[BD/SF] Les Divisions de Fer - Jean-Luc Sala

Section consacrée à la BD sous toute ses formes, principalement la fantasy bien entendu mais également la SF ou la bd traditionnelle
Albéric
Annaliste
Messages : 1897
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

[BD/SF] Les Divisions de Fer - Jean-Luc Sala

Message non lu par Albéric » 04 oct. 2014, 08:17

Image
Résumé :
Les Divisions de fer est une nouvelle série uchronique guerrière mettant en scène des mécha panzers géants. Comment l’apparition d’une nouvelle technologie en 1944 va inverser le cours du second conflit mondial et entrainer les Allemands vers la victoire.
« Commando Rouge » est l’album d’ouverture de la série des « Divisions de Fer »
Sur le front Est, les dernières poches de résistances de l’Armée rouge tombent les unes après les autres. Pour sauver Moscou, le général Joukov réunit le Commando rouge. Engoncés dans leurs armures mécanisées et blindées, les plus grands héros de l’Armée rouge vont participer à une opération de la dernière chance : s’emparer du meilleur Mekapanzer Nazi et le retourner contre l’armée allemande.
Mais au sein du Commando rouge, Joukov commet peut-être une erreur en incluant Nia, la fougueuse pilote idéaliste et un Komissar politique fanatisé au commandement brutal. Ils vont devoir apprendre à combattre côte à côte ou à mourir !

Merci au dénommé Sieben pour avoir attiré mon attention sur le titre, mais commençons par nous mettre dans l’ambiance :

https://www.youtube.com/watch?v=YEt41bYQBgE[/video]

Que voilà un programme réjouissant pour une bande-dessinée, française pour ne rien gâcher : mélanger méchas et WWII !!!
Ah remember Macross et Gundam… Et j’imagine que les joueurs de Dust vont kiffer leur race ! Et en plus c’est héroïne guerrière + power armor ! Cela m’a rappelé aux bons souvenirs de All you need is kill, Evangelion et Gun Buster… ^^

Image

Nous sommes clairement dans l’uchronie, avec un niveau technologique plus avancée que dans la réalité : nous sommes donc dans les machins punks, plus précisément le dieselpunk ou le premier XXe siècle uchronique.
Quel est le point de divergence ? Le 6 mai 1943 et l’opération d’exfiltration qui conduisit au rapatriement d’Albert Einstein et de se travaux dans le IIIe Reich. Du coup les programmes scientifiques nazis prennent de l’avance et la contre-offensive des Ardennes est un franc succès, suivi par son équivalent sur le front est de l’Oder-Vistule : les Anglo-saxons sont repoussés outre Atlantique et l’URSS outre Volga par les mekapanzers de la IIIe Panzerstahlläuferdivizion.

L’histoire commence avec le komissar politique Kirigin qui cherche à rejoindre Moscou avec des informations stratégiques volées à l’ennemi. Le destin met sur son chemin le lieutenant Tania Yakvolev, pilote de la 1ère escadre féminine de chasse du 46e régiment de la garde, héroïne de guerre multimédaillée. Le sort en est jeté…
Toute la suite du récit tournera autour de la belle Tania qui fait chavirer les cœurs et les têtes :
- celle du komissar Kirigin, qui admire et désire celle qu’il vénère comme une déesse de la guerre
- celle du camarade Spartak, qui aimerait bien que celle qu’il appelle « slavnaïa » ne soit pas que son amie, mais aussi son amante
- celle du capitaine Lavassière, unique survivant de l’escadrille Normandie-Niemen, car elle lui rappelle son amour défunt Milena
Tous participent une unité expérimentale d’armures de combat alimentées au diesel (je vous avais bien dit qu’on était dans un univers dieselpunk n’est pas ? ^^), destinée à réaliser l’opération « commando rouge » : le vol de la mekaforteresse Wilhelm Gustloff ! Et on suit les chouettes archétypes du film de guerre : phase de recrutement, phase d’entraînement, opération sur le terrain et grand final à la fois explosif et tragique. Si je ne mets pas directement 5 étoiles, c’est qu’à un moment crucial, les stéréotypes s’enchaînent de manière un peu précipitée, voire-même forcée, ce qui a un peu atténuer mon bon kiffe.


Niveau dessins, c’est bien voire très bien. Je suis fort ravi de découvrir le travail de Ronan Toulhoat. Il y a un bon équilibre entre les personnages, toujours très expressifs, les mechas, toujours très cools, et les décors naturels ou industriels de la mère patrie en ruines sur font d’ambiance hivernale… Jeux des références oblige, j’ai bien kiffé le gros côté Warhammer 40000 et le petit côté Bataille de Hoth de L’Empire contre attaque pas déplaisant du tout : c’est la guerre et puis c’est tout ! ^^

Image
Image

Je ne suis pas assez fin technicien pour porter un jugement sûr, mais il m’a semblé qu’il y avait une bonne synergie entre le dessin, l’encrage et la colorisation (Ronan Toulhoat se chargeant de ses 3 aspects). En effet l’association de teintes grisâtres et de teintes sépia collaient vraiment bien au propos…

Après il y a 2 petits trucs qui m’ont un peu titillé :
- les cases ne sont pas délimitées du fond, blanc ou noir selon les scènes, et cela m’a un peu décontenancé car je suis peu habitué à ce procédé
- je ne suis pas arrivé à savoir ce que le dessinateur voulait faire du charadesign de l’héroïne soviétique : rousse ou blonde, yeux jaunes ou  yeux verts, tâches de rousseur ou pas de tâche de rousseur, athlétique ou voluptueuse, masculine ou féminine, triste ou joviale, introvertie ou extravertie, faible ou forte ? Je n’ai jamais su le cerner et me positionner, mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier.


Les fées semblent s’être penché sur le bébé de Jean-Luc Sala, et la série démarre sous les meilleurs auspices puisque qu’on attend déjà le tome 2 intitulé « Pacific invasion », et le tome 3 intitulé « Opération Rebalance ». Et l’auteur a des couilles, puisque qu’il annonce tout son univers de l’incident Richthofen en 1917 à l’invasion des Etats-Unis en 1948. Alors si vous voulez savoir en quoi consiste le master plan de Goering et Yamashita après l’échec du J-Day, il ne vous reste qu’à investir dans cette série. Bref, vivement les suites !

C’était le tovarich Albericnievki, en direct de la résistance soviétique en Alaska, dernière ligne de défense de la Grande Alliance contre les mekapanzers du fascisme allemand !!! ^^
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Répondre