Exodes / Jean-Marc Ligny

Pour ceux qui lisent aussi de la science-fiction, ce forum est pour vous. Retrouvez-y les sujets abordant les grands classiques de la SF écrits par Philip K. Dick, Frank Herbert, Richard Matheson, Ray Bradbury, Dan Simmons, Pierre Bordage, Andreas Eschbach, René Barjavel, Norman Spinrad...
Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3542
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Exodes / Jean-Marc Ligny

Message non lu par tam-tam » 10 sept. 2012, 11:54

Image
Le réchauffement climatique s’est emballé au point que la Terre devient une planète hostile à la vie. Partout la civilisation s’effondre, les hommes n’en ont plus pour longtemps, et ils le savent.
Va-t-on, comme Pradeesh Gorayan et sa famille, dans l’enclave sous dôme de Genève, poursuivre notre train-train comme si de rien n’était ?
Va-t-on, comme Mercedes Sanchez, en Espagne, se réfugier dans la religions et attendre des Anges venus du ciel qu’ils nous emportent au jardin d’Éden ?
Va-t-on, comme Fernando, le fils de Mercedes, rejoindre les Boutefeux et précipiter notre destruction dans une orgie de feu et de violence ?
Va-t-on, comme l’Italienne Paula Rossi, vendre corps et âme pour quelques médicaments ?
Va-t-on, comme Mélanie Lemoine, consacrer nos ultimes forces à sauver les derniers animaux ?
Va-t-on, comme le marin Olaf Eriksson et sa femme, fuir les îles Lofoten et chercher une terre un peu plus hospitalière, vierge de toute présence humaine ?
C’est le temps des exodes, et, tels des termines sur une bûche enflammée, les derniers hommes courent en tous sens pour échapper à l’enfer...


Après le succès d'AquaTM, Jean-Marc Ligny signe un nouveau thriller d'anticipation écologique aux enjeux économiques et humains saisissants.
L’humanité a gâché la dernière chance de relever le défi écologique qui s’offrait à elle dans AQUA TM le précédent roman du Sieur Ligny. Elle a lamentablement échoué et la nature le lui en a durement fait payer la prix. Des rafales de catastrophes naturelles ont littéralement fait exploser les gouvernements. Seules quelques enclaves offrent encore des havres de paix. Le reste du monde est la proie de hordes barbares tels les Mangemorts qui se repaissent de cadavres ou les Boutefeux qui accélèrent par la flamme l’œuvre destructrice de la Terre.

Exodes raconte les ultimes soubresauts de ces derniers hommes. Car s’il est une qualité qu’on ne pourra jamais ôter à l’espèce humaine c’est bien celle lutter et de s’accrocher à la moindre parcelle d’espoir.

De l’excellent post-apo, extrêmement lisible. On est happé dès les premières lignes et on a vraiment du mal à s’en ressortir. Beaucoup de rythme et de rebondissements qui nous empêchent de refermer le livre. En contrepartie, quelques grosses ficelles apparaissent ça et là et la fin est prévisible. On ne peut pas tout avoir.

Un roman dur où il ne faut pas trop s’attacher aux personnages qui ont la vie âpre et courte. On nous balance aussi pas mal d’horreurs dont seul l’homme est capable. Ce n’est clairement pas le bouquin idéal si on veut faire de jolis rêves. Par contre c’est le genre de livre qui nous amène à réfléchir. Qu’est ce qu’on aurait fait à leur place ?

En conclusion, un livre vif et intelligent qui se lit tout seul.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Répondre