Hex / Thomas Olde Heuvelt

Forum consacré au reste de la fantasy et au fantastique, avec notamment les oeuvres écrites par les célèbres J.K. Rowling, David Gemmell, J.-P. Jaworski, Michael Moorcock, David Eddings, Greg Keyes, Pierre Grimbert, Terry Pratchett, Alain Damasio, Roger Zelazny et bien d'autres encore.
Avatar du membre
Dark horse
Porte Etendard
Messages : 643
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Hex / Thomas Olde Heuvelt

Message non lu par Dark horse » 02 oct. 2019, 11:51

Image
Quiconque né en ce lieu est condamné à y rester jusqu’à la mort. Quiconque y vient n’en repart jamais. Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville de la Hudson Valley. Du moins en apparence : Black Spring est hantée par une sorcière, dont les yeux et la bouche sont cousus. Aveugle et réduite au silence, elle rôde dans les rues et entre chez les gens comme bon lui semble, restant parfois au chevet des enfants des nuits entières. Les habitants s’y sont tellement habitués qu’il leur arrive d’oublier sa présence. Ou la menace qu’elle représente. En effet, si la vérité échappe de ses murs, la ville tout entière disparaîtra. Pour empêcher la malédiction de se propager, les anciens de Black Spring ont utilisé des techniques de pointe pour isoler les lieux. Frustrés par ce confinement permanent, les adolescents locaux décident de braver les règles strictes qu’on leur impose. Ils vont alors plonger leur ville dans un épouvantable cauchemar…
Écrit par un jeune auteur, ce thriller fantastique King-style a de nombreuses qualités pour plaire.
Les sorcières fascineront toujours et on les retrouve logiquement dans nombre d’œuvres à caractère horrifique/fantastique, pour le meilleur ou pour le pire...
Thomas Olde Heuvelt s'en sort bien et même très bien, avec une histoire originale qui verra les membres d'une communauté essayer de vivre quotidiennement avec une sorcière plutôt envahissante...
Le récit est captivant, l'auteur use de comparaisons insolites, d'un langage bien dans l'ère du temps et d'un bon travail sur la psychologie de ses personnages (le début de la seconde partie est très dur, mais très réussi à mon goût). Je regrette par contre certains procédés censés diversifier le récit (les spoil qui enlèvent du suspens...)
La sorcière, malgré sa passivité, imprègne la communauté d'une aura sinistre palpable et les personnages, s'ils manquent un peu de charisme, ont tous une leur rôle à jouer dans cet espèce de huit clos terrifiant.
L'histoire se passe dans une ville du nord/est des États-Unis, c'est donc une réécriture du roman par l'auteur alors que la version originale se passe aux Pays-Bas. Il serait intéressant de lire première version qui doit avoir un charme plus singulier.
"Quand viendra le temps du froid blanc, ne mangez pas la neige jaune". The Witcher 3 : Wild Hunt

Répondre