Drift / Thierry Di Rollo

Pour ceux qui lisent aussi de la science-fiction, ce forum est pour vous. Retrouvez-y les sujets abordant les grands classiques de la SF écrits par Philip K. Dick, Frank Herbert, Richard Matheson, Ray Bradbury, Dan Simmons, Pierre Bordage, Andreas Eschbach, René Barjavel, Norman Spinrad...
manakeo
Bleusaille
Messages : 9
Enregistré le : 08 avr. 2016, 01:51
Contact :

Drift / Thierry Di Rollo

Message non lu par manakeo » 08 avr. 2016, 11:46

Le Drift est un titan. Un monument sans pareil, le condensé d’un million de volontés tendues vers un but non négociable : quitter une Terre à bout de souffle. Le Drift est une cathédrale, le temple des vanités humaines, l’iniquité usinée en matériaux composites. Le Drift est la porte ouverte aux étoiles, mais une porte que bien peu prendront. Car pour gigantesque que soit le Drift, les places à son bord sont limitées. Aux seuls Justes, aux puissants, aux privilégiés des cités-dômes. Le Drift est le dernier espoir pour l’humanité. Mais une humanité qui n’est plus celle de tout le monde, une humanité aux franges de l’immortalité, orientée, assistée, nano-contrôlée, au-delà de sa propre condition, résolue à abandonner son berceau sans retour possible, déterminée à embrasser l’espace…
Edition : Le bélial

Ma critique : J'ai vraiment accroché. L'histoire est riche en détails sur la technologie futuriste, le scénario bien qu'il paraisse "simple" dans la description ci dessus ne l'est pas.
J'ai beaucoup aimé ces "mystères" non expliqués, enjambé, l'histoire continue. Cela laisse un sentiment de monde avec un gout de mystère. j'ai du mal à le décrire... Mais une fois la dernière page lue, je me dis qu'il y a plein de partie que j'aurai voulu creuser, savoir la suite. Pas utile pour l'intrigue générale, mais l'auteur nous fait tellement entrer dans son monde que l'on souhaite en savoir plus.

Le héros principal qui est en fait presque un "méchant". L'ambiance qui se dégage de ce bouquin .... vraiment très très bon selon moi.

Enfin le style littéraire est assez bluffant. Tout le livre est au présent, même les descriptions. Et je trouve cela vraiment énorme. Par contre il m'a fallu plusieurs pages avant de pouvoir m'y habituer !
MJ sur un forum d'écriture de SF Station Alpha

Répondre