Qushmarrah - Le Prix de la Liberté

Ici on discute de l'auteur et de ses autres œuvres comme les Instrumentalités de la Nuit ou le célèbre détective privé Garrett.
kofboay
Porte Etendard
Messages : 630
Enregistré le : 11 févr. 2004, 23:43
Localisation : Lyon

Qushmarrah - Le Prix de la Liberté

Message non lu par kofboay » 20 août 2007, 12:32

Je crois pas qu'il y ait un sujet consacré à ce bouquin dans le forum. Mais je peux me tromper alors soyez indulgents si c'est le cas.

Si, pour l'instant, je suis pas arrivé à accrocher la compagnie noire (j'ai essayé et abandonné 2 fois le 1er tome), je trouve en revanche Qushmarrah tout simplement délicieux. Je l'ai pas encore fini mais j'ai à chaque fois bcp de mal à le refermer. C'est de la nitro. Cook a concocté une bombe qu'il agite de plus en plus en plus vite et fort dans tous les sens. On sait que ça va exploser mais on ne sait ni quand ni comment ni qui va réellement en faire les frais (probablement tout le monde :)). Ce qui est sûr c'est que chaque secousse rapproche tout ce petit monde de l'inévitable déflagration.

Tout le monde y est méchant, certains très méchants, et les quelques gentils donnent l'impression de pouvoir basculer à tout instant dans la méchanceté. Et vice-versa beaucoup de méchants peuvent parfois déployer des trésors d'humanité non sans arrières pensées calculatrices non plus, mais on n'est jamais très sûr de rien. Chacun croît sa cause juste et tous les moyens sont bons pour la servir. Que ce soit l'occupant Hérodien (très inspiré de rome), la clique de résistants jusqu'au boutistes de Qushmarrah (un genre de Carthage défait après une nème guerre punique) ainsi que la masse populaire Qushmarrhienne résignée, préférant l'ordre de l'occupant au chaos potentiel d'une résistence armée. Sans oublier les guerriers mercenaires nomades, les agents double, triple voire quadruple, les traitres, les Sorciers, les assassins et autre cinglés sanguinaires...

Le jeu de chacun est dévoilé franchement au fur et à mesure, si bien que plus on avance dans la lecture plus on sait (ou on croit savoir?) qui a fait, est en train de faire ou veut faire quoi, quand, où, comment et à qui. Mais là où Cook est très fort c'est que plus on en sait sur les intentions de chacun, moins on peut prévoir ce qui va se passer dans ne serait-ce que dix minutes. C'est vraiment du grand art. En plus, cerise sur le gateau, c'est du one shot.

kof
"L'âge de pierre ne s'est pas terminé par pénurie de pierres. On n'est pas passé du cheval à l'automobile par pénurie de foin."

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3549
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Message non lu par tam-tam » 20 août 2007, 12:47

Encore un livre que j'ai dans ma ligne de mire!
Mais pas dans l'immédiat, pour cause d'embouteillage dans ma liste de lecture...
J'attends avec interêt ton avis définitif.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Avatar du membre
AJP77
Asservi(e)
Messages : 1768
Enregistré le : 10 juin 2004, 21:56
Localisation : Troyes

Message non lu par AJP77 » 20 août 2007, 20:24

C'est sorti en francais ??? ou il y a que la VO ???

Et encore, je suis pas difficile, je demande meme pas s'il y a des formats poche. 8)

Sinon, l'histoire se passe dans le meme monde que la Compagnie Noire ? Ou c'est indépendant ?
Image

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4301
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Message non lu par Toon » 21 août 2007, 06:19

- Oui c'est en français
- Pas en poche mais je crois que c'est chez Atalante
- Rien à voir avec la CN.
Image
Image

arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Message non lu par arsenie » 22 août 2007, 17:46

J'ai eu du mal à m'accrocher!
comme pour le début de la CN, pas facile de se repérer dans les persos et les factions
ça manque beaucoup de "sorciers farceurs", et le grand vilain méchant est trop discret! (faut dire qu'il y a de la rotation pour le rôle! :lol: )
Mais, c'est du tout bon pour les scènes d'actions de la fin- 8)
Je n'ai pas aimé non plus le "post- scriptum"? où on apprend ce que deviendront les persos!.... genre : ils se marièrent et eurent bcp d'enfants!
On dirait qu'il veut se "débarrasser" ! :twisted:
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3549
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: Qushmarrah / Glen Cook

Message non lu par tam-tam » 30 janv. 2009, 09:28

Un livre extra! Meilleur que certains volumes de la compagnie noire.
Kof et arsenie ont tout dit donc je vais faire court.
J'ai bien aimé l'ambiance orientale: une ville avec des guerriers mamelouks montés à dos de chameau, un souk labyrinthique...j'avais l'impression de sentir les merguez rôtir^^

Il n'y a que le titre qui soit pourrave :Qusmarrah - le prix de la liberté. :(
Le titre original sonnait quand même mieux: tower of fear

Petite question: Qusmarrah est-il le verlan de marrakech? Vu le contexte ça pourrait coller...
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Albéric
Annaliste
Messages : 1900
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: Qushmarrah - Le Prix de la Liberté

Message non lu par Albéric » 29 oct. 2012, 19:27

tam-tam a écrit :
Petite question: Qusmarrah est-il le verlan de marrakech? Vu le contexte ça pourrait coller...
Je n'y crois qu'à moitié, mais vu comment il a construit les noms de lieu dans les Instrumentalités de la Nuit, why not ?
Glen Cook s'est inspiré des péripéties des guerres puniques pour nous livrer une synthèse des Livres du Nord de la Compagnie Noire en 1 seul one-shot (certes la Tour de Nakar a des airs de Château Noir, mais au final on est pas du tout dans le recyclage).
Dans Qushmarrah, on est quelque part sur la rive africaine de la Méditerranée entre les IIIème et les IIème siècle avant J.-C.

Qusmarrah = Carthage = rébellion (en fait le côté rébellion urbaine annonce l'Eau dort)
Hérodiens = Romains = Empire
Dartars = Africains (Numides ? Berbères ?) = Compagnie Noire
(et sans doute que le mage qui a abattu Nakar est hébreu)

On retrouve quelques visages familiers :
- Nakar l'Abomination = le Dominateur
- la Sorcière = la Dame (cette fois-ci dans le même camp que son époux)
- Azel = Corbeau en encore plus cachottier et encore plus sournois

C'est un peu loin dans mon esprit pour réaliser un compte-rendu digne de ce nom, mais si je le relis je repasse ici pour dire tout le bien que j'en pense et combien la conclusion qui résume les guerres puniques est incommensurablement frustrante !
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Répondre