[Cycle] Traquemort / Simon Green

Pour ceux qui lisent aussi de la science-fiction, ce forum est pour vous. Retrouvez-y les sujets abordant les grands classiques de la SF écrits par Philip K. Dick, Frank Herbert, Richard Matheson, Ray Bradbury, Dan Simmons, Pierre Bordage, Andreas Eschbach, René Barjavel, Norman Spinrad...
arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

[Cycle] Traquemort / Simon Green

Message non lu par arsenie » 29 oct. 2006, 11:47

une série "space opera" très très sympa 8) j en suis à la fin du 2 et j ai acheté le 3
je crois qu on peut la recommander aux amateurs de fantasy qui craignent la SF "hard science" :
c est de l épique : duels, mystères, voyages...
ptêt qu on peut reprocher un manque de profondeur, et de l humour à 2 balles, mais non, faut savoir ce qu on recherche : de l aventure et du dépaysement pas idiot, mais très distrayant et attachant
comme "Hohor Harrington" de Weber, mais plus proche de la fantasy
Si vous le trouvez d occaz, n hésitez pas :wink:
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Message non lu par arsenie » 27 avr. 2007, 14:32

:lol: je vois, encore un topic qui déchaine les passions!
j ai fini le 5ème et dernier tome :cry:
sûr, ça ne vole pas toujours très haut pour un "space opéra"
surtout au niveau de certaines répliques réccurentes
mais je trouve le cycle très sympa
et les différents mondes très variés dans leurs caractéristiques
même si ce n'est pas toujours original
les intrigues sont regroupées en "unités" de plusieurs chapitres,
ce qui renouvelle l'intérêt et fait mieux passer les répétitions
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

Avatar du membre
Supernounours
Annaliste
Messages : 3834
Enregistré le : 14 avr. 2004, 10:12
Lecture du moment : Saga Harry Potter
Localisation : Bretagne

Message non lu par Supernounours » 27 avr. 2007, 18:18

C'est vrai que je l'avais oublié lui... :P
Je conserve ton conseil de l'achat d'occaz !
Chouette critique en tout cas, même s'il n'y a pas eu de réaction.
Ca bougera quand d'autres gens l'auront lu. :)

arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Message non lu par arsenie » 29 août 2007, 14:35

:roll: Un petit up pour rectifier : un 6 ème tome vient de paraître chez Atalante : l'héritage
200 ans après... les mêmes- ou si ce n'est eux, leurs descendants
super original! :twisted:
mais -je le redis - cette série est très agréable à lire -sans prise de tête! :wink:
Elle me semble pour une fois, la digne héritière des romans "feuilletons à la Dumas" : du souffle, mais des "archétypes"!
moi, j'en redemande 8)
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Message non lu par arsenie » 29 août 2008, 18:13

terminé le 7 ème et avant-dernier tome : le retour
effectivement, le tome 5 bouclait un cycle, et les 3 suivants pourraient être "les enfants ..." et on recommence la sauce avec les mêmes ingrédients!
Mais quand on est fan, on s'en fout :twisted: !
je suis toujours aussi contente de retrouver cet univers épique
et ses protagonistes à l'humour douteux :roll:
donc, "l'âge d'or" est terminé, et "la terreur" pointe son museau!
....? toujours personne pour se lancer ? :cry:
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

Avatar du membre
Supernounours
Annaliste
Messages : 3834
Enregistré le : 14 avr. 2004, 10:12
Lecture du moment : Saga Harry Potter
Localisation : Bretagne

Message non lu par Supernounours » 29 août 2008, 18:38

Nan, pas envie. :P

Avatar du membre
jpf42
Lieutenant
Messages : 221
Enregistré le : 25 août 2005, 10:02
Localisation : Saint-Etienne

Message non lu par jpf42 » 29 août 2008, 18:57

arsenie a écrit :....? toujours personne pour se lancer ? :cry:
Tu vends combien ?
Lecture en cours : Dived Edding, Ceux qui brillent.

arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Message non lu par arsenie » 29 août 2008, 20:05

jpf42 a écrit :[
Tu vends combien ?
je ne vends pas! t'es trop loin pour prêter (et trop lourd pour la poste)
mais ça doit se trouver en bibli?
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Re: Traquemort de Simon Green

Message non lu par arsenie » 15 oct. 2009, 09:14

8) et voila, le cycle est terminé avec le 8 ème tome : la coda
Toujours un peu triste de quitter un multivers quand on s'attache... :roll:
là, sur le topic, j'ai un peu l'impression d'être toute seule au cimetière des posts,
pour balancer la dernière poignée de terre sur le cadavre :cry:
BORDEL!!! (tentative ratée pour réveiller les morts)
qu'est-ce-qu'il a -Traquemort, pour être aussi sous-estimé? :evil:
Bon, un beau bouquet final de cataclysmes et massacres en tout genres,
Des explications : les boucles sont bouclées -tout à fait satisfaisant,
Green ne prétend pas au CAP "coiffure" pour la qualité de la "permanente" :mrgreen:
donc-mauvais jeu de mot : la coda se mord bien la queue :mrgreen:
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3542
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: Traquemort / Simon Green

