[Cycle] Hypérion / Dan Simmons

Pour ceux qui lisent aussi de la science-fiction, ce forum est pour vous. Retrouvez-y les sujets abordant les grands classiques de la SF écrits par Philip K. Dick, Frank Herbert, Richard Matheson, Ray Bradbury, Dan Simmons, Pierre Bordage, Andreas Eschbach, René Barjavel, Norman Spinrad...
Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3531
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Message non lu par tam-tam » 30 avr. 2008, 08:33

Que dire qui ne l'a déjà été? Le tome 1 est une sorte de long prologue. Tour à tour ont découvre chacun des pélerins, les raisons pour lesquelles ils ont été désignés pour participer au pélerinage jusqu'aux tombeaux du temps. Chacun nous révèle son histoire. C'est original et c'est très bien écrit. On a ainsi non pas un seul récit mais plusieurs. Apparement sans lien les uns avec les autres, mais rien n'est moins sûr...
Les pélerins sont d'origines et de conditions fort diverses, ce qui nous donne des histoires fort différentes les unes des autres. Celà va des déboires miltaires d'un colonel à la quète d'inspiration d'un poète alcoolique...
A titre personnel le récit que j'ai le plus apprécié est celui de la détective: investigations dans le plus pur style cyberpunk.

Dan Simmons sait vraiment créer des personnages construits, fouillés c'est ce qui donne toute la force au récit.

C'est vraiment excellent, lisez le sans crainte!
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Avatar du membre
AJP77
Asservi(e)
Messages : 1768
Enregistré le : 10 juin 2004, 21:56
Localisation : Troyes

Message non lu par AJP77 » 30 avr. 2008, 10:54

Je l'ai deja lu il y a une petite dizaine d'années... Et je doit dire que ca me tente bien de le relire encore une fois (par contre, je sais pas si je relirais Endymion que j'avais beaucoup moins aimé)...
Image

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3531
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Message non lu par tam-tam » 08 juil. 2008, 17:21

La chute d'hypérion est la digne suite du tome 1. C'est à dire excellent. C'est inventif, dépaysant et avec un gros retournement de situation à la fin que je n'avais pas vu venir.
Seul regret: j'ai pas bien compris tous les tenants et aboutissants à la fin. J'aurais aussi aimé en apprendre plus sur le gritche: personnage le plus fascinant que j'ai découvert jusqu'à présent.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Avatar du membre
AJP77
Asservi(e)
Messages : 1768
Enregistré le : 10 juin 2004, 21:56
Localisation : Troyes

Re: Hyperion / Dan Simmons

Message non lu par AJP77 » 30 janv. 2009, 19:11

Je sais pas si c'est vraiment une bonne nouvelle, mais Hypérion va être adapté en film.

Bon, dit comme ça, c'est une bonne nouvelle. Très bonne même.

Mais la mauvaise est que Hypérion et la Chûte d'Hypérion vout être adaptés en 1 seul film. Et là, aïe ! C'est mission impossible. Ca va trancher dans les sens, et ça risque de plus ressembler à grand chose à la fin.

Et en plus, j'ai un doute sur le talent du réalisateur (ceux sui ont vu "Le jour où la Terre s'arrêta" pourront en dire plus sur lui).

Article sur AlloCiné
Image

Avatar du membre
Cymoril
Sorcier
Messages : 2980
Enregistré le : 15 nov. 2004, 16:39

Re: Hyperion / Dan Simmons

Message non lu par Cymoril » 31 janv. 2009, 09:36

Bonjour l'angoisse, j'ai envie de dire... :mrgreen:

Avatar du membre
Catlinel
Porte Etendard
Messages : 549
Enregistré le : 28 mai 2009, 15:08
Localisation : Dans la Bibliothèque de l'Université de l'Invisible, Oook !

Re: Hyperion / Dan Simmons

Message non lu par Catlinel » 28 mai 2009, 21:25

Ca c'est le genre de cycle que j'aimerais oublier sitôt lu pour avoir le plaisir de les redécouvrir encore et encore. Je les ai tellement lus et relus que je m'étonne de pas avoir usé mes exemplaires. Et la suite - Les Endymions - est selon moi tout à fait à la hauteur, voire mieux (est-ce possible ? \o/ ) car elle répond à pratiquement toutes les questions laissées sans réponse à la fin des chutes d'Hyperion.

