[SF] Saga Divergente - 2014/2018 - Neil Burger & autres

Car il n'y a pas que la guerre des étoiles, la science fiction est bien présente au cinéma
Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4283
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

[SF] Saga Divergente - 2014/2018 - Neil Burger & autres

Message non lu par Toon » 19 oct. 2014, 09:25

http://www.youtube.com/watch?v=gxbwcBlj_dM[/video]
Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.
Après le portage à l'écran de Hunger Games, voici à nouveau un film qui fait la part belle aux "ados-rebelles-seuls-contre-le-gouvernement", où le personnage principal est comme HG UNE ado, où ce même personnage principal est obligé comme HG de transgresser l'ordre établi.

Mais comparer ce film uniquement avec HG serait une erreur: mon-bon-ado-rebelle-sans-bouton-d'acnée est obligé de se choisir une faction d'appartenance (Rooo...Ca ressemble presque à Poudlard), patrouiller pour ceux "Audacieux" sur le mur gigantesque (celui ci n'est pas de glace) qui cerne une ville de Chicago complètement en ruine au bord d'un lac Michigan entièrement à sec, heureusement le métro aérien est toujours présent. Et oui ce n'est plus le "Sweet-Home-Chicago"

De l'action ça c'est certain, de la romance gnangnan, une histoire assez décousue parfois, on sent certains trucs venir dès le début, de bons effets spéciaux. Fin ouverte pour écrire une suite certainement déjà en gestation...
Regardable en famille.
Mais je suis déjà passé à autre chose.
Image
Image

Avatar du membre
mzelle
Lieutenant
Messages : 407
Enregistré le : 14 août 2014, 09:55
Lecture du moment : L'Oeil Brisé - Le Porteur de Lumière

Re: [SF] Divergent - 2014 - Neil Burger

Message non lu par mzelle » 19 oct. 2014, 09:39

Autant je me suis plutot ennuyée sur HungerGame (surtout le 2eme), autant nous avons été embarqués dans cette histoire. J'ai trouvé cette histoire moins convenue, l'héroïne se prend des roustes c'est agréable :lol:
Quelle sensation, la destruction !
Tas de viande avariée vous allez payer !

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4283
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: [SF] Divergent - 2014 - Neil Burger

Message non lu par Toon » 19 oct. 2014, 11:40

Dans HG 1 je crois qu'elle se prend quelque rouste non ?

Et franchement on le sent venir le
SpoilerAfficher
mentor qui est aussi un Divergent..
Image
Image

Avatar du membre
mzelle
Lieutenant
Messages : 407
Enregistré le : 14 août 2014, 09:55
Lecture du moment : L'Oeil Brisé - Le Porteur de Lumière

Re: [SF] Divergent - 2014 - Neil Burger

Message non lu par mzelle » 19 oct. 2014, 11:49

Toon a écrit :Dans HG 1 je crois qu'elle se prend quelque rouste non ?

Et franchement on le sent venir le
SpoilerAfficher
mentor qui est aussi un Divergent..
J'adore cette partie .... so romantic :wub:

Oui enfin dans HG1 elle reste une héroïne qui sait super bien se battre dès le début.
Quelle sensation, la destruction !
Tas de viande avariée vous allez payer !

Avatar du membre
Gregor
Sorcier
Messages : 5510
Enregistré le : 09 févr. 2004, 14:20
Lecture du moment : L'épée de la Providence
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: [SF] Divergent - 2014 - Neil Burger

Message non lu par Gregor » 14 mars 2015, 12:48

bein je pense que c'est un bon film, bien réalisé, bien joué mais bourré de clichés surtout la première heure trente à partir duquel ça commence à devenir un peu plus original.