Message non lu par tam-tam » 15 oct. 2009, 15:07

Mais non Arsenie tu ne prêches pas dans le désert!
Cette série à l'air sympa comme tout. En plus, fidèle à tes bonnes habitudes tu la présentes comme un chef. Seulement j'hésite à commencer un nouveau cycle aussi long alors qu'il y en a encore plein que je n'ai pas terminés (Harry Potter, la compagnie noire, les aventuriers de la mer, hypéryon, cycle de la culture, toussa, toussa...)
P'têtre qu'un jour je m'y mettrai mais pour le moment je crois que je vais essayer de me concentrer sur ce que j'ai en cours. Je suis quasiment sûr de faire des infidélités à ces bons principes mais on peut toujours rêver :wink: .
En plus depuis quelques temps je lis moins qu'avant. Du point de vue lecture j'ai un peu moins la flamme.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Avatar du membre
Catlinel
Porte Etendard
Messages : 549
Enregistré le : 28 mai 2009, 15:08
Localisation : Dans la Bibliothèque de l'Université de l'Invisible, Oook !

Re: Traquemort / Simon Green

Message non lu par Catlinel » 10 janv. 2010, 05:57

Ca a l'air sympa comme tout ! Je me le note. :)

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2985
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Traquemort / Simon Green

Message non lu par Cymoril » 23 mars 2010, 11:52

Réjouis-toi, Arsenie ! :D J'ai emprunté les deux premiers tomes à la Bibliothèque ! (avec Coraline de Gaiman et un obscur bouquin suédois sur un troll) Maintenant le challenge c'est : lire les 5 premiers avant de vider les lieux (c.a.d. Montauban).
J'ai longtemps hésité parce que je préfère de loin la fantasy à la SF mais je te fais confiance. :)

arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Re: Traquemort / Simon Green

Message non lu par arsenie » 24 mars 2010, 11:54

imaginez un "souriard -marsupilami " bondissant partout:
-j'ai un discipleuh! j'ai un discipleuh!
.... enfinnnnn !!!!
Merci Cymoril : patience, il te faudra pour la coda atteindre!!!
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2985
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Traquemort / Simon Green

Message non lu par Cymoril » 28 mars 2010, 10:01

Ça y est, premier tome fini ! C'est franchement jouissif. On dirait un mélange de tout ce que le space opera a pu produire et le résultat est franchement détonnant. Ça part dans tous les sens et j'adore. :)
Les personnages sont très attachants, certains carrément barrés (mention spéciale à Valentin) voire complétement sadiques.
Alors pour le contexte, on retrouve : un Empire pourri jusqu'à la moëlle avec une impératrice pour le moins despotique, des clones (pas au sens star warsien), des télépathes (enfin cf. MZB pour toutes les catégories possibles et imaginables de pouvoirs psi), des extraterrestres en tous genres, des IA en veux-tu en voilà, des planètes hostiles et d'autres rebelles, des armes à côté desquelles l'Étoile Noire fait figure de jouet pour enfant, des combattants aguerris et surpuissants, des duels, des trahisons, des coups fourrés, des causes nobles et d'autres moins nobles, un humour particulier mais qui me fait bien rire et des histoires pleines de rebondissements et de panache, etc.
J'ai seulement deux regrets : que l'auteur ou traducteur ait utilisé le mot "turbo", ça me fait penser à une voiture à chaque fois, "berserk" aurait été tellement mieux et approprié. L'autre regret est dû à l'absence de version poche. Je doute vraiment de réussir à finir les 4 tomes suivants avant mon départ de la ville et l'intégrale en grand format est un peu chère. Tant pis, je trouverai une autre bibliothèque.

arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Re: Traquemort / Simon Green

Message non lu par arsenie » 28 mars 2010, 15:43

:D je suis contente que ça te plaise!
dès fois, je me demande si je ne suis pas encore plus zarbi que je ne le crois! :mrgreen:
je trouve ce cycle plus sympa que Honor Harrington, et il a une mauvaise image, apparemment :(
je pense que c'est injustifié, car, comme tu le dis,
on passe un bon moment avec ce ramassis de déjantés tout azimut :lol:
Tu peux ptêt les trouver d'occas (vus sur price minister à moins de 10 €, mais les frais de porc plombent )
Tu ne trouves pas que la "garce de fer" est aussi jouissive à détester que Cersei?
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2985
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Traquemort / Simon Green

