les efforts de Tiquet, qui eux aussi doivent se confronter à un nouveau dieu. Un dieu à l'opposé du Rédempteur, qui distille un poison on ne peut plus vicieux et destructeur. Une foi obnubilée par la déchéance.
Ils doivent accompagner et protéger l'agaçant Davier, le Glaive mortel des Ténèbres.
Cet arc est très sombre et nous procure de purs moments de folie malsaine.

Il y a aussi de gros balèzes qui se promènent dans le coin et qui veulent rejoindre Darujhistan. On fera donc un bout de route avec Karsa et Voyageur, Kallor (qu'il me tardait de retrouver), Ombretrône et Cotillon (vite fait), et les molosses de l'ombre, toujours dans les bons coups...


Tellement de choses à se mettre sous la dent que l'abcès en profite pour s'installer et colorer tout ça en fluide putride. Au niveau de l'ambiance, je veux dire, car malgré un rythme très lent, il y a énormément de passages marquants à s'en faire péter la panse.
Les dernières pages, évidemment, que vous risquez de lire d'une traite (pas les deux dernières, je pense plutôt aux deux cents dernières), mais aussi les histoires plus secondaires, comme celle d'Harllo, de l'assassin aux moignons et de Challice Vidikas.
Puis aussi les événements concernant l'attaque de la taverne de K'rul, les tourments de Spinnock Durav et d'Endest Silann, les déboires de Torvald Nom... Et tant d'autres !

La palme de l'arc le plus démentiel revient sûrement à celui de la guilde de la Trygalle. Faites comme Mappo et ce bourrin de Grognard, n'hésitez pas une seconde à embarquer pour un voyage aux côtés d'un équipage aux petits soins, sans aucune véritable santé mentale, prête à vous faire regretter d'avoir quitté la fange sanglante de votre dernière bataille !


Un tome encore rempli à ras bord et qui demande beaucoup de concentration. Je laisse une nouvelle fois de côté ma frustration de ne pas tout bien saisir et je savoure cette lecture qui fut bien alléchante, forte en émotions, en ambiance, en imaginaire.
Je me suis régalé de l'atmosphère dépressive de certains arcs, du ton humoristique d'autres, de la violence humaine déployée par des raclures de toute sorte et de la compassion arrivant à guider certains individus pourtant plongés dans les ténèbres de leur immense douleur...
"Quand viendra le temps du froid blanc, ne mangez pas la neige jaune". The Witcher 3 : Wild Hunt
Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 3220
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Cymoril »

Pour les fans qui veulent avoir tous leurs exemplaires dédicacés : https://www.facebook.com/11928140607656 ... sn=scwspmo
Avatar du membre
Dark horse
Porte Etendard
Messages : 920
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Dark horse »

Cymoril a écrit : 09 mai 2022, 17:29 Pour les fans qui veulent avoir tous leurs exemplaires dédicacés :
Déjà en trimballer un avec soi c'est encombrant, alors toute la saga... :D
"Quand viendra le temps du froid blanc, ne mangez pas la neige jaune". The Witcher 3 : Wild Hunt
Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 3220
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Cymoril »

Faut y aller avec une charrette !
Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4707
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : Feu&Sang T2
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Toon »

mon avis sur le Tome 3 :

si je devais le résumer en 1 seul mot cela serait "Ouf!" pas "Ouf" comme "Dingue" mais "Ouf c'est fini". Quel mal j'ai eu à terminer ce montrer de plus de 1200 Pages....

Pourtant ca partait plutôt bien avec une intro qui se passe 300 000 ans avant l'action principale. Avec enfin des vrais chapitres consacrés aux Bruleurs de Ponts. Avec son lot de nouveau personnage comme Grognard, ou encore cet étrange carrosse qui contient le non moins étrange Keruli, et qui rencontre en chemin les encore plus bizarres Bauchelain et Korbal Broche, et le Bouclier-Enclume Itkovian (clairement mes passages préféré, j'adore) à a tête des Epées Grises.