Avatar du membre
AJP77
Asservi(e)
Messages : 1768
Enregistré le : 10 juin 2004, 21:56
Localisation : Troyes

Re: Hyperion / Dan Simmons

Message non lu par AJP77 » 30 mai 2009, 11:31

Hypérion est mon bouquin de SF préféré, même si lu il y a pas loin de 10 ans. Celui-là, je le relirais prochainement, c'est sûr.

Par contre, pour Endymion, lu aussi il y a pas mal d'années... je sais pas, j'en garde pas beaucoup de souvenirs, mais je me souviens que j'ai beaucoup moins aimé.
Image

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3531
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: [Cycle] Hypérion / Dan Simmons

Message non lu par tam-tam » 16 mai 2018, 14:22

Image
Endymion raconte l’histoire de Raul Endymion, engagé par Martin Silenus pour retrouver la messie, fille de Brawn Lamia et du cybride (IA dans un corps humain) de John Keats. Il devra la défendre contre les catholiques et les IA, devenus tout-puissants...
Suite à des critiques pas très enthousiastes, j'ai mis 10 huit ans à me replonger dans le cycle...et j'ai eu drôlement tort. La magie a repris dès les 1ères pages.

L'action se déroule 300 ans après les évènements de la chute d'Hypérion. Raul Endymion, un modeste garde-chasse, va être recruté par Martin Silénus (le poète auteur des Cantos d'Hypérion) pour empêcher la Pax (les forces armées de la papauté) de capturer une petite fille à sa sortie des tombeaux du temps, et de la mettre en sécurité sur l'ancienne Terre.

Le récit alterne entre 2 points de vue. Celui de Raul bien sûr et celui du Père-Capitaine Fédérico de Soya commandant en chef des forces de la Pax. Tout le récit consiste en la course poursuite que se livre les 2 camps à travers l'espace. Et du pays on va en voir croyez-moi! C'est de la grande aventure. Nous allons suivre le fleuve Thétys, un cours d'eau qui a la particularité de s'écouler sur plusieurs planètes car son parcours passe au travers de portails distrans. Chaque étape donnera lieux à de nouvelles péripéties dans des environnements mystérieux et hostiles.

On retrouve qques personnages déjà connus. Outre le poète, il y a A-Bettik le cybride et surtout le mystérieux Gritche. L'un des personnages les plus énigmatique qui existe. Au niveau des nouveaux personnages, De Soya fait un protagoniste loin de tout manichéisme très intéressant et je ne dévoile rien sur Adamanth Némès mais elle marque bien les esprits.

Alors certes, ce n'est peut être pas du même niveau qu'Hypérion, mais c'est quand même un bon cran au dessus de bon nombre de productions SF. Je ne vais pas attendre 10 nouvelles années pour m'attaquer à l'éveil d'endymion, la fin du cycle, je suis déjà en plein dedans. :book2:
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Avatar du membre
tam-tam
Sorcier
Messages : 3531
Enregistré le : 25 janv. 2007, 20:45
Localisation : Khatovar

Re: [Cycle] Hypérion / Dan Simmons

Message non lu par tam-tam » 29 juin 2018, 09:04

Image
L'éveil d'Endymion continue l'histoire de Raul Endymion, qui après avoir retrouvé la Terre (protégé par les "Lions, les Tigres et les Ours" de la grande erreur de 08), va rechercher le vaisseau du Consul avant de retrouver la messie et tenter une dernière fois de vaincre le TechnoCentre et le père Lenar Hoyt …
J'ai nettement moins apprécié cet ultime tome des Cantos d'Hypérion. Si Dan Simmons s'attache à répondre à toutes les questions en laissées en suspens, il ne le fait la plupart du temps qu'au travers de très longs dialogues teintés de théologie et de métaphysique. Ce qui renforce encore la complexité de l'univers mis en place. Ce dernier volume fait quand même 960 pages, et il y en a au bas mot 300 de trop. Il m'a perdu plus d'une fois et j'ai mis de côté le bouquin 2 fois car je ne retrouvais la magie des 3 1ers tomes qu'en de trop rares occasions. Mais j'étais trop proche du dénouement pour laisser définitivement tomber. Heureusement le dernier 1/3 rehausse l'impression générale.
Image
Le bonheur, c'est simple comme un coup de feu - David Gunn
Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio
C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce que l'on veut - Chuck Palahniuk

Répondre