Message non lu par Cymoril » 28 mars 2010, 23:31

Je ne connais pas le cycle d'Honor Harrington mais le résumé que j'en ai lu sur Wikipédia ne m'a pas donné envie.
Peut-être que ce qu'on peut reprocher au cycle Traquemort, c'est une tendance aux retournements de situation. L'auteur raconte des histoires trépidantes qui s'entrecroisent et sacrifie parfois quelques subtilités au plaisir de les raconter. Cela dit, il fait ça de manière géniale. Je m'ébahis de la manière dont il réussit à tout tenir de manière cohérente alors que son univers est très très riche (c'est le moins qu'on puisse dire). Et puis, j'ai peut-être pas un humour des plus nuancés, mais je rigole bien en lisant.
À la fin du tome deux, je me marrais alors que le dénouement se profilait, chacun y allant de son petit complot et de ses petits explosifs censés juste ralentir un peu la production... Et résultat, badaboum !
Bon, par contre, vu la bibliothèque est fermée le lundi, je vais devoir attendre mardi avant de faire main basse sur les volumes restants. Snif.
Concernant Lionnepierre, je trouve qu'elle est ce que Cersei aurait pu devenir si elle ne s'était pas montrée aussi pathétique et stupide dans ses différents choix. Elle est absolument haïssable, despotique au possible et n'a absolument rien pour attirer la moindre sympathie. Tandis que Cersei peut prétendre à une vague pitié de la part du lecteur. Elle a des sentiments humains, par exemple, son amour pour ses enfants, ...
Ça me rassure pour les livres d'occaz, je pense que je finirai par m'y intéresser. En plus, L'Atalante fait de très beaux ouvrages.

Alors sinon, les autres, lisez les Traquemort, c'est super distrayant, étoffé, on n'a pas le temps de s'ennuyer une seule minute et vous en redemanderez. Bon, naturellement, je posterai une critique avec un peu plus de recul lorsque j'aurai fini la saga.

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2985
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Traquemort / Simon Green

Message non lu par Cymoril » 30 mars 2010, 14:17

Mouhahaha !!! Ça y est, j'ai emprunté les tomes 3 à 5. Rassure-moi, Arsenie, il a bien une vrai fin au tome 5 ou bien je vais rester archi frustrée en attendant de trouver les deux suivants ?

arsenie
Asservi(e)
Messages : 2446
Enregistré le : 04 mars 2004, 11:40

Re: Traquemort / Simon Green

Message non lu par arsenie » 02 avr. 2010, 15:15

:lol: 8) oui, le tome 5 a un beau final ! mais des ouvertures - forcément!
la suite est "2 siècles après"....
lectures en cours : Par delà la lue bleue de simon Green
vision : le Prisonnier

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2985
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Traquemort / Simon Green

Message non lu par Cymoril » 07 avr. 2010, 11:24

Ça y est, j'ai fini le tome 5 !
Bon, si je vois encore l'expression : "un tout supérieur à la somme de ses parties", je hurle. :twisted: Ça devient lassant ce genre de répétition au bout d'un moment...
Sinon, c'est une fin sympathique qui clôture bien la série. Je lirai la suite si je la trouve dans une bibliothèque de Rennes mais je ne pense pas que j'achèterai les trois autres volumes.
J'étais un peu fatiguée sur les deux derniers tomes par les deux ex machina incessants de l'auteur, les "vous avez affronté un péril extrême mais attendez de voir ce qui va vous tomber dessus" et les "Hop, c'est réglé en trois coups de cuillère à pot" (c'est pas des citations du livre, hein). Par exemple, j'ai été très déçue par la manière expéditive dont a été réglé le problème de Shub alors que ça faisait partie du background du livre depuis le début de l'histoire et que je trouvais ça super intéressant. Sans parler de ce pauvre Valentin Wolfe qui méritait une fin digne de son esprit machiavélique et complétement cinglé.
Ah sinon, faut pas être allergique aux grosbills. C'est pour ça que j'avais plus de sympathie pour les personnages secondaires qui sont à mon sens plus nuancés, plus fragiles et donc plus intéressants. Cela dit, les personnages féminins m'ont beaucoup plu. Elles sont plutôt du genre à foncer dans le tas et à réfléchir ensuite (cela dit, je préfère Evangeline et surtout Adrienne).
Même si je suis un peu moins enthousiaste, ça ne change rien à mes avis précédents. Je pense que l'auteur a écrit ça avec une bonne dose d'humour et de second degré même si parfois on a droit à de véritables drames. Ça se sent qu'il ne se prend pas vraiment au sérieux, c'est ce qui fait que j'ai autant apprécié la lecture de ses livres, ça et son imagination délirante. Bon, effectivement, c'est fatiguant parfois mais j'imagine aussi que je les ai lu trop vite et dans un laps de temps trop resserré.

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2985
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Traquemort / Simon Green

Message non lu par Cymoril » 12 mai 2010, 15:22

Hourra, Arsenie ! Mon périple chez les Traquemort va continuer puisque mon gentil beau-frère m'a offert le tome 6. La suite au prochain épisode. ^^

Albéric
Annaliste
Messages : 1897
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Cycle] Traquemort / Simon Green

Message non lu par Albéric » 20 août 2014, 17:37

Image

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine...
Image
Épisode IV : Un Nouvel Espoir
C'est une époque de guerre civile. A bord de vaisseaux spatiaux opérant à partir de bases inconnues, les rebelles enchaînent défaites sur défaites face à l'abominable Empire Galactique. Mais quand l'Impératrice Lionnepierre XIV décrète la proscription du Seigneur de Virimonde Owen Traquemort, personne ne sait encore qu'elle vient d'offrir à la résistance sa plus grande chance de victoire...
https://www.youtube.com/watch?v=tGsKzZtRwxw[/video]