Quand je dis cliché c'est que c'est du vu vu revu, le
SpoilerAfficher
monde hierarchisé post apo coupé du reste du monde c'est un classique mais le principal problème c'est les persos, franchement l'héroine classique, son namoureux brun ténébreux au passé compliqué qui lui aussi est trotro rebelle, ses parents qui se sacrifient, son frère que l'on pense né un méchant mais en fait né un gentil, le méchant instructeur qui est en fait est pas méchant mais très très méchant, la chef des méchants (je suis le roi du monde) est vraiment méchante (pas belle) d'ailleurs on sait pas pourquoi ils l'épargnent à la fin (ah si pour faire un 2 lol), les amis de l'héroine (1 qui la trahit ohhhhhhhhhhhhhhhhhh fait la foule surprise), un qu'elle est obligé de tuer (aaaaaaaaaaaaaaaaah fait la foule choquée), une qui on sait pas, et un qui au début est trotro son ennemi mais ils l'embarquent à la fin (deviendra surement un trotro gentil dans le 2).


Malgré tout j'ai trouvé ça très correct et j'attends de voir le 2 presque avec enthousiasme

Avatar du membre
mzelle
Lieutenant
Messages : 407
Enregistré le : 14 août 2014, 09:55
Lecture du moment : L'Oeil Brisé - Le Porteur de Lumière

Re: [SF] Divergent - 2014 - Neil Burger

Message non lu par mzelle » 14 mars 2015, 23:15

Gregor Herbert Clegane a écrit :bein je pense que c'est un bon film, bien réalisé, bien joué mais bourré de clichés surtout la première heure trente à partir duquel ça commence à devenir un peu plus original.

Quand je dis cliché c'est que c'est du vu vu revu, le
SpoilerAfficher
monde hierarchisé post apo coupé du reste du monde c'est un classique mais le principal problème c'est les persos, franchement l'héroine classique, son namoureux brun ténébreux au passé compliqué qui lui aussi est trotro rebelle, ses parents qui se sacrifient, son frère que l'on pense né un méchant mais en fait né un gentil, le méchant instructeur qui est en fait est pas méchant mais très très méchant, la chef des méchants (je suis le roi du monde) est vraiment méchante (pas belle) d'ailleurs on sait pas pourquoi ils l'épargnent à la fin (ah si pour faire un 2 lol), les amis de l'héroine (1 qui la trahit ohhhhhhhhhhhhhhhhhh fait la foule surprise), un qu'elle est obligé de tuer (aaaaaaaaaaaaaaaaah fait la foule choquée), une qui on sait pas, et un qui au début est trotro son ennemi mais ils l'embarquent à la fin (deviendra surement un trotro gentil dans le 2).


Malgré tout j'ai trouvé ça très correct et j'attends de voir le 2 presque avec enthousiasme
J'ai bien ri sur ton spoiler :mrgreen:
Quelle sensation, la destruction !
Tas de viande avariée vous allez payer !

Avatar du membre
Gregor
Sorcier
Messages : 5510
Enregistré le : 09 févr. 2004, 14:20
Lecture du moment : L'épée de la Providence
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: [SF] Divergente - 2014 - Neil Burger

Message non lu par Gregor » 15 mars 2016, 23:01

bon bein le 2 il est bien bien bof

2h00 et il se passe quasi rien, c'est d'un ennui mes petits, pff vais me coucher direct

Avatar du membre
mzelle
Lieutenant
Messages : 407
Enregistré le : 14 août 2014, 09:55
Lecture du moment : L'Oeil Brisé - Le Porteur de Lumière

Re: [SF] Divergente - 2014 - Neil Burger

Message non lu par mzelle » 22 mars 2016, 19:06

Oui j'ai été très déçue également :dry:
Quelle sensation, la destruction !
Tas de viande avariée vous allez payer !

Avatar du membre
Gregor
Sorcier
Messages : 5510
Enregistré le : 09 févr. 2004, 14:20
Lecture du moment : L'épée de la Providence
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: [SF] Divergente - 2014 - Neil Burger

Message non lu par Gregor » 26 août 2017, 19:32

Vu le 3

c'est de pire en pire cette affaire. Là c'est un mélange raté entre gattaca et le truman show. Toujours bourré de cliché, c'est du vu revu et rerevu

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3535
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: [SF] Saga Divergente - 2014/2018 - Neil Burger & autres

Message non lu par tam-tam » 26 août 2017, 21:22

J'avais trouvé le 1 plutôt pas mal. Je n'ai plus aucun souvenirs du 2 (ce qui n'est pas bon signe pour le film :whistle: ) Et vu ce que tu en dis je ne verrai probablement jamais le 3^^
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Répondre