[Fantasy] Dragonslayer – 1981 Matthew Robbins

La fantasy au cinéma, un mariage pas souvent réussi mais qui offre parfois des chefs d'oeuvres comme le Seigneur des Anneaux, Conan le Barbare et autres Willow
Avatar du membre
Gregor
Sorcier
Messages : 5555
Enregistré le : 09 févr. 2004, 14:20
Lecture du moment : L'épée de la Providence
Localisation : Seine et Marne
Contact :

[Fantasy] Dragonslayer – 1981 Matthew Robbins

Message non lu par Gregor » 23 avr. 2011, 15:27

http://www.youtube.com/watch?v=At8UUrDptn8[/video]
Valérik et ses compagnons viennent demander au puissant mais vieux magicien Ulrich de débarrasser Urland, leur pays, d'un dragon, nommé Vermithrax Pejorative et également très vieux, auquel le roi Casiodorus livre périodiquement de douces jeunes filles désignées par loterie pour le faire tenir tranquille. Ulrich accepte mais au moment du départ arrive Tyrian, capitaine du roi. Ulrich demande alors à Tyrian de le poignarder pour qu'il puisse bien montrer son pouvoir à tous : mais, à la déception générale, il meurt! Tandis que Tyrian s'en retourne, Valérik et ses compagnons n'ont plus qu'à placer leurs espoirs en Galen, le jeune disciple d'Ulrich, qui rêve de succéder au maître et a hérité de l'amulette contenant ses pouvoirs mais dont l'apprentissage est loin d'être terminé.

Pourtant, dès son arrivée en Urland, Galen met le dragon hors d'état de nuire en l'écrasant sous un formidable éboulement, ce qui lui vaut d'être traité en héros par le peuple (tandis que Valérik s'est révélée être une fille déguisée en garçon pour ne pas participer à la loterie) et par le roi. Mais Galen s'aperçoit très vite que le roi lui en veut car la peur du dragon et la loterie assuraient son pouvoir absolu sur le peuple. Le roi prend à Galen l'amulette qui lui avait permis de vaincre le dragon et le jette en prison, sans que le peuple y trouve beaucoup à redire.

Mais Vermithrax reparaît et, furieux, commence à ravager la contrée, non sans tuer un missionnaire aussi borné que fanatique venu convertir le pays au christianisme. Le roi organise donc une nouvelle loterie dont Valérik, démasquée, devra faire partie. C'est alors qu'Elsbeth, la fille du roi, ayant appris que la loterie a toujours été truquée pour qu'elle ne risque rien, montre la supercherie à tous au moment du tirage et exige d'être livrée au dragon après avoir délivré Galen. Réarmé par les villageois, Galen part vers l'antre du dragon pour sauver Elsbeth mais celle-ci profite de ce qu'il est retardé par Tyrian, qu'il doit tuer préalablement, pour courir à la rencontre du monstre. Galen n'en trouvera que les restes en train d'être dévorés par les petits du dragon. Il les tue facilement mais quand le dragon lui-même arrive, il est loin d'avoir l'avantage et doit prendre la fuite. En fait, le dragon sera vaincu par Ulrich (lequel avait fait semblant d'être tué car son âge lui interdisait d'affronter les fatigues du voyage) qui d'ailleurs terminera là sa carrière : disparaissent ainsi le dernier magicien et le dernier dragon car le christianisme met fin au temps des magiciens et des dragons. Un nouveau missionnaire et le roi s'attribuent la victoire sur le dragon et la tyrannie pourra continuer. Quant à Galen, plutôt que de succéder à son maître, il épousera bourgeoisement Valérik et tous deux iront vivre ailleurs...

Avatar du membre
Darkstar
Asservi(e)
Messages : 3361
Enregistré le : 05 janv. 2006, 17:02
Lecture du moment : Le Sentiment du Fer
Localisation : Front de l'est
Contact :

Re: [Fantasy] Dragonslayer – 1981 Matthew Robbins

Message non lu par Darkstar » 23 avr. 2011, 17:41

Un vieux film un poil niais, mais assez divertissant. Disons que pour l'époque, donc y'a 30 ans, c'était plutôt pas mal...
"When you play the game of thrones, you win or you die, there is no middle ground." Cersei Lannister
Phnglui mglw nafh cthulhu r'lyeh wgah nagl fhtagn.
"Et c'est ainsi, par la petite porte, que je m'introduisis dans la famille du Podestat." Benvenuto

Répondre