Après la saga de la famille Skywalker, la saga de la famille Deathstalker ? Merci bien à Simon R. Green !!!
Sur de bons conseils (merci Tarentio, arsenie, Ryuuchan, fnitter) je me suis lancé dans ce bon gros cycle. Et grand bien m'en a pris car l'auteur anglais nous offre un space-opera classique certes, mais carrément jouissif. Enfin des livres de SF qui offrent les mêmes sensations que les films de George Lucas !
On sent les saines références en matière de space-opera : les héritiers de Buck Rogers et de Flash Gordon, magnifiés par le duo formé par Edmond Hamilton et Leigh Brackett, les pape et papesse du genre, sont associés au Dune de Frank Herbert (le premier, celui qui est presque fantasy avec sa féodalité et ses vendettas intersidérales, pas les autres avec leurs réflexions philosophiques qui n'en finissent plus...), à la saga Starwars (empire, rebelles, contrebandiers...), à l'univers WK40000 (mutants, hérétiques, xénos...) et à quelques trucs cyperpunk bien sentis !
Mieux, on sent que les Traquemorts pourraient constituer une version mainstream des Métabarons de Jodorowsky. C'est le jeu des influences croisées, vu que ce dernier est le revival grimm & gritty de Dune...
Mieux, on sent arriver à grands pas Farscape, la série télé SF la plus cool de tous les temps !!! Cathy DeVries, l’assassine contorsionniste, c’est quasiment Jenavian Charto la courtisane espionne de l’épisode multiple Look at the Princess. C'est le jeu des influences croisées, vu que ce dernier est le revival grimm & gritty de Buck Rogers...
Et en plus, le Labyrinthe de la Folie, plus qu’un clin d’œil est un chouette emprunte à la Marelle d’Ambre de Roger Zelazny : Simon R. Green est vraiment un auteur populares comme je les aime !
Image


Les héros sont très sympathiques et on les adore tout de suite, les méchants sont très antipathiques et on les déteste tout de suite, et certains passent d'un camp à l'autre au fil des péripéties. ^^
Les chapitres se déroulant sur Golgotha sont tous assez tragiques, avec Lionnepierre et Dram qui complotent, psychotent et manipulent à qui mieux-mieux, le clan Wolfe qui résolument décidé joué le rôle jadis dévolu au clan Harkonnen dans la saga Dune, et d'un autre côté Finlay Campell qui seul contre tous se la joue Flash Gordon.
Image
En face, en cavale de Virimonde à Habiden en passant par Brumemonde et Shandrakor, on a des rebelles multipliant un peu les vannes : les différent métiers d'Hazel, tous moins reluisants les uns que les autres, les vieux souvenirs de Jack Hazard, Giles Traquemort qui se la joue Harlock de Leiji Matsumoto (ah ça, Le Dernier Bastion vaut bien l'Arcadia !) ou Ivanhoé de Sir Walter Scott (de l'honneur, de l'honneur et encore de l'honneur !), Tobias Lune l'épéiste cyborg pince-sans rire à la recherche de ses origines, Rubis Voyage la chasseuse de prime alcoolique et amorale qui se demande bien pourquoi elle a rejoint cette bande de bras cassés... et Owen Traquemort le bobo geek passionné d'histoire condamné à être le héros de la galaxie !
C'est super sympa de retrouver les détournements de personnages de la saga légendaire :
SpoilerAfficher
- Luke le paysan voulant devenir guerrier devient Owen le guerrier voulant devenir historien
- Leia se dédouble en Hazel d’Ark, qui emprunte presque tout autant à Han Solo, et en Evangeline Shreck
- Rubis Voyage emprunte autant à et Lando Calrissian qu’à Boba Fett
- Obiwan Kenobi et Maître Yoda se retrouvent alternativement dans Jack Hasard le vieux rebelle dépressif et dans Giles Traquemort le vieux général old school
- C6PO le droïde diplomate devient Tobias Lune le cyborg guerrier
- R2D2 le droïde roublard devient Ozymandias l'IA chafouine
- Chewbacca le boute-en-train devient Wulf le loup-garou philosophe
- Dark le bras droit de l'empereur devient Dram le premier guerrier de l'empire
- l'empereur Palpatine devient l'impératrice Lionnepierre

Image


En plus, l'auteur assume cela avec des clins d’œil aussi réjouissants que savoureux, un joli festival que tout amateur de SFFF populaire va apprécier à sa juste valeur, contrairement à certains commissaires littéraires :
SpoilerAfficher
- Comment s’appelle le héros qui ne veut pas participer aux games of thrones de l’empire et qui vit sur une planète paumée ? Owen. Comme l’oncle de Luke Skywalker qui vie sur une planète paumée et qui veut rester à l’écart des grandes manœuvres de l’empire…
- Quel est le mot de passe de la résistance à l’empire ? « Nouvel Espoir ». Comme l’épisode IV de Starwars. mdr


