Snuff / Chuck Palahniuk

Forum consacré aux autres genres : littérature classique, romans historiques ou policiers, essais, etc.
Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3549
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Snuff / Chuck Palahniuk

Message non lu par tam-tam » 15 avr. 2015, 14:42

Image
Cassie Wright, star du porno, achève sa carrière sur un coup d’éclat : baiser devant les caméras avec 600 hommes en une nuit ! Dans les coulisses, les heureux numéros attendent. Parmi eux, 72, jeune puceau, 137, homosexuel refoulé et 600, hardeur vieillissant. Impatients, ils ne sont pas là que pour le record. Entre pulsions et vengeances, le plus grand gang bang de l’histoire promet d’être… mortel.
Alors je vais commencer par chasser une idée reçue : Snuff n’est pas un livre porno. Qu’on se le dise. C’est un livre qui parle bien du sexe et de son industrie mais sans voyeurisme excessif. C’est la critique qui prime ici. Alors certes c’est trash, et pas qu’un peu parfois mais chaque scène a son utilité. Comme dans les autres livres que j’ai pu lire de lui, Palahniuk dynamite la bien-pensance. Il dénonce ici la pudibonderie et la tartufferie (cachez ce sein que je ne saurai voir) de notre société.

« Je pourrais expliquer à Bacardi que le premier vibro électrique a été mis en vente dans les années 1890. Les premiers appareils domestiques à être électrifiés ont été la machine à coudre, le ventilateur et le vibromasseur. Les américains ont profité des vibros dix ans avant les aspirateurs et les fers à repasser électriques. Vingt ans avant que les poêles à frire électriques soient mises en vente.
Oubliez les tâches ménagères: notre priorité numéro 1 a toujours été située entre nos jambes. »


Il dépeint aussi un univers d’une infinie tristesse et réussit à rendre très humains les acteurs porno. En faisant des êtres bicéphales : icônes pour les uns, déchets humains pour les autres.

« Le porno, dit-il, est un métier qu’on fait quand on a plus d’espoir. »

Ce n’est pas mon titre préféré de l’auteur, de par son thème qui me parle moins, mais c’est toujours plaisant de lire son style punchy et sans concession.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4301
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Re: Snuff / Chuck Palahniuk

Message non lu par Toon » 15 avr. 2015, 14:44

La frange moraliste des Américains ne doit pas l'apprécier celui-ci :laugh:
Image
Image

Répondre