Pandémia / Franck Thilliez

Forum consacré aux autres genres : littérature classique, romans historiques ou policiers, essais, etc.
Avatar du membre
mzelle
Lieutenant
Messages : 479
Enregistré le : 14 août 2014, 09:55
Lecture du moment : L'Oeil Brisé - Le Porteur de Lumière

Pandémia / Franck Thilliez

Message non lu par mzelle » 11 oct. 2015, 15:23

Image

Franck THILLIEZ, auteur de thriller français, est le papa de 15 romans et de quelques nouvelles. Ses romans sont à lire dans l'ordre car il y reprend quasi-systématiquement ses personnages fétiches qui évoluent avec ses romans.
Pademia clôt la "trilogie" (qui n'est pas présentée comme telle) commencée par Atom[ka] et Angor, de la lutte contre les gros méchants, ceux dont on n'entend jamais parler mais qui sont le mal incarné.
" L'homme, tel que nous le connaissons, est le pire virus de la planète. Il se reproduit, détruit, épuise ses propres réserves, sans aucun respect, sans stratégie de survie. Sans nous, cette planète court à la catastrophe. Il faut des hommes purs, sélectionnés parmi les meilleurs, et il faut éliminer le reste. Les microbes sont la solution. " Après Angor, une nouvelle aventure pour l'équipe de Franck Sharko et Lucie Henebelle, renforcée en coulisses par la jeune et courageuse Camille. Et l'enjeu est de taille : la préservation de l'espèce humaine.
Un très bon livre qui nous tient bien en haleine, beaucoup moins gore que les précédents. Un reproche que je pourrais faire c'est la manière qu'a Franck THILLIEZ de faire monter la pression : des phrases courtes, sans verbes, pour poser son décor. Et aussi une manière de finir les chapitres avec une phrase du style "il tourna la poignée de la porte et ouvrit les yeux d’horreur"... fin du chapitre et au chapitre suivant, il parle d'un autre personnage. c'est agaçant et de sont des ficelles grossières qui me font sortir de l'histoire systématiquement. Comme pour chaque roman, Pandemia est truffé d'informations scientifiques réelles.

THILLIEZ n'épargne pas ses personnages fétiches ou secondaires, ils sont tous cabossés par la vie, un peu schizos, mais malgré tout ont besoin de s'enfoncer dans les ténèbres pour mieux se sentir vivre.

Un très bon roman, angoissant de part sa probabilité de se réaliser IRL. utilisateurs du métro/RER s'abstenir :lol:
Quelle sensation, la destruction !
Tas de viande avariée vous allez payer !

Répondre