Et pour ne rien gâcher c'est truffé de piques anti homines crevarices. Passé un cap, ce n'est pas très subtile, l'auteur se répétant dans ses diatribes contre les aristos qui se croient au-dessus du commun des mortels et qui n’hésitent pas à tirer dans le tas pour que la plèbe reste à la place qui est la sienne c'est-à-dire obéir et servir... L'auteur est anglais et écrit sa saga au lendemain des détestables années fric, ceci explique cela.
Ainsi l'impératrice Lionnepierre XIV, Caligula au féminin persuadée que la réalité doit se plier à ses caprices d'enfant pourrie gâtée (Cersei de GoT, je te vois !), règne sur les quarterons d'aristocrates sociopathes de la Chambre des Lords, et sur des pléthores de ploutocrates comploteurs de la Chambre des Communes. Derrière la Garce de Fer, l'auteur ne se donne ainsi même pas la peine de cacher son aversion pour le modèle d'origine : la détestable et détestée Dame de Fer, alias feue Margaret Thatcher, qui fut bien accueillie en bas…
Image

Sur le fond, mine de rien tout y est pour les amateurs de SF cool et fun, mais pas prise de tête :
SpoilerAfficher
- les IA rebelles de Shub qui autant qu’à celles des Cantos d’Hypérion de Dan Simmons, ressemblent aux machines des Berserkers de Fred Saberhagen, donc on est entre le Skynet de la saga Terminator et les horreurs nekrons de WK40000
et c’est un peu vrai que guerriers fantômes cybernétiques ressemblent à une horde de morts-vivant…
- Matrix ? Vous avez dit Matrix ? Comme c’est Matrix avec les mystères de la matrice avec les cyber-rats (qui sans surprise appartiennent clairement à la très rebelle littérature cyberpunk)
- la cybernétique, avec les humains améliorés d'Habiden-la-Perdue (cf. les silicates de Space 2063)
Image
- les psioniques (avec le Kwizach Haderach de Dune, mais aussi le corps psi et la drogue psi qui semblent tirés de la série TV culte Babylone V qui elle-même reprenait les œuvres d’Alfred Bester sur le sujet) et les mutants dotés de super-pouvoirs (X-Men forever !), défendus par les terroristes elfes (sur lesquels le commissaire littéraire de Bifrost n’a pas manqué de rager, alors qu’il n’a même vu qu’il s’agissait juste d’un jeu de mot acronymique sur l’Espsi Front of Liberation, mais bon depuis quand les dézingueurs du dimanche sont-ils de bonne foi ?)
Image
- les aliens avec la foire aux monstres du Défilé des Innombrables, mais aussi les Dormeurs de Grendel, frères bodybuildés du Gritch, et les mystérieuses 2 nouvelles races présentées comme agressives et technologiquement plus avancées que l’humanité
Image

Il y a là-dedans pas mal de foreshadowing, puisque que ce tome 1 bien rempli ne fait parfois qu’effleureur ou évoquer ces différents éléments appelés à jouer des rôles de plus en plus importants dans les suites…


Nous sommes ici clairement dans l’un des nombreux enfants du roman feuilleton, éminent avatar de l’universalité et de la pérennité de la culture populaire. Et comme dans tous les grandes populaires, on fait la part belle au tragi-comique, mais pour que cela marche il faut que le dosage soit bien réussi et que comique marche aussi bien que le tragique.
Je dois avouer que le comique n’a marché qu’une fois sur deux avec moi, la faute au comique de répétition certes mais aussi à des répétitions pure et simples dues aux techniques d’écritures de l’auteur qui nous a gratifié de 50 ans bouquins très cool en moins de 25 ans. Effectivement à ce niveau-là c’est moins fignolé que les auteurs qui ont bichonné des années durant l’œuvre de leur vie…
Mais cela fait quand même bizarre, d’autant plus que comme les chapitres, qui constituent autant d’épisode d’un feuilleton, sont longs, de passer des sanglants combats des arènes aux joutes verbales entre Owen et Hazel ; de l’exploration de Grendel par l’équipe du capitaine John Silence digne de la saga Alien à phase de recrutement sur Brumemonde (où s’ils rebellent restent en vie, c’est qu’ils parce qu’ils n’ont aucun sens de l’orientation, et que leurs poursuivants se tirent dans le pattes quand Tobias Lune ne leur tombe pas dessus à bras raccourcis… alors qu’à chaque étape on tombe sur de vieilles connaissance d’Hazel, qui meurent d’envie de raconter à Owen quelques anecdotes croustillantes sur son passé tout pourri…), ou de la glauquissime attaque du Silo 29 à un comité de réunion de réunion du Scooby Gang de rébellion.
Parfois c’est même d’un paragraphe à l’autre qu’on change radicalement de ton voire de registre…
SpoilerAfficher
Comme Stevie Blue n°4 qui après avoir entartrée l’impératrice se fait mettre en pièces par ses dames de compagnies cannibales qui ressemblent peu ou prou aux dévoreuses d’abyssaux du seinen Claymore
Image

Petit bémol également, le dénouement de cet tome 1 n'ait pas été à la hauteur de mes espérances (d’un autre côté, tout le reste était tellement alléchant, que j’avais mis la barre un peu trop haut hein…) : les deus ex machina sont nombreux, pas très exploités (où sont donc les pouvoirs et les superpouvoirs que les rebelles se vantent de posséder ?), la plus grosse baston est traitée hors champ, le comic relief vient casser le côté epicness to the max, et tout est bien qui finit bien... Quant au grosbilisme shonenesque, on l'aime ou on le déteste, mais bon cela participe à la coolitude du truc. Qu’importe, j’ai envie de kiffer cette série !


