Police du Peuple / Norman Spinrad

Pour ceux qui lisent aussi de la science-fiction, ce forum est pour vous. Retrouvez-y les sujets abordant les grands classiques de la SF écrits par Philip K. Dick, Frank Herbert, Richard Matheson, Ray Bradbury, Dan Simmons, Pierre Bordage, Andreas Eschbach, René Barjavel, Norman Spinrad...
Avatar du membre
Toon
Sorcier
Messages : 4340
Enregistré le : 06 févr. 2004, 12:33
Lecture du moment : LA route du Patriarche/RAS
Localisation : Somewhere In Time / 22 Acacia Avenue
Contact :

Police du Peuple / Norman Spinrad

Message non lu par Toon » 30 déc. 2018, 18:59

Image
Depuis le passage de l'ouragan Katrina, La Nouvelle-Orléans est en crise. Sa population souffre autant de la détérioration du climat que de la crise monétaire. Refusant désormais de faire le sale boulot des politiciens, des affairistes et des banquiers, Luke Martin, flic, et Jean-Baptiste Lafitte, tenancier de maison close et mafieux, se liguent, à l’approche des élections, pour proposer une candidate proche du peuple : Marylou, la chanteuse de rue. Mais à travers elle, ce sont les dieux vaudous qui s’expriment, menaçant la Louisiane d’un nouvel ouragan si l’un des leurs n’est pas élu au poste de gouverneur.
Sur fond de scènes de carnaval, d’émeutes populaires et de répressions policières, Norman Spinrad poursuit sa critique acerbe d’un pays gouverné par l’argent et la bêtise, imaginant un État libre de Louisiane, où le Mardi gras bat son plein et où la Police du Peuple s’oppose à la finance.
Avec ce roman Spinrad fait ce qu'il sait faire de mieux à savoir à nouveau dénoncer les dérives des systèmes politiques manipulant l'opinion grâce aux médias. L'auteur aurait pu s’arrêter la et faire un n-ième livre sur le sujet mais en y ajoutant 3 personnages qui n'ont que pour seul point commun de vivre à la Grosse Facile ainsi que des dieux vaudou, le résultat est totalement original et l'ouvre réussie.

J'ai particulièrement apprécié cette Nouvelle-Orléans post 2020, toujours traumatisée par le passage de l'ouragan Katrina et la crise de 2008. Heureusement Brad Pitt est passé par la et y a fait construire avec ses propres deniers des maisons pour les sans-abris (Véridique). Pour récompense un collège porte son nom. :lol:
Image
Image

Répondre