[Fantasy] - Bilbo Le Hobbit 2012-2013 / Peter Jackson

La fantasy au cinéma, un mariage pas souvent réussi mais qui offre parfois des chefs d'oeuvres comme le Seigneur des Anneaux, Conan le Barbare et autres Willow
Avatar du membre
amos
Lieutenant
Messages : 379
Enregistré le : 04 janv. 2014, 13:28
Localisation : Toulouse

Re: [Fantasy] - Bilbo Le Hobbit 2012-2013 / Peter Jackson

Message non lu par amos » 12 janv. 2015, 16:25

Cymoril a écrit :Jusqu'à présent, les versions plus ou moins fidèles de Peter Jackson de l’œuvre de Tolkien m'ont toujours beaucoup plu mais là, je suis d'accord, 3 films n'étaient pas nécessaires. J'ai aussi trouvé un peu dommage
SpoilerAfficher
le traitement de Beorn (grosse scène comique du livre avec le défilé ininterrompu de Nains en goguette)
. Mais bon, c'est du même acabit que Tom Bombadil. ;) On s'en fiche, du moment que ça fasse un bon film.
Vivement le trois en tout cas.

Oh oui ... tout à fait d'accord, Beorn étant le personnage que je préfere dans les terres du milieu, je suis déçu du traitement de son histoire. Quitte a faire 3 films de 2h30 sur un livre de 250 pages, j'aurai aimé une petite rétrospective sur le peuple des métamorphes.

Avatar du membre
Gregor
Sorcier
Messages : 5473
Enregistré le : 09 févr. 2004, 14:20
Lecture du moment : L'épée de la Providence
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: [Fantasy] - Bilbo Le Hobbit 2012-2013 / Peter Jackson

Message non lu par Gregor » 17 mai 2016, 22:44

je viens de me refaire la trilogie et bizarrement ce revisionnage hé bien c'est le 1 qui m'a le plus plut. Il a un côté mystique/mythique plus prononcé et aussi plus lent et contemplatif .

Puis son thème quoi :wub:

https://www.youtube.com/watch?v=wC-JOW2 ... dhdDVoxyhW[/video]

Avatar du membre
Dark horse
Lieutenant
Messages : 465
Enregistré le : 12 août 2015, 22:16
Localisation : Bretagne

Re: [Fantasy] - Bilbo Le Hobbit 2012-2013 / Peter Jackson

Message non lu par Dark horse » 18 mai 2016, 08:46

Ça me fait penser qu'il faut que j'achète la version longue de la trilogie.
"La baleine de vent a effectué son approche et s'est arrimée en enroulant ses tentacules autour d'arbres et de rochers. Sa présence dans les airs décontenançait tout le monde dans le camp. J'aime bien ce mot, « décontenancer ». C'est une façon délicate de dire qu'ils chiaient dans leur bénard."

Répondre