Au final on s’éclate avec ce chouette cycle de cape & laser, le tout étant clairement supérieur à la somme des parties malgré des trucs pulpiens un peu prévisibles et un comique de répétition pas toujours super efficace.
Le résultat est même assez populares, et c’est une preuve de plus qu’on adresse à tous les publics, pour être transposé sans grande difficultés à un univers fantasy (on voit bien que l’américain Brent Weeks et le frenchie Thomas John lui empruntent mine de rien pas mal de trucs très cool), un univers fantastique ou un univers historique (je crois même qu’on pourrait aller sans difficultés vers un peplum grimm & gritty à la Spartacus vu comment sont réussies les scènes de gladiature).
Sur ce je vous laisse à vos lectures, car je m'en vais de ce pas rejoindre mes compagnons de la rébellion...
La lutte contre la Garce de Fer Lionnepierre XIV continue mes amis ! Justice Forever ^^
https://www.youtube.com/watch?v=cxezTlYuZuk[/video]


PS :
A cause des hipsters qui ne jurent que par la SF intello, le grand public voit le genre comme des livres chiants et compliqués nécessitant un master en sciences pour être lisibles. Or il faut de tout pour faire un monde, alors si vous avez kiffé l'attaque de l’Étoile Noire et la Bataille d'Endor, dites non à la dictature de l’élitisme et de l'intellectualisme franco-français et venez rejoindre la rébellion en lisant l'« insipide » (sic) Owen Traquemort, l'« insupportable » (sic) Honor Harrington ou l'« ennuyant » (sic) Miles Vorkosigan...
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 562
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: [Cycle] Traquemort / Simon Green

Message non lu par Fabien Lyraud » 21 août 2014, 11:50

Le Traquemort c'est le space opéra revisité par Alexandre Dumas. C'est un vrai roman de cape et d'épée dans l'espace. Tous les codes de Dumas sont là, simplement amplifiés et déformés et c'est génial.

Albéric
Annaliste
Messages : 1897
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Cycle] Traquemort / Simon Green

Message non lu par Albéric » 23 août 2014, 07:52

Fabien Lyraud a écrit :Le Traquemort c'est le space opéra revisité par Alexandre Dumas. C'est un vrai roman de cape et d'épée dans l'espace. Tous les codes de Dumas sont là, simplement amplifiés et déformés et c'est génial.
Oui, avec les querelles aristocratiques j'y ai vu Dune, mais on peut largement y voir les Borgia dans l'Espace !
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Fabien Lyraud
Porte Etendard
Messages : 562
Enregistré le : 25 déc. 2012, 20:13
Localisation : St Léonard de Noblat
Contact :

Re: [Cycle] Traquemort / Simon Green

Message non lu par Fabien Lyraud » 23 août 2014, 09:59

Owen c'est un peu d'Artagnan, le provincial qui finit par d'impliquer dans l'Histoire. Finlay Campbell c'est un peu Athos, le noble sans peur qui n'hésite pas à se mettre en danger pour servir sa cause. Bref les références existe. Mais c'est vrai que les maisons nobles ça évoque Dune.

Albéric
Annaliste
Messages : 1897
Enregistré le : 27 oct. 2012, 19:57

Re: [Cycle] Traquemort / Simon Green

Message non lu par Albéric » 08 oct. 2014, 17:02

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine...

Image
Épisode V : L’Empire contre attaque
C'est une époque de guerre civile. A bord de vaisseaux spatiaux opérant à partir de bases inconnues, les rebelles ont remporté leur première victoire sur l’abominable Empire Galactique. Au cours de la bataille Owen Traquemort, Hazel D’Ark et leurs compagnons ont empêché l’Empire de retrouver son arme absolue : le Négateur du Noirvide, machine capable d’annihiler des parsecs entiers de l’espace. Poursuivi par les sbires de l’Empire, Owen Traquemort regagne sa vase avec son vaisseau cosmique, porteur d’informations qui pourraient sauver l’humanité et restaurer la liberté dans la galaxie.

Plusieurs entrées sont possibles pour s’éclater avec la saga Traquemort !
- une classique entrée « peplum sidéral » avec l’impératrice, sa garde prétorienne, son sénat, son armée, son pain et ses jeux, mais aussi la montée en puissance d’une l’Eglise intolérante, les menaces d’invasions barbares et les massacres de masses !
- une entrée « Robin des Bois galactique » avec des rebelles défenseurs de la veuve et de l’orphelin, qui volent aux riches pour donner aux pauvres, et qui se sont spécialisés dans les actions héroïques de dernières minute, genre sauver des enfants, des chiots et des chatons promis à l’exécution pour satisfaire les ambitions d’un gros con, carriériste d’abord, fanatique ensuite…
- une entrée « les Borgia dans l’espace », ou « Dallas dans les étoiles », tant les complots aristocratiques mêlent argent, pouvoir, coucheries et règlements de compte au disrupteur, au couteau ou au poison…
- une entrée « dans l’espace personne ne vous entendra crier » tant les mésaventures de John Silence et de son équipage ressemble à un pot-pourri de SF horrifique !
Sinon globalement, on est dans du cape et laser qui respecte les saines traditions du cape et d’épée.