Mais...

Tout cela est noyé dans une tonne de trucs incompréhensibles ou qui demandent un effort prodigieux pour être capté. Et Il se passe parfois plusieurs centaines de pages entre 2 apparitions d'un personnage, c'était qui lui déjà ? Il était où la dernière fois que je l'ai vu ? ...

Et puis cette omni-présence de personnages ultra puissants qui ne servent à rien (ha bravo Rumin, tu as un beau marteau, franchement à quoi il te sert ?) alors qu'ils auraient pu abréger la durée de vie de l'Oracle de Pannion en 2 secondes.

Bien sur l'univers est très riche et continue à se développer, les dialogues sont savoureux, les ambiances différentes entre le franchement marrant et l'horreur la plus absolue (Les Enfants de la Semence Morte c'est franchement répugnant...). Globalement le livre est très bien écrit/traduite mais feuk Steven, un livre ca ne s'écrit par pour soit !
Image
Image
Avatar du membre
Dark horse
Porte Etendard
Messages : 920
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Dark horse »

Pas faux ce que tu dis sur Rumin, Toon. Et alors que je vais aborder le tome 9, j'espère enfin le voir en action ! Parce que jusque-là, à part une toute petite apparition dans le tome 8, on ne le croise même pas...

Il faut accepter le fait de pas tout capter pour continuer à suivre la saga. Je sais c'est vraiment con... mais personnellement, je me contente des nombreuses autres qualités et du peu de compréhension qui arrive à se faire jour dans ma tête, pour ne pas abandonner à cause des frustrations bien trop nombreuses.

Je trouve les tomes suivants tout de même mieux centrés autour des différentes intrigues, bien que les passages obscurs dus à des personnages trop fugitifs et leurs arcs pas assez développés persistent.


J'espère que tu n'es pas découragé, ce serait dommage, car Karsa Orlong débarque avec fracas dans le tome 4 :barbare:
"Quand viendra le temps du froid blanc, ne mangez pas la neige jaune". The Witcher 3 : Wild Hunt
Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4707
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : Feu&Sang T2
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Toon »

j'ai démarré le Tome 4 quand même :)
Image
Image
Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4707
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : Feu&Sang T2
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Toon »

bon je jette l'éponge. Je suis franchement dégouté, je fantasmais sur ce cycle depuis 2017 et la réédition du premier volume par Leha mais la, au bout de 4 tomes c'est beaucoup trop d'effort pour pas grand-chose en retour...

Pourtant ce tome 4 commençait plutôt bien voire très bien avec environ un premier tiers focalisé sur la même histoire avec les mêmes personnages hauts en couleur, aka Karsa Orlong et sa bande. c'est épique, sombre et parfois drôle, tout en déviant à nouveau une part de l'histoire de l'univers.

Oui mais voila, le livre retombe dans ses travers: peu d'action, parfois des trucs incompréhensibles et à l'instar de ce qui s'est passé dans le Tome 1
SpoilerAfficher
avec le Tyran Jaghut dont on parle 400 pages et qui ait expédié en 10, la même chose entre Tavore et Shai'k...
bref ce n'est pas pour moi.
Image
Image
Avatar du membre
Dark horse
Porte Etendard
Messages : 920
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Dark horse »

Non Toon !!!

Mais je comprends. Je m'accroche à chaque tome et je suis souvent frustré de ne pas tout comprendre.

Mais chaque fois quelque chose arrive à me tenir dans la partie, certains personnages que l'on retrouve (j'ai bien aimé l'arc avec Kalam dans ce tome, par exemple), tout l'univers qui ne cesse de s'étendre (au détriment de la clarté de l'ensemble, certes), ou encore les émotions que je ressens dans certaines situations et qui sont souvent bien plus profondes que dans tout ce que j'ai lu avant.

Pour ma part, j'aime cette écriture qui se démarque, malgré tous ses défauts. Puis le ton Dark fantasy est bien sûr pour moi un gros plus et dans cette saga, il y a énormément de passages qui m'ont bien marqué de ce côté-là.


