Darkest Dungeon

Nouvelle section, consacrée aux jeux vidéos
Avatar du membre
Darkstar
Asservi(e)
Messages : 3359
Enregistré le : 05 janv. 2006, 17:02
Lecture du moment : Le Sentiment du Fer
Localisation : Front de l'est
Contact :

Darkest Dungeon

Message non lu par Darkstar » 09 févr. 2016, 19:57

http://www.youtube.com/watch?v=h-mXN3akTPU[/video]

Voici un jeu qui sort des sentiers battus et qui fait apparemment son bonhomme de chemin.
De retour sur les terres de vos aïeuls, vous allez devoir parcourir les donjons et tunnels du coin pour... enfin bref, vous savez.
Ce qui change toutefois, c'est que vous allez recruter les gars qui vont partir looter pour vous, un peu à la manière d'un Heroes of Might & Magic.
Mais là, c'est sombre, cynique, et dur. La psychologie de vos recrue est prépondérante, et ils vont rapidement développer des phobies, manies et autres perversités de l'esprit.

Pas évident pour un guerrier de passer son tour en plein milieu de la baston parce-qu'il fait la gueule ou se chie dessus.
Votre voleuse est une ancienne alcoolique qui refuse de mettre un pied dans une taverne, et qui s'octroie de temps en temps les objets trouvés sur le chemin.
Et que dire de ce médecin qui pète dans son froc comme Yvain (le chevalier au lion !) dès qu'il fait un peu noir et que les torches viennent à manquer !
Bref, c'est pas les variantes qui manquent, car à chaque retour de mission on découvre au moins quatre nouveaux visages que l'on peut recruter ou pas...
Faut donc gérer le stress, les combats, l'argent...

Sympa mais assez dur d'entrée, je suis pas trop hard gamer et ça a tendance à me vriller un peu. :D
"When you play the game of thrones, you win or you die, there is no middle ground." Cersei Lannister
Phnglui mglw nafh cthulhu r'lyeh wgah nagl fhtagn.
"Et c'est ainsi, par la petite porte, que je m'introduisis dans la famille du Podestat." Benvenuto

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3549
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: Darkest Dungeon

Message non lu par tam-tam » 20 juil. 2018, 14:26

Je suis vraiment fan du game design et de l'ambiance. En gros c'est la compagnie noire VS Cthulhu.
La difficulté du jeu vient du fait qu'il n'y a pas possibilité de sauvegarder. Et que donc tout choix, toute erreur et toute mort est définitive. Faut s'y faire au début. Et bien réfléchir à 2 fois avant de s'aventurer dans un donjon. Faut pas faire de risquette et se surévaluer. Ça fout vraiment les boules de voir mourir un perso haut level qu'on a équipé de pied en cape.

On a tendance a surprotéger son "équipe type". Et au contraire envoyer la piétaille au casse pipe sans matos ni nourriture. Pas grave s'ils crèvent ou s'ils se choppent des tares, ce qui importe c'est le butin qu'ils vont rapporter et qui servira à équiper les "titulaires". Au pire s'ils sont vraiment trop mal en point on les soigne même pas (ça coute cher), à la place on les vire et on en reprend des nouveaux. (Ce jeu a mauvais fond oui^^)

Les combats sont beaucoup moins simplistes qu'il n'y parait quand on y regarde un peu sérieusement. Il faut trouver les bonnes compos. Ça reste en gros le classique tank/heal/dps mais ça demande des réajustement constant en fonction des ennemis et des environnements. Certaines classes se combinant mieux que d'autres. Bref il faut se creuser un peu la tête pour avoir un minimum d'efficacité.

J'ai que le jeu de base et à moins d'y jouer vraiment beaucoup c'est suffisant. Mais pour être complet il y a 2 DLC qui sont sortis:
- Crimson Court (Avec des vampires)
https://www.youtube.com/watch?v=iCJ6UNvEG94[/video]

- Color of madness (Une météorite qui rend les gens fous)
https://www.youtube.com/watch?v=-ZkmC8ucFkI[/video]

C'est pas le jeu du siècle mais l'ambiance est franchement extra. Et quand on a pas beaucoup de temps à consacrer aux jeux vidéo ce jeu est idéal: un donjon dure 30 minutes et comme il n'y a pas d'histoire on s'y remet vite si jamais on a fait un longue pause.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Répondre