Dans la prose quelques répétitions et quelques grosses ficelles pour introduire tel ou tel personnage et s’éclater avec.
Toujours des sauts de ton et de registre, mais comme cela se fait essentiellement d’un chapitre à l’autre et que ces derniers sont assez longs (7 chapitres pour 630 pages), cela se fait plutôt en douceur et on a le temps de s’habituer à l’ambiance des lieux.
Le mélange entre tragique et comique marche mieux que dans le tome 1, le côté tragique marchait déjà bien mais ici le côté comique m’a offert quelques bonnes doses de fous rires. Et si le cycle de l’auteur prend s’affranchit de plus en plus du modèle de saga de George Lucas, on notera toutefois qu’il souffre tous les deux du même défaut : le héros se fait très régulièrement volé la vedette par ses alliés ou ses adversaires. Mais est-ce vraiment un problème ? ^^


Golgotha, manœuvre d’approche : attention spoilers
SpoilerAfficher
On commence là où finissait la saison 2 de Farscape : par le casse du siècle !
Mais là où la bande à John Crichton s’attaquait à un parasite fiscal intersidéral, la bande à Owen Traquemort s’attaque directement à l’hôtel des impôts de l’Empire Galactique ! Voler aux riches pour donner aux pauvres : Robin des Bois forever ! (rappelons que l’auteur a écrit 2 romans consacré au personnage, ce qui apporte encore une preuve de son positionnement politique très à gauche, comme pas mal d’écrivains de SFFF britanniques).
Les Stevie Blue, Alexandre Tempête et l’ex investigateur Rasoir arrivent un peu comme des chiens dans un jeu de quille.
Du coup c’est bordélique avec ces gunfights dans tous les sens et ces duels au sabre en mode turbo ! Mais c’est cool !!!

Image

Géhenne et Golgotha : attention spoilers
SpoilerAfficher
C’est assez simple : s’attendant à être exécuté lui et tout son équipage après le fiasco d’Habiden, John Silence traîne des pieds pour rentrer faire son rapport à l’impératrice. Coup de bol, il va être le héros du remake de Starship Troopers (le film, pas le livre), le hasard ayant voulu qu’une 3e menace extraterrestre débarque sur Golgotha juste après les dégâts occasionnés par la résistance lors du casse de l’hôtel des impôts galactiques… Les joueurs de Mass Effect pourront se rappeler à leurs bons souvenirs !

Image

Des hommes à la mer : attention spoilers
SpoilerAfficher
Nous retrouvons les rescapés du Clan Campbell en drôle de posture. Si Adrienne ne vit pas très bien son passage du statut d’égérie à celui de paria, n’hésitant pas à envoyer chier Gregor Schrek avant de rejoindre les rebelles, Finlay Campbell lui jubile ! Si la clandestinité le prive des restaurants huppés, il n’est plus obligé de se cacher derrière son rôle de dandy fashion victim. Il assouvi pleinement sa soif d’adrénaline en devenant l’Assassin’s Creed de la résistance de Golgotha ! Et après le dessoudage spectaculaire et plein de cascades du bras droit de Dram, il se lance dans le sauvetage désespéré d’une figure importante de la résistance.
Un chapitre qui semble piocher comme son équivalent du tome 1 chez les mutants de Marvel, tant on peut retrouver les impressions de la saga Genosha. Mais l’opération d’exécutif de la nouvelle prison de haute sécurité de l’Empire pour espsis est truffé de passages gores, attention les yeux hein !
Et tandis que Finlay Campbell sympathise avec Julien Skye, ce dernier lui révèle qu’il a juré la mort de celui qui est responsable du trépas de son frère Auric : le Gladiateur Masqué, qui n’est autre que l’ancienne identité. Cape & épée forever !
(On apprend aussi l’existence de Bloc Bleu, l’ultime ligne de défense contre les lubies de l’Impératrice Lionnepierre XIV…)

Image

Eclats de voix et détournements : attention spoilers
SpoilerAfficher
Ah le gotha de Golgotha est une fois de plus convié à la cour pour subir les états d’âme de la Garce de fer ! ^^
On suit le cahier des charges établi dans le tome 1 : une ambiance délétère, un lieu de réunion lugubre, élaboré avec soin par les décorateurs d’intérieur de l’impératrice, truffé de pièges vicieux et de créatures dangereuses., on passe d’un clan de courtisans à un autre pour avoir un panorama des intrigues et des complots en cour, on présente quelques nouvelles têtes, 1 ou 2 exécutions pour mettre les spectateurs et les lecteurs dans le bain, et les grandes déclarations de Lionnepierre XIV tombent à plat avec une nouvelle tentative d’assassinat et une grosse blague.
[quote]« Et bien, je n’aurais jamais cru qu’une invasion extraterrestre se passerait de façon aussi… ridicule. »[/quote]
J’adore, et j’espère qu’on aura un 3e round dans le tome 3 ! ^^
Mention spéciale à Dram 2, qui doit jouer le rôle de Dram 1 en ignorant le passé de ce dernier, mais qui le connaît quand même grâce aux archives de l’IA personnelle de son prédécesseur, mais qui doit faire semblant de ne pas le connaître sous peine de se faire exécuter par la Garce de Fer. Bref, c’est un beau bordel, et il manquerait plus qu’il rejoigne la résistance… pour la deuxième fois ! ^^