C'est pas pour te forcer, mais pour info, le tome suivant est beaucoup plus axé sur un seul arc (en plus d'être très important pour toute l'intrigue), et je me rappelle avoir apprécié avoir un tome plus "facile" à lire.
"Quand viendra le temps du froid blanc, ne mangez pas la neige jaune". The Witcher 3 : Wild Hunt
Avatar du membre
Dark horse
Porte Etendard
Messages : 920
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Cycle] Le Livre des Martyrs /Steven Erikson

Message non lu par Dark horse »

Image

Avant-dernier tome de la saga, La poussière des rêves nous invite à une longue promenade semée d'embûches sur le continent de l'empire de Lether ; sa partie orientale (et désertique) plus précisément. Ainsi, nous retrouvons les Malazéens de l'adjointe Tavore, qui vont devoir quitter la cité de Letheras et son nouveau dirigeant, Tehol Beddict, pour s'aventurer vers les Terres Stériles, à l'extrême est du continent. Qu'y a-t-il là-bas ? Rien, de l'avis de tout le monde. Et pourtant, outre Tavore et ses soldats, d'autres partis semblent converger vers cet endroit désertique et oublié.
D'importantes tribus se trouvent sur le chemin et toutes sont suspicieuses à l'égard de cette troupe traversant leur contrée. Ceci encourage les alliances, ou la défiance. Mais le plus inquiétant pour eux est surtout cette revendication de la part du peuple Barghast qui veut récupérer ses terres d'antan.
Et quelle est donc cette immense cité verticale à la forme de dragon, semblant être un vestige de la civilisation K'Chain Che'Malle, perdue au milieu de nulle part ? Quelle est cette longue procession d'enfants démunis, marchant dans la misère la plus totale et cherchant à fuir ses puissants tortionnaires ?
Comme à chaque tome, les questions sont toujours plus nombreuses, bien que celui-ci représente la première partie du dénouement... On avance donc dans la lecture en étant aussi perdus que les personnages et en tentant de faire le plus de rapprochements possibles avec le peu d'informations jetées à la volée.
Et pourtant il n'est pas difficile de se laisser captiver par les nombreux faits émaillant le récit, comme tout ce qui tourne autour de l'étrange Ampelas Enracinée, ou bien encore par l'éprouvante marche de Badalle, Cahot et Portée, ainsi que par la propre quête de Yan Tovis et de ses Trembles. Des arcs sous-représentés mais ô combien importants.
La querelle entre les Barghasts et les peuples du désert, ainsi que les dissensions entre ces derniers, représente une grande partie du récit. Mais loin d'être de simples événements isolés, leurs agissements se connectent au reste de l'intrigue d'une manière centrale, le sang et le choc des armes appelant la rencontre entre tous les participants au destin troublé que diffuse les Terres Stériles.
Les longueurs du récit ont failli m'avoir, me faire déserter, mais je me suis toujours senti impliqué, repensant à ce que j'avais lu entre chaque pause. Les personnages sont marquants malgré le manque de caractérisation de beaucoup d'entre eux. La masse d'informations est toujours ahurissante et bien trop obscure pour que le lecteur se sente guidé ; mais une certaine accroche due à un récit gorgé de mystères et de singularités est arrivée à s'emparer de mon intérêt.
C'est bien sûr le même constat depuis le début, malgré la difficulté et l'épuisement, le livre des Martyrs reste un monument aux dimensions hors norme.
Une remarque concernant l'édition : Une nouvelle fois, beaucoup trop de fautes et de coquilles dans la dernière partie du roman. Bravo aux éditions Leha pour tout le reste, mais c'est dommage que ces dernières parties ne soient pas aussi soignées que l'ensemble de l’œuvre.
"Quand viendra le temps du froid blanc, ne mangez pas la neige jaune". The Witcher 3 : Wild Hunt
Répondre