Image

Rencontre d’esprits : attention spoilers
SpoilerAfficher
Après la réunion de la cour, nous assistons à la première réunion du CIR, le Conseil Intersidéral de la Résistance.
Toute personne ayant déjà assisté à une foire d’empoigne politique ou syndicale aura des impressions de déjà vu…
Du foreshadowing avec les nouveaux pouvoirs d’Owen, les terrifiants Passeurs de Sang et Jack Hasard 2 !

Image

Des voix dans les ténèbres : attention spoilers
SpoilerAfficher
John Silence le poissard continue sa tournée d’inspection des mondes de la Frange et son exploration des liens entre SF et Horreur. Après les insectes junkies de Shanna IV, les éclairs vivants de Chroma XIII, et les doppelgängers à cinq dimensions de la boueuse Epsilon IX, il est confronté à un vaisseau spatial fantôme. Ceux qui ont vu le film Event Horizon vont apprécier, et les fans de zombies vont bien kiffer ! ^^

Image

Les cercles de l’enfer : attention gros spoilers
SpoilerAfficher
Le CIR a divisé les héros rebelles en 4 groupes et ce chapitre de 200 pages fait la part belle à celui de Jack Hasard 1.
Celui-ci retrouve une deuxième jeunesse grâce aux pouvoirs du Labyrinthe de la Folie et à l’action militante sur le terrain, en l’occurrence Technos III, une planète pourrie par la pollution industrielle (où les Wolfe comptent planquer leur nouvelle usine qui bat tous les records de pollution), et par une météo détraquée où les 4 saisons se succèdent de manière violente en moins de 8 jours… Nous assistons donc à une guerre de tranchée qui n’a rien à envier à la WWI car chaque camp tient un cercle de tranchée et on s’étripe joyeusement à chaque assaut dans le no man’s land qui les sépare, et ce depuis des générations !
Les Wolfe reprennent le rôle jadis dévolu aux Harkonnens, les rebelles indigènes de Technos III celui des Fremens, et Lionnepierre IV et ses commandos jésuites celui Padishah Shaddam IV et ses commandos sardkaukars.
Chaque faction y va de son petit sabotage pour ralentir l’usine de fabrication des nouveaux moteurs à hyperpropulsion, et par la même l’occasion pourrir la vie de Valentin Wolfe, sauf que 1 boum + 1 boum + 1 boum = BIG BADABOUM !
Les scènes de bataille et de combats sont très bien, dans la ligné de celles des Fantômes de Gaunt de Dan Abnett.
Ce n’est pas surprenant, les 2 auteurs sont anglais et appartiennent au même courant de la SFFF rock’n’roll voire punk !
Et une nouvelle de coolitude est amené par les rebelles menés par le petit Gros Jean (alter ago du grand Petit Jean), et galvanisés par le retour en fanfare du rebelle professionnel de légende, qui tous vont se rappeler au bon souvenir des tactiques naguère utilisées par une autre rebelle professionnel de légende : Robin de Locksley. Cape & épée forever !
Et pour ne rien gâcher, tout ou presque est raconté par Toby Troubadour, un propagandiste repenti, et par son cameraman Flynn, un travesti en cavale… Sans parler du cardinal James Kassar qui après chaque direct-live demande devant des milliards d’holospectateurs la cassette de l’enregistrement pour pouvoir y effectuer sa censure habituelle, ou le fondateur des investigateurs Moitié d’Homme (un être mi-homme mi-énergie, un concept qui sera appliqué au personnage de Stark dans Farscape, la série SF la plus cool de tous les temps), qui a bien du mal à tenir en laisse ses 3 subordonnés… MDR !

Image


Tout cela est d’une immense coolitude, et on laissera rager dans leur coin les commissaires littéraires habituels qui pire de n’avoir fait pour démocratiser la SF en France, l’ont affublée de l’étiquette intello qui fait fuir le grand public.
Sur ce je vous laisse à vos lectures, car je m'en vais de ce pas rejoindre mes compagnons de la rébellion...
La lutte contre la Garce de Fer Lionnepierre XIV continue mes amis ! Justice Forever ^^

Image
« De l’action, de l’angoisse et des sauvetages de dernière seconde ! fit Rubis. C’est pas génial, la vie de hors-la-loi ? »
http://www.babelio.com/auteur/Simon-R-G ... ons/557898
Fans de Gemmell ? Venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